DE | FR

En France, il est possible de s'inscrire pour la troisième dose dès ce lundi

People wait after receiving the Pfizer-BioNTech COVID-19  vaccine, in a vaccination center of Lyon, central France, Wednesday, July 7, 2021. French government spokesperson Gabriel Attal said the epidemic is gaining ground again in France due to the delta variant, after several months of decrease. (AP Photo/Laurent Cipriani)

Image: sda

A partir de ce lundi, les Français peuvent réserver leur dose de rappel. Voici quels sont les groupes de la population et les vaccins concernés par cette mesure.



Emmanuel Macron l'avait annoncé début août sur Instagram: «Nous nous préparons à faire cette troisième dose, et nous le ferons à partir de la rentée». Dès ce lundi, c'est chose faite: certaines personnes peuvent réserver un créneau pour recevoir une injection de rappel contre le Covid-19.

Toutes les personnes âgées d’au moins 65 ans et celles souffrant de comorbidités sont invitées à se faire vacciner une nouvelle fois, explique le Parisien.

Les personnes concernées peuvent donc prendre rendez-vous à partir de ce lundi. Les premières piqûres seront administrées à partir de mercredi 1er septembre, à condition que la dernière injection date d’au moins 6 mois.

Mesure bientôt étendue

Tous les vaccins sont concernés. Les personnes immunisées avec le sérum de Johnson & Johnson, censé être uni-dose, peuvent recevoir leur piqûre de rappel 4 semaines seulement après la première.

Cette mesure, initialement prévue que pour les plus de 80 ans et pour les personnes souffrant d’une maladie à très haut risque de forme grave, pourrait être bientôt élargie à d'autres groupes de la population.

La dose de rappel ne sera pas proposée aux personnes qui ont été infectées après la vaccination. Elle n'aura pas d'impact sur la livraison du certificat sanitaire. (asi)

Une année de Covid-19, retour en images

1 / 17
Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
source: keystone / jean-christophe bott
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Attraper le Covid en étant vacciné? C'est normal et ça s'explique

Plus d'articles Actu

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

La rentrée universitaire a commencé! Fâchés, des étudiants résistent

Link zum Artikel

«Un jour, ces molosses vont tuer quelqu'un du village»

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

Le jour où Lionel Messi a refusé de laisser sa place

Link zum Artikel

Entrer en Suisse devient plus compliqué, 15 choses à savoir à ce propos

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Pas besoin de l'accord des parents pour se faire vacciner

A Fribourg, le tribunal cantonal a refusé le recours d'un couple qui contestait l’injection du vaccin aux jeunes de 12 à 15 ans.

Non, les ados qui souhaitent se faire vacciner n'ont pas à demander l'accord de leurs parents avant. Cela serait contraire aux dispositions de droit international en matière de droits de l’enfant, estime le Tribunal cantonal fribourgeois qui a rejeté le recours d'un couple demandant l’arrêt définitif de la campagne de vaccination envers les mineurs.

Le principal argument des recourants? Les jeunes ne couraient «qu’un risque de santé infime en cas d’infection par le Covid-19» rapporte le …

Lire l’article
Link zum Artikel