DE | FR

En France, il est possible de s'inscrire pour la troisième dose dès ce lundi

Image: sda
A partir de ce lundi, les Français peuvent réserver leur dose de rappel. Voici quels sont les groupes de la population et les vaccins concernés par cette mesure.
30.08.2021, 09:3130.08.2021, 10:24

Emmanuel Macron l'avait annoncé début août sur Instagram: «Nous nous préparons à faire cette troisième dose, et nous le ferons à partir de la rentée». Dès ce lundi, c'est chose faite: certaines personnes peuvent réserver un créneau pour recevoir une injection de rappel contre le Covid-19.

Toutes les personnes âgées d’au moins 65 ans et celles souffrant de comorbidités sont invitées à se faire vacciner une nouvelle fois, explique le Parisien.

Les personnes concernées peuvent donc prendre rendez-vous à partir de ce lundi. Les premières piqûres seront administrées à partir de mercredi 1er septembre, à condition que la dernière injection date d’au moins 6 mois.

Mesure bientôt étendue

Tous les vaccins sont concernés. Les personnes immunisées avec le sérum de Johnson & Johnson, censé être uni-dose, peuvent recevoir leur piqûre de rappel 4 semaines seulement après la première.

Cette mesure, initialement prévue que pour les plus de 80 ans et pour les personnes souffrant d’une maladie à très haut risque de forme grave, pourrait être bientôt élargie à d'autres groupes de la population.

La dose de rappel ne sera pas proposée aux personnes qui ont été infectées après la vaccination. Elle n'aura pas d'impact sur la livraison du certificat sanitaire. (asi)

Une année de Covid-19, retour en images

1 / 17
Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Attraper le Covid en étant vacciné? C'est normal et ça s'explique

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Voici comment Charles III gère Harry et Meghan, les «traîtres» royaux
Sitôt la couronne sur la tête, le roi Charles III s'est mis au travail. Parmi ses premières décisions? Mettre à jour la page web des Royals et reléguer les «traîtres»... quelque part dans les bas fonds.

C'est un fait maintes fois répété: la famille royale britannique n'a pas pour coutume d'être magnanime avec ceux qui ternissent son nom et sa réputation.

L’article