DE | FR
Barricades de sable vues dans le bâtiment du Parlement à Kiev, Ukraine, mercredi 27 avril 2022.
Barricades de sable vues dans le bâtiment du Parlement à Kiev, Ukraine, mercredi 27 avril 2022.Image: KEYSTONE

Comment la CIA a sauvé Zelensky et Kiev des commandos russes

Jamais autant d’informations classifiées n'ont été partagées par les Américains que depuis le début de la guerre en Ukraine. C'est la conclusion faite par la chaîne NBC News à partir de nombreux témoignages d’agents des services secrets qui avouent l'avoir fait pour aider l'Ukraine.
29.04.2022, 16:5929.04.2022, 18:02

Renseignement par satellites, systèmes d’écoute, géolocalisation de l'armement russe. D'après de nombreux agents des services secrets américains, retraités et toujours en poste, dont les témoignages exclusifs ont été récoltés par NBC News, ces informations fournies ont aidé les Ukrainiens a protéger leurs troupes et matériel de combat de la Russie. Pour rappel, Poutine a lancé ses troupes à l'assaut du pays le 24 février.

«Dès le départ, nous avons partagé des renseignements à la fois stratégiques et exploitables avec l'Ukraine»
Un responsable des services secrets américainnbc news

L'Amérique au contrôle

Un partage d'informations presque en temps réel qui, de l'aveu de ces agents, aurait notamment permis à l'Ukraine d'abattre un avion de transport russe. Ce dernier allait déposer des centaines de soldats, au début de la guerre, près de Kiev.

Mais encore, ces agents auraient conseillé l'Ukraine sur la manière de disperser leurs systèmes de défense aérienne. Une décision qui, selon les responsables américains, a aidé l'Ukraine à empêcher la Russie de prendre le contrôle du ciel.

Sauvetage de Zelensky

La CIA a également contribué à protéger l'un des acteurs principaux du conflit, le président ukrainien. Au tout début de l'invasion russe, Jake Sullivan, conseiller à la sécurité nationale du président américain Joe Biden, alerte ses alliés, relate Le Parisien. Son message? Des membres des forces spéciales russes sont présentes dans la région de Kiev et leur mission est de tuer le président Zelensky.

Grâce aux indications américaines, les Ukrainiens ont « neutralisé» – comprendre: «éliminé» en langage militaire – à temps les assaillants russes.

Retournement de situation

Pourtant, au début de l'invasion de l'Ukraine, les avocats des services de renseignement américains avaient imposé des directives qui, dans certains cas, limitaient le partage d'informations de ciblage susceptibles. Cela, afin d'éviter de participer à des frappes ukrainiennes meurtrières contre les Russes, indique NBC News.

Mais à mesure que l'agression de la Russie s'est intensifiée, ces obstacles ont été supprimés. (mndl)

Le gouvernement ukrainien produit un spot avec un deepfake de Poutine

Plus d'articles récents sur la guerre en Ukraine

Le monde court à la famine et c'est à cause de la guerre en Ukraine

Link zum Artikel

«Pour les Russes, Boutcha était un moyen de montrer qui est le plus fort»

Link zum Artikel

Sanctions contre les Russes: Parmelin accusé de laxisme

Link zum Artikel

«On ne s’en sort pas indemne», le reporter RTS à Boutcha raconte son travail

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Zelensky et Cassis ont parlé au WEF de Davos: voici les 3 points à retenir
Les présidents ukrainien et suisse, Volodymr Zelensky (virtuellement) et Ignazio Cassis (physiquement), ont pris la parole à l'occasion du lancement du Forum économique mondiale de Davos. Voici en substance le résumé de leurs discours très attendus.

C'est devant tout le gratin de l'économie mondiale, réuni lundi au cœur des montagnes grisonnes pour le Forum économique mondial (WEF), que le président ukrainien a donné l'un de ses (innombrables) discours depuis le début de l'offensive. Ovationné à deux reprises par la foule enthousiaste, il a débuté sa prise de parole virtuelle par... une mise en garde:

L’article