DE | FR
Le fantasque Oleg Tinkov ne mâche pas ses mots envers l'armée de son pays.
Le fantasque Oleg Tinkov ne mâche pas ses mots envers l'armée de son pays.Image: sda

Le milliardaire russe Tinkov s'emporte contre «l'armée de merde» de son pays

Jusqu'à présent, Oleg Tinkov était connu comme le patron de l'équipe cycliste Tinkoff-Saxo. Il s'adresse désormais à l'Occident, fustige la Russie et demande la fin de la «guerre folle» en Ukraine.
20.04.2022, 10:5020.04.2022, 11:39

On connaissait jusqu'à présent le riche homme d'affaires russe Oleg Tinkov comme le patron excentrique et controversé de l'équipe cycliste, sous licence danoise, Tinkoff-Saxo. La formation comptait dans ses rangs le triple champion du monde Peter Sagan, Alberto Contador ou encore le Suisse Oliver Zaugg.

A la tête d'un empire estimé à 7,7 milliards, le riche entrepreneur a fait fortune en fondant une brasserie nommée Tinkoff et une banque en ligne appelés Tinkoff Credit Systems.

Mais ces dernières semaines, Oleg Tinkov s'est progressivement transformé en «oligarque anti-guerre» – même s'il faut préciser qu'il refuse personnellement le terme d'«oligarque». Il a toujours nié une quelconque relation avec le régime mis en place par Poutine, a-t-il souligné récemment dans une interview. Tout le monde n'est pas de cet avis, c'est pourquoi il a été sanctionné en Grande-Bretagne en tant que profiteur du gouvernement russe ou de ses soutiens.

On peut au moins douter de ce dernier point: le milliardaire russe a régulièrement critiqué l'invasion russe en Ukraine. Mardi, il a redoublé d'efforts en condamnant cette «guerre folle»: 90% de ses compatriotes ne soutiennent pas la décision du Kremlin, a déclaré Tinkov dans un post Instagram.

Dans sa publication, il écrit: «Je ne vois pas un seul bénéficiaire de cette guerre folle! Des personnes et des soldats innocents meurent». Avant de souligner: «Bien sûr, il y a des idiots qui dessinent le symbole «Z» quelque part – mais dans chaque pays, il y a dix pour cent d'idiots». Et de terminer: «90% des Russes sont CONTRE cette guerre». mais dans chaque pays, il y a dix pour cent d'idiots». Et de terminer: «90% des Russes sont CONTRE cette guerre».

«Je ne vois pas un seul bénéficiaire de cette guerre insensée! Des innocents et des soldats meurent. Les généraux se sont réveillés avec la gueule de bois et ont constaté qu'ils avaient une armée de merde. Comment l'armée peut-elle être bonne si tout le reste du pays est nul et s'enfonce dans le népotisme, le laquaisisme et le fonctionnariat?

Les fonctionnaires du Kremlin sont choqués d'apprendre que non seulement eux, mais aussi leurs enfants, n'iront pas en Méditerranée cet été. Les hommes d'affaires tentent de sauver ce qu'il reste de leurs biens... bien sûr, il y a des idiots qui dessinent la lettre Z – mais dans chaque pays, il y a dix pour cent d'idiots. 90 pour cent des Russes sont CONTRE cette guerre!

Cher «Occident collectif», veuillez donner à Vladimir Poutine une issue claire pour sauver la face et mettre fin à ce massacre. S'il vous plaît, soyez plus rationnels et plus humains!»
Traduction de son post Instagram

Tinkov s'emporte également contre l'armée dans son post: les généraux se réveilleraient avec la gueule de bois et constateraient qu'ils ont une «armée de merde». Mais cela ne serait pas surprenant au vu de la structure politique, économique et sociale de la Russie. Il appelle donc à une réaction de l'«Occident»: celui-ci doit offrir à Poutine une issue qui permettrait de mettre fin au massacre et à Poutine de sauver la face.

Ce qu'il entendait exactement par là n'était pas clair dans un premier temps. Il n'y avait en outre aucune information sur le fait que Tinkov se trouvait ou non en Russie.

(Traduit de l'allemand par svp)

Les images glaçantes de Marioupol vue du ciel

Plus d'articles récents sur la guerre en Ukraine

Le monde court à la famine et c'est à cause de la guerre en Ukraine

Link zum Artikel

«Pour les Russes, Boutcha était un moyen de montrer qui est le plus fort»

Link zum Artikel

Sanctions contre les Russes: Parmelin accusé de laxisme

Link zum Artikel

«On ne s’en sort pas indemne», le reporter RTS à Boutcha raconte son travail

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Russie s'est vengée et vire des journalistes de Moscou pour la première fois
Mercredi, les journalistes canadiens de CBC se sont vus annuler leur visa par la Russie. C'est la première fois que Moscou bannit un média occidental depuis le début de l'offensive en Ukraine.

La radio-télévision canadienne CBC va devoir faire ses bagages: mercredi, la Russie a fermé son bureau de Moscou et a annulé les accréditations et visas de ses journalistes.

L’article