DE | FR

La Russie cache les morts du Moskva, des familles veulent briser le silence

L'équipage du Moskva, pris en photo en Crimée en avril 2022.
L'équipage du Moskva, pris en photo en Crimée en avril 2022.Image: sda
Un silence de plombs entoure les disparitions liées au naufrage du célèbre navire de guerre Moskva survenu le 13 avril. Entre contradictions et représailles, l'affaire a déjà des répercussions en Russie.
19.04.2022, 16:5521.04.2022, 15:07
Suivez-moi

Mais qu'est-il arrivé aux membres de l'équipage du Moskva? C'est la question que se pose la centaine de familles des victimes qui se trouvaient sur le célèbre navire russe mercredi 13 avril. Depuis, aucune indication sur les disparitions impliquant les près de 500 membres d'équipage n'a été dévoilée. Jusqu'à présent, le ministère de la Défense russe avait déclaré avoir évacué l'ensemble de ces hommes, selon le Washington Post. Mais lundi, une nouvelle révélation a remis en question la fiabilité de ces renseignements.

Le 18 avril au matin, près de cinq jours après l'accident, une mère a finalement été avertie par le ministère de la Défense russe: son fils est mort. «Ils ne m'ont rien dit d'autre», a-t-elle récriminé dans The Guardian. Une absence d'informations qui fait de plus en plus jaser du côté des parents russes. Ces derniers appellent à l'aide également sur les réseaux sociaux. «Je suis sûr qu'il n'est pas le seul à être mort», craint l'un d'entre eux. Leur cacherait-on la vérité?

Des révélations lourdes de conséquences

Plus que jamais, les membres de la famille des marins qui ont servi à bord du Moskva exigent des réponses. Cela alors que le ministère chercherait à étouffer les informations sur ce qui serait arrivé à leur fils ou leur frère, peut-on lire dans le journal britannique.

Combien de morts, de disparus et de blessés? Le mystère plane et n'est pas sans rappeler un autre accident russe. Celui du sous-marin Koursk ayant coulé, en août 2000, avec 118 personnes à bord. Les conclusions sur l'origine du naufrage n'avaient été livrées que deux ans plus tard. Rien de «surprenant», estime Alexander Gabuev, un chercheur au Carnegie Moscow Center:

«Ce régime n'a jamais été très transparent sur les victimes»

Et quand ce n'est pas le manque de transparence qui est remis en cause, c'est la peur des représailles qui obscurcit l'affaire, comme le confie au Guardian un proche de Evgeny, un jeune marin ayant miraculeusement survécu au naufrage du Moskva:

«Il va bien. Je n'ai pas l'intention de divulguer des secrets militaires. C'est lourd de conséquences. Et Evgeny n'a rien dit de toute façon»

La contradiction de trop

L'affaire est d'autant plus sensible que, parmi les occupants du navire, il y aurait eu des conscrits. Ces recrues inexpérimentées ont été recrutées pour aller au combat après les pertes conséquentes de l'armée russe. Cette information dément ainsi la dernière annonce du gouvernement russe qui avait affirmé, en mars dernier, «écarter catégoriquement» le recours à ce type de combattant, relayait Le Parisien.

Le Moskva aurait été touché par un missile russe conduisant à une explosion à bord du bateau. Selon la mère d'un marin qui s'est entretenue avec le site Novaya Gazeta Europe, trois autres missiles seraient impliqués et au moins 40 personnes seraient décédées.

Un Ukrainien découvre une roquette dans sa cuisine

Sur l'épineux dossier des sanctions contre la Russie

Les sanctions vont-elles faire chuter l'ISS? Moscou menace

Link zum Artikel

La Suisse et ses sanctions contre la Russie font rire les américains

Link zum Artikel

Les sanctions de l'UE contre la Russie que la Suisse a adoptées

Link zum Artikel

Les sanctions contre la Russie portent leurs fruits (et nous touchent aussi)

Link zum Artikel

Washington va prendre de nouvelles sanctions contre la Russie

Link zum Artikel

Les yachts des oligarques sont dans le viseur d'une taskforce internationale

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les Etats-Unis envisagent d'envoyer les forces spéciales à Kiev
Afin d'éviter une nouvelle escalade du conflit en Ukraine, le président américain Biden a jusqu'à présent exclu d'envoyer des soldats dans la zone de guerre. Mais il pourrait désormais y avoir un changement de cap.

Des dizaines de soldats des «forces spéciales américaines» pourraient être déployés dans la capitale ukrainienne ces prochains jours. Un plan serait à l'étude au sein du Pentagone et du Département d'Etat. L'objectif? Protéger l'ambassade américaine de Kiev qui a rouvert ses portes, rapporte le Wall Street Journal. Un retour de la «Marine Corps Security Guard» serait également à l'étude. Cette unité est chargée de la protection des ambassades américaines dans le monde entier.

L’article