International
Inde

Un incendie dans un parc d'attraction en Inde tue 27 personnes

Earthmovers remove burnt debris the day after a fire broke out in an amusement park in Rajkot, India, Sunday, May 26, 2024. A massive fire damaged a large part of the park on Saturday, killing more th ...
Un incendie a ravagé un parc d'attraction.Keystone

Un incendie dans un parc d'attraction en Inde tue 27 personnes

Un incendie a ravagé un parc d'attraction dans l'ouest de l'Inde, faisant 27 morts, dont quatre enfants. L'effondrement d'une structure et des matériaux inflammables ont aggravé la tragédie. Plusieurs arrestations ont eu lieu.
26.05.2024, 09:11
Plus de «International»

Vingt-sept personnes ont été tuées dans un incendie qui s'est déclenché samedi dans un parc d'attraction dans l'ouest de l'Inde, selon un nouveau bilan établi par la police. Quatre enfants figurent parmi les victimes.

«Nous avons confirmé la mort de 27 personnes dans l'incendie», a déclaré à la presse Radhika Bharai, un officier de la police indienne, dans la nuit de samedi à dimanche. Un précédent bilan faisait état de 24 morts.

Les quatres enfants décédés étaient tous âgés de moins de 12 ans, selon la même source. «Les corps ont été carbonisés au point d'être méconnaissables, ce qui rend leur identification difficile», a précisé l'officier.

Matériaux inflammables

Plus de 300 personnes se trouvaient dans une salle d'une structure à deux étages dans le parc d'attraction TRP lorsque l'incendie s'est déclaré, en ce week-end de vacances d'été, a déclaré à la presse Ilesh Kher, officier des pompiers de Rajkot, dans l'Etat du Gujarat. Originaire de cet Etat, le Premier ministre Narendra Modi s'est dit «extrêmement bouleversé», dans un message sur les réseaux sociaux.

«Les gens ont été piégés par l'effondrement d'une structure temporaire près de l'entrée, qui a rendu l'évacuation difficile», a expliqué l'officier de pompier Ilesh Kher. De plus, la propagation de l'incendie a été facilitée par la nature des matériaux, très inflammables. Les autorités locales ont indiqué avoir arrêté quatre personnes «liées à la salle de jeux pour les interroger».

Fuite par les fenêtres

Dimanche, les corps des défunts enveloppés dans un linceul blanc ont été alignés en rangées avant d'être évacués. Des survivants ont raconté avoir dû enfoncer des portes et sauter par les fenêtres pour échapper au brasier. Selon l'un d'entre eux, au moins 70 personnes se trouvaient au premier étage lorsque l'incendie s'est déclaré.

Des photos postées sur le compte Instagram de l'établissement montrent qu'il comprenait un bowling, une piste de karting et des trampolines.

Les incendies sont fréquents en Inde en raison du mauvais état des bâtiments, de la surpopulation et du manque de respect des règles de sécurité. En février, onze personnes ont perdu la vie dans un incendie qui a ravagé une usine de peinture dans la capitale New Delhi.

En 2022, au moins 27 personnes sont mortes et des dizaines d'autres ont été blessées après qu'un gigantesque incendie s'est déclaré dans un immeuble commercial de quatre étages de la ville.

En 2016, plus de cent personnes ont été tuées après une explosion massive provoquée par un feu d'artifice dans l'Etat méridional du Kerala. (tib/ats)

Chypre, le pire incendie depuis des décennies sur l'île
1 / 18
Chypre, le pire incendie depuis des décennies sur l'île
C'est le plus grave incendie de forêt à Chypre depuis 1974. Ici, les images de samedi.
source: sda / katia christodoulou
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Un putsch du pauvre»: le pétage de plomb d'Eric Ciotti, minute par minute
Depuis que le président, désormais exclu, des Républicains a annoncé son alliance avec le Rassemblement national, la droite française vit un drame que Hollywood n'oserait pas imaginer. Mercredi, Eric Ciotti s'est enfermé dans le QG du parti, a viré les employés, saisi la justice, piraté les comptes de réseaux sociaux. Voici le récit digne d'une saison de House of Cards.

Quelques heures avant de se barricader dans les locaux de son parti comme un forcené, Eric Ciotti se serait rendu au QG de l'empire Bolloré pour bichonner sa trahison, avec le magnat qui travaille, dans l'ombre et depuis des années, à une union des droites. C'est le journal Le Monde qui le raconte jeudi matin. Un petit air de Succession et du Parrain.

L’article