International
France

Manifestations contre l'extrême droite à travers la France

Manifestations contre l'extrême droite à travers la France

Manifestantes avec une banderole "Notre front populaire est anticolonial et antiraciste", des pancartes "Pas de fachos dans nos tieks" et "Le R-Haine casse toi d'là !&quo ...
Des manifestants à Paris jeudi soir.Image: Gamma-Rapho
Des rassemblements ont eu lieu jeudi soir à Paris, Lille, Marseille et Rennes contre la montée de l'extrême-droite, à trois jours du premier tour des élections législatives.
27.06.2024, 23:14
Plus de «International»

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées contre l'extrême droite jeudi soir à Paris, à trois jours du premier tour des élections législatives en France dont le parti d'extrême droite Rassemblement national (RN) est largement favori.

Des rassemblements ont également réuni quelques centaines de personnes à Lille (nord), à Marseille (sud) et à Rennes (ouest).

Le rassemblement à Paris a été baptisé «Libertés!», en défense des libertés «de créer, exister, aimer, s'exprimer, manifester, informer, croire», selon les organisateurs.

Des personnalités du cinéma étaient présentes, ainsi que l'humoriste Guillaume Meurice, licencié par le groupe public Radio France, pour avoir réitéré des propos polémiques sur le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

A Lille, les manifestants, dont beaucoup de salariés du secteur de la santé, ont appelé à «l'unité des salariés, étudiants, retraités et des immigrés».

«Il faut garder l'espoir pour changer ce que vivent les gens au quotidien. Dans mon entourage il y a une prise de conscience par rapport au danger avec le RN. J'ai des amis qui n'allaient pas voter et qui se mobilisent», a assuré Sophie Frochisse 36 ans, salariée en reconversion dans le médico social.

De nombreux rassemblements et manifestations contre l'extrême droite se sont tenus depuis le 9 juin. Ce soir-là le RN est arrivé très largement en tête du scrutin en France avec 31,37% des suffrages exprimés. Et le président de la République Emmanuel Macron a dissout l'Assemblée nationale. (jch/ats)

Kendji Girac fait son mea culpa en vidéo
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Et si l'échec du RN était la meilleure chose qui pouvait lui arriver?
Le revers du Rassemblement national au deuxième tour des législatives lui offre peut-être la meilleure stratégie: renforcer son assise pour mieux rebondir à l'élection présidentielle de 2027. Pour cela, encore faut-il que Marine Le Pen et Jordan Bardella continuent à se serrer les coudes.

A l'issue des législatives françaises, la formation du Nouveau front populaire est la première force politique du pays et le Rassemblement national est le plus puissant parti de France à l'Assemblée nationale. Il présente une très importante progression par rapport aux derniers scrutins.

L’article