International
Guerre contre l'Ukraine

Ukraine: la Russie a une nouvelle tactique kamikaze

La Russie a une nouvelle tactique kamikaze

En prenant d'assaut les positions ukrainiennes dans le Donbass, la Russie utilise une nouvelle arme dans cette guerre, et pourtant connue depuis longtemps. Son succès est, par contre, discutable.
22.06.2023, 06:0122.06.2023, 18:16
Bojan Stula / ch media
Plus de «International»

L'explosion est énorme et dépasse toutes les scènes similaires filmées jusqu'à présent: une vidéo qui fait le buzz sur les réseaux sociaux ces derniers jours.

La vidéo 👇

Vidéo: twitter

Elle montre un char russe T-54/55 touché par un missile antichar et pulvérisé par l'énorme détonation qui s'ensuit – une explosion si importante qu'il est impossible qu'elle soit due au seul missile.

Les éléments commencent à s'assembler: cette image prise par drone montre l'utilisation d'un char russe kamikaze rempli de tonnes d'explosifs. Mais au lieu de frapper une position ukrainienne et d'y faire des ravages, le char a roulé sur une mine et s'est immobilisé. Une équipe antichar ukrainienne a ensuite donné le coup de grâce spectaculaire au véhicule, probablement sans équipage, à une distance sûre.

👉 Suivez en direct la guerre contre l'Ukraine 👈

Le lieu de l'action se situerait au sud de Marïnka, dans le Donbass. Les Ukrainiens y ont établi des positions le long d'une ligne d'arbres que les Russes tentent apparemment de détruire en utilisant des chars explosifs.

Les exemples se multiplient

Si l'attaque avec le vieux char de combat T-54/55 télécommandé a clairement échoué, une autre vidéo montre, cette fois, un char de grenadiers MT-LB, également transformé en char de destruction, qui explose au milieu d'une rangée d'arbres similaire. Il n'est pas encore possible d'estimer les dégâts causés.

En plus de ces premières images, d'autres preuves de l'utilisation de cette arme russe inédite en Ukraine apparaissent presque toutes les heures. Le ministère russe de la Défense lui-même a diffusé une vidéo montrant des soldats russes en train de charger un véhicule MT-LB de bombes, de mines et d'explosifs.

Selon les analystes, au moins quatre attaques de ce type ont eu lieu jusqu'à mardi soir; une avec le char de combat T-54/55 en question, trois autres avec des véhicules chenillés MT-LB. L'une des attaques a eu lieu dans la région de Zaporijia. Selon des informations non confirmées, l'un des chars kamikazes russes aurait été stoppé par – ironie – un drone kamikaze ukrainien.

MT-LB russe en 2015.
MT-LB russe en 2015.Image: wikimédia

Comment les Russes procèdent?

Dans le jargon technique, ces attaques sont abrégées VBIED: Vehicle-Borne Improvised Explosive Device – autrement dit, des charges explosives improvisées fixées sur des véhicules. En Irak et en Afghanistan, les attentats-suicides à la voiture piégée lancée dans la foule ou dans des bâtiments sont devenus tristement célèbres.

En Ukraine, les Russes semblent, en revanche, télécommander leurs chars explosifs depuis les airs via des drones. L'ancien lieutenant-général américain et commandant de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan) Mark Hertling n'est pas impressionné par de telles tactiques:

«Quelle façon stupide de mener une guerre mécanisée»

L'analyste militaire est très critique en évoquant le gaspillage des stocks de chars russes qui diminuent de toute façon.

Une vieille tactique

L'usage de chars explosifs n'est pas nouveau, selon la corporation des historiens militaires. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands ont développé des «porteurs de charge» spéciaux qui, grâce à une télécommande à câble, apportaient des paquets d'explosifs contre les bunkers et les bases de l'ennemi. Le plus célèbre de ces chars explosifs était le Goliath, long de seulement 1,50 mètre et haut de 60 centimètres.

Dans son célèbre film, Le canal de 1957, le réalisateur polonais Andrzej Wajda a montré dans une scène impressionnante la panique que les Goliaths allemands ont provoquée chez les défenseurs pendant l'insurrection de Varsovie.

Soldats britanniques avec des engins Goliath capturés en Normandie.
Soldats britanniques avec des engins Goliath capturés en Normandie.Image: wikimédia

Dans la réalité, ces mini-chars télécommandés n'ont que très rarement fait leurs preuves. En raison de leur vitesse de déplacement de seulement 10 km/h et de leur blindage fin, ils pouvaient facilement être abattus par les adversaires. Ou alors, il suffisait qu'une personne téméraire coupe le câble de la télécommande avec une pince.

Les images prises jusqu'à présent, en Ukraine, ne permettent pas encore de dire si les Russes auront plus de succès avec leur version des chars kamikazes. (aargauerzeitung.ch)

Traduit et adapté de l'allemand par Tanja Maeder

Les croix blanches sur les chars ukrainiens
1 / 9
Les croix blanches sur les chars ukrainiens
A Shandrygolovo, près de Lyman.
partager sur Facebookpartager sur X
La catastrophe du barrage Kakhovka en images
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Mise en garde contre un complot russe en Moldavie ++ G7: 50 milliards pour l'Ukraine
Suivez en direct les dernières infos sur la guerre de la Russie contre l'Ukraine et ses implications en Suisse ainsi que dans le monde.
L’article