International
Guerre contre l'Ukraine

Pourquoi la grande contre-offensive ukrainienne se fait attendre

L'Ukraine était censée lancer une vaste contre-offensive ce printemps, mais rien ne bouge pour l'instant.
L'Ukraine était censée lancer une vaste contre-offensive ce printemps, mais rien ne bouge pour l'instant.Keystone

Pourquoi la grande contre-offensive ukrainienne se fait attendre

Alors qu'il ne manque que quelques semaines à l'été, la fameuse contre-offensive ukrainienne de printemps se fait toujours attendre. Quatre raisons expliquent ce retard.
20.05.2023, 11:5420.05.2023, 18:01
Plus de «International»

C'est sans doute l'événement le plus attendu depuis des mois sur le champ de bataille: le début de la fameuse contre-offensive de printemps. Deux éléments expliquent cette trépidation. D'un côté, cette opération a été annoncée à plusieurs reprises par les autorités ukrainiennes, qui ont fait monter le suspense au fil du temps. De l'autre, la contre-attaque pourrait marquer un tournant majeur dans le conflit, de plus en plus similaire à une guerre de positions.

Et pourtant, malgré quelques contre-attaques localisées observées ces dernières semaines, force est de constater que la contre-offensive ukrainienne n'a pas encore commencé. Et l'été n'est plus qu'à quelques semaines.

Après des mois de teasing, le président Volodymyr Zelensky a fini par tempérer les attentes: «Nous avons encore besoin d’un peu de temps supplémentaire pour la contre-offensive», a-t-il avoué jeudi passé. Comment expliquer ce retard? Sur la base d'échanges avec plusieurs experts et responsables occidentaux, l'Associated press (AP) a listé les quatre raisons principales.

La météo

La météo explique «en large partie» pourquoi la contre-offensive n'a pas encore démarré. Les spécialistes ne se lassent pas de le répéter: pour mener des manœuvres mécanisées de grande envergure, il faut avoir les bonnes conditions atmosphériques. Pour permettre le passage des véhicules, en particulier, le sol doit être sec. Or, ce n'est encore pas le cas.

Il a fallu plus de temps que prévu pour que le sol ukrainien dégèle et sèche, en raison d'un printemps long, humide et froid, rapporte l'AP. Les campagnes restent donc très boueuses, et le résultat est le suivant:

La formation

Des dizaines de milliers de soldats ukrainiens ont suivi des cours dans des pays occidentaux au cours des derniers mois. A eux seuls, les Etats-Unis ont formé plus de 10 700 hommes, qui ont appris à utiliser les armes modernes fournies par les alliés et ont acquis des compétences médicales, ainsi que des tactiques de combat avancées.

A cela s'ajoutent jusqu'à 11 000 soldats supplémentaires qui participent chaque jour à d'autres programmes de formation organisés par plus de 30 pays partenaires.

Des soldats ukrainiens sont formés au combat au Royaume-Uni.
Des soldats ukrainiens sont formés au combat au Royaume-Uni.Keystone

Ces formations prennent du temps: le dernier bataillon en visite aux Etats-Unis vient tout juste d'achever sa formation, alors que les cours destinés à apprendre aux troupes ukrainiennes à utiliser les nouveaux chars Leopard, prévus en Allemagne, doivent encore commencer.

Des retards dans la livraison d'armes

Les alliés occidentaux ont littéralement submergé l'Ukraine d'armes: rien qu'au cours des cinq derniers mois, les Etats-Unis ont annoncé qu'ils allaient envoyer plus de quatorze milliards de dollars d'équipements supplémentaires à Kiev.

Problème: une grande partie de ces armes ne sont toujours pas arrivées à destination. Par exemple, sur les quelque 300 chars d'assaut promis, seule une centaine d'exemplaires ont été livrés.

L'Ukraine aura également besoin de beaucoup de munitions. Actuellement, les forces déployées sur le terrain tirent entre 6000 et 8000 obus d'artillerie par jour.

De puissantes fortifications

La contre-offensive que Kiev avait lancée à la fin de l'été passé dans la région de Kharkiv avait pris les Russes de court. La situation est différente aujourd'hui. Les occupants ont eu tout l'hiver pour se préparer, et ont bâti un impressionnant dispositif défensif s'étendant sur plus de 800 kilomètres.

Pour libérer les zones occupées, les troupes de Kiev devront se heurter à une imposante ligne de défense, qui se compose de plusieurs éléments concentriques: une première zone minée, suivie de dents de dragons disposés en rangées de deux ou trois, censés ralentir l'avancée des tanks. Il y a ensuite des tranchées où est placée l'artillerie, et enfin une dernière ligne où sont aménagés des abris supplémentaires.

Lorsque l'Ukraine tentera de percer ces lignes, conclut l'AP, cela indiquera probablement que l'offensive a commencé. (asi)

Voici le Challenger 2, le char anglais envoyé en Ukraine
1 / 9
Voici le Challenger 2, le char anglais envoyé en Ukraine
source: uk ministry of defence
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Retour à la normale dans les aéroports après une panne informatique mondiale
Après une panne informatique géante ayant semé le chaos dans les transports et sur les marchés financiers, la situation revient à la normale samedi

La situation, notamment dans les aéroports, reprend son cours normal samedi après une panne informatique géante qui a semé la pagaille dans les transports, les médias, sur les marchés financiers et mis des travailleurs du monde entier au chômage technique.

L’article