ciel clair-2°
DE | FR
1
International
interview watson

Zero Covid: «La Chine est devenue un monde parallèle»

Certains citoyens sont jetés dans la précarité en raison des mesures «zéro covid» draconiennes.
Certains citoyens sont jetés dans la précarité en raison des mesures «zéro covid» draconiennes. Image: Shutterstock
interview watson

«La Chine est devenue un monde parallèle»: expatrié en Suisse, il raconte

Alors que nombre de citoyens chinois ploient sous le poids de drastiques mesures anti-covid, Ma*, établi depuis deux ans au coeur de la Cité de Calvin, s'inquiète pour sa famille, domiciliée dans une ville au centre du pays.
29.11.2022, 11:5629.11.2022, 16:05
Suivez-moi

Ma* est originaire d'une grande ville située au centre de la Chine. Il travaille en Suisse depuis deux ans, au sein de la Genève internationale. Père de deux enfants en bas âge, il s'inquiète des mesures anti-covid qui se durcissent depuis le début de l'année, et surtout pour sa famille, restée au pays. Soucieux de préserver son identité, il partage néanmoins un petit bout de sa vision, depuis ce qu'il appelle «l'autre monde».

Comment votre famille restée en Chine vit-elle les mesures anti-covid en ce moment?
Pour ma femme et mes deux enfants de 5 et 7 ans, la situation s'est dégradée depuis le début de l'année.

Votre famille peut-elle sortir?
Cela fait un mois que ma famille vit à l'intérieur. Ma femme obtient parfois le droit de sortir. Mais dans ma région, les écoles ont fermé, et les étudiants suivent leurs cours en ligne. Il n'y a pas de structures ouvertes pour accueillir nos deux petits. Il faut même des autorisations pour se rendre à l'hôpital.

Comment les habitants reçoivent-ils ces autorisations? Et sur quel critère?
Ce sont les autorités locales qui prennent les décisions de laisser ou non sortir les «communautés», soit des quartiers ou des régions, en fonction des résultats des tests PCR.

«De ces résultats, il en ressort plusieurs catégories: les communautés à haut risque, les communautés à risque moyen, et les communautés à risque faible»

Parfois, l'on passe d'une catégorie à une autre à un moment inopportun, à 23 heures. Il en résulte des situations anxiogènes.

Etes-vous inquiet pour votre famille?
Je suis surtout inquiet pour ma grand-mère de nonante ans, qui vit dans une petite ville de campagne, au nord. Pour l'instant, ma famille n'a pas manqué de provisions alimentaires. Mais l'on observe de plus en plus de pénuries de médicaments.

On a vu apparaître des situations à peine croyables...
Oui, la Chine est devenue un monde parallèle par rapport au reste de la planète. Pas partout, bien entendu. Dans certains endroits, la situation est normalisée. Mais dans certaines villes, telles que Pékin ou Shanghai, certains buildings ont été fermés depuis l'extérieur.

«Certaines techniques sont plus directes: des barres de métal bloquent les accès. Ou les autorités ont recours à des serrures électroniques. Certains citoyens sont tout bonnement enfermés à l'intérieur de leur périmètre.»

Et ce ne sont pas que les grandes villes qui sont touchées; les petites villes de province aussi. Des véritables drames se déroulent sous nos yeux, comme celui de la province du Xinjiang (réd: un incendie dans la capitale du Xinjiang a fait dix morts le 24 novembre. D'aucuns estiment que les mesures anti-Covid auraient ralenti les secours).

Comprenez-vous les manifestations qui ont éclaté ce dimanche?
Oui, je comprends les manifestants. Des citoyens ont perdu leur salaire, certains ont dû fermer leur commerce. Une part de la population est jetée dans la précarité brutalement, et l'aide du gouvernement est de zéro. En Chine, il faut savoir qu'une partie des citoyens travaille sans contrat formel. En conséquence, si on ne travaille pas, on ne mange pas. Mais les familles doivent continuer à payer leurs loyers, ainsi que tous leurs frais courants. Voilà pourquoi leur situation est dramatique. Les gens n'en peuvent plus du confinement. Ils souffrent de plus en plus psychologiquement, aussi. On peut voir apparaître de nombreuses vidéos de témoignages sur les réseaux sociaux.

Comment se fait-il que les gens aient le courage de protester à présent?
Pendant plusieurs décennies, la Chine n'a pas connu de véritables protestations. C'est que notre gouvernement n'a jamais souhaité perdre le contrôle. Ils veulent le maintien de la stabilité, c'est pourquoi ils sont hypervigilants.

Etes-vous inquiet pour la suite?
Je suis très pessimiste pour la suite. Je pense que la situation est terrible, mais je ne vois pas de solution. Et je pense que notre gouvernement n'en voit pas non plus. Soit, ils maintiennent la politique zéro covid, au risque d'attiser des conflits croissants avec le peuple. Soit, ils annulent ces mesures, mais je crains que l'épidémie ne devienne rapidement hors de contrôle.

Pensez-vous que le régime de Xi Jinping pourrait en ressortir ébranlé?
Absolument pas. Quand il a été reconduit, nombreux étaient les mécontents. Mais je ne vois pas de solution dans l'immédiat; il y a en Chine un véritable déséquilibre des pouvoirs. Le gouvernement peut compter sur la police, l'information, l'armée,...et même sur les tanks, si besoin est.

* nom d'emprunt

Manifestations antigouvernementales en Chine

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
2 millions de morts depuis 1900: voici les 5 séismes les plus meurtriers
Plus de 2600 personnes ont perdu la vie suite au séisme qui a frappé la Turquie et la Syrie dans la nuit de dimanche à lundi. Depuis 1900, les tremblements de terre ont fait plus de deux millions de victimes. Rétrospective.

Dans la nuit de dimanche à lundi, un séisme de magnitude 7,8 a secoué le sud de la Turquie et la Syrie voisine. Les conséquences sont dramatiques: plus de 2600 personnes ont perdu la vie, selon un dernier bilan qui va très probablement encore empirer. Les blessés se chiffrent en milliers, tout comme les bâtiments détruits.

L’article