International
Hamas

Israël veut éliminer ces 3 chefs du Hamas

Israël veut éliminer ces 3 hommes

Trois des hommes les plus puissants du Hamas sont visés par l'opération militaire d'Israël à Gaza. Mais qui sont-ils?
08.12.2023, 16:4509.12.2023, 09:33
Charlotta Siemer / t-online
Plus de «International»
Un article de
t-online

L'armée israélienne a étendu son offensive terrestre dans le sud de Gaza et, selon ses propres indications, encerclerait actuellement la ville de Khan Younès. Les soldats israéliens se seraient aussi rapprochés de la maison de Yahya Sinwar, le chef du Hamas à Gaza. Sinwar, 61 ans, serait en tête de la liste des cibles qu'Israël souhaite éliminer, avec à ses côtés Mohammed Deïf, chef de la branche armée, et son adjoint Marwan Issa. C'est ce que révèle l'agence de presse Reuters.

Le trio formé par Sinwar, Deïf et Issa constitue le conseil militaire qui a planifié et exécuté l'attaque terroriste du 7 octobre. Ils dirigent les opérations militaires du Hamas et ont mené des négociations pour la libération des otages, écrit Reuters en se référant à trois sources du Hamas. Au cours de ces opérations, le Hamas a tué environ 1 200 personnes et en a pris environ 240 en otage. Mais qui sont-ils exactement?

Pourquoi ils sont si importants

Yahya Sinwar est généralement considéré comme le chef du Hamas dans la bande de Gaza. Il a passé 22 ans en prison en Israël pour l'enlèvement et l'assassinat de deux soldats israéliens et le meurtre de quatre collaborateurs palestiniens. Il a été libéré en 2011 lors d'un échange de prisonniers controversé entre plus de 1 000 Palestiniens et le soldat israélien Gilad Shalit.

Mohammed Deïf, deuxième membre du triumvirat, vit dans la clandestinité. Israël aurait déjà tenté de le tuer à sept reprises, mais il a survécu à toutes les attaques dont il a été victime, écrit Reuters. Il lui manquerait désormais un œil et sa jambe serait également en mauvais état. En 2014, une attaque aérienne israélienne a tué sa femme, sa fille de trois ans et son fils de sept mois.

👉Suivez notre direct sur la guerre entre Israël et le Hamas👈

Marwan Issa, Mohammed Deïf et Yahya Sinwar, de gauche à droite.
Marwan Issa, Mohammed Deïf et Yahya Sinwar, de gauche à droite.

Marwan Issa est l'adjoint de Deïf et aurait pris part à de nombreuses décisions importantes du Hamas au cours des dernières années. Gerhard Conrad, qui a travaillé pour le service de renseignements allemand (BND) de 2009 à 2011 et a rencontré Issa lors de négociations, le décrit comme un «analyste très méticuleux et pointilleux». Selon lui, ce dernier connaissait par cœur les dossiers relatifs aux pourparlers.

Les tuer est essentiel pour Tsahal

L'offensive israélienne à Gaza ne s'arrêtera probablement pas tant que ces trois commandants du Hamas ne seront pas morts ou capturés, affirme Reuters en se référant à quatre sources de la région. Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a également déclaré que les objectifs d'Israël contre le Hamas étaient de détruire ses capacités militaires et étatiques, de rapatrier les otages et de s'assurer que la région de Gaza ne soit jamais menacée par une répétition de l'attaque du 7 octobre.

Traduit et adapté de l'allemand par Léa Krejci

Qui est qui? Voici 19 stars d'Hollywood et leurs doublures
1 / 21
Qui est qui? Voici 19 stars d'Hollywood et leurs doublures
source: instagram
partager sur Facebookpartager sur X
Les films les plus attendus pour début 2024
Video: watson
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
Inondations: Dubaï a-t-elle joué avec la météo?
Les Emirats arabes unis ont connu des pluies record et des inondations majeures. La cause d'un tel déluge reste un mystère et suscite de nombreuses spéculations: Dubaï est en effet connu pour ses tentatives de manipulation de la météo.

Cela faisait longtemps que Dubaï n'avait pas connu une telle pluie. En l'espace de 24 heures, il est tombé mardi autant de précipitations que d'habitude en deux ans: 254 millimètres (contre environ 120 par an). Rapidement, les experts et autres observateurs se sont disputés sur la cause. Certains ont suggéré que les Emirats eux-mêmes y étaient pour quelque chose: ils auraient artificiellement fait pleuvoir. D'autres contestent cette hypothèse.

L’article