pluie modérée
DE | FR
International
Haïti

Proche du chaos politique, Haïti demande de l'aide aux USA et à l'ONU

Proche du chaos politique, Haïti demande de l'aide aux USA et à l'ONU

Des Haïtiens se rassemblent devant l'ambassade des États-Unis à Port-au-Prince.
Des Haïtiens se rassemblent devant l'ambassade des États-Unis à Port-au-Prince.Image: keystone
Quelques jours après l'assassinat du président Jovenel Moïse, le gouvernement haïtien redoute des sabotages et demande aux USA et à l'ONU d'intervenir.
10.07.2021, 08:3311.07.2021, 17:16
Plus de «International»

Les Etats-Unis ont dit cette nuit qu'ils allaient envoyer des responsables du FBI et de la sécurité intérieure à Port-au-Prince «aussi vite que possible». Mais que se passe-t-il? Trois jours après que le président haïtien Jovenel Moïse a été criblé de balles chez lui, le gouvernement haïtien a demandé aux Etats-Unis et à l'ONU d'envoyer des troupes pour aider à sécuriser des sites stratégiques. Il pourrait y avoir des sabotages.

«Après l'assassinat du président, nous avons pensé que les mercenaires pourraient détruire quelques infrastructures afin de créer le chaos dans le pays»
Mathias Pierre, ministre haïtien chargé des questions électorales.

Cette demande de soutien est plutôt ciblée puisque deux structures sont particulièrement vulnérables selon le gouvernement haïtien:

  1. l'aéroport
  2. les installations pétrolières

Les USA prêts à aider

Le département d'Etat américain a confirmé, par la voix d'un porte-parole, que le gouvernement haïtien avait «demandé une aide sécuritaire et en matière d'enquête». «Nous restons en contact régulier avec les responsables haïtiens pour discuter de la manière dont les Etats-Unis peuvent aider», selon le département d'Etat.

L'assassinat du président reste un mystère

Si l'on sait que le commando armé qui a exécuté le président était composé de 28 personnes (26 Colombiens et deux Américains d'origine haïtienne), aucun détail n'a émergé sur les raisons de cet acte ou sur l'identité de ses commanditaires.

Les hauts commandements de la police et de l'armée en Colombie ont affirmé à Bogota qu'au moins 17 anciens militaires colombiens étaient soupçonnés d'être impliqués dans l'assassinat. Dix-sept individus, quinze Colombiens et deux Américains, ont été arrêtés pour leur implication dans le meurtre du président Moïse, criblé de balles à son domicile dans la nuit de mardi à mercredi, selon la police haïtienne.

Trois Colombiens aussi accusés d'être des membres du commando ont été tués par la police, tandis que huit autres étaient toujours en fuite, a précisé Léon Charles, directeur général de la police haïtienne.

Vidéos des inondations à New York
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Ils ont accepté que les Russes les achèvent»: la sanglante fuite d'Avdiivka
Les troupes ukrainiennes se sont retirées des ruines d'Avdiika en laissant certains blessés derrière eux. Ceux-ci ont vécu l'enfer.

De violents combats ont fait rage pendant près de deux ans à Avdiivka. Mais le calme devrait désormais revenir dans la ville, du moins pour le moment. Et pour cause: l'armée ukrainienne a décidé de se retirer de la région. Dans le camp russe, il s'agit du plus grand succès depuis environ un an.

L’article