Suisse
Chine

Michael Peuker, correspondant de la RTS, a été arrêté en Chine

Vidéo: srf

Le correspondant de la RTS arrêté par la police en plein live à Shanghai

Michael Peuker, journaliste travaillant pour la RTS, était en pleine intervention dans le cadre du 19h30 à Shanghai, quand il a été interrompu par une patrouille de police. Fait notoire, le correspondant n'a pas perdu son sang-froid pendant l'incident.
28.11.2022, 07:1228.11.2022, 13:34
Plus de «Suisse»

Michael Peuker devait intervenir lors du 19h30, sur la RTS, dimanche soir, en duplex depuis Shanghai. Mais le journaliste a été interrompu en plein direct par une brigade de police.

En effet, la tension monte en Chine depuis plusieurs semaines en raison des mesures de confinement draconiennes, mises en place dans le cadre de la politique «zéro covid». Des manifestations ont ainsi éclaté dimanche à Shanghai, à Pékin, ainsi que dans d'autres villes.

Michael Peuker était à l'antenne quand il a été encerclé par une patrouille.

«La tension est à son comble ici, preuve en est, je suis entouré par trois agents de police, je vais être embarqué après ce duplex au poste de police»
Michael Peuker

Le correspondant enchaîne, dans un souffle, sur le caractère hautement sensible des slogans des manifestants, notamment «à bas le Parti communiste, à bas Xi Jinping!». Et de conclure:

«Les forces de l'ordre sont vraiment, vraiment sur les dents. Donc je vais vous laisser, et je vais les rejoindre au poste à l'heure actuelle»
Michael Peuker

Nombre d'observateurs ont salué le calme et le professionnalisme du correspondant, qui a su garder son sang-froid pendant toute son intervention.

Selon les informations de la RTS, un responsable de la police locale a discuté avec les trois agents. Michael Peuker et son caméraman ont été libérés, sans passer par la case «poste de police», tandis que leur matériel aurait été temporairement saisi pour vérification, avant de leur être restitué.

Un correspondant de la RTS arrêté en plein live à Shanghai

Vidéo: srf

(jod)

Emeutes à l'usine Foxconn en Chine
Video: twitter
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
92 pays et 60 chefs d'Etat attendus au Bürgenstock
Le sommet pour la paix contre l'Ukraine s'apprête à débuter samedi en présence de 92 pays et 60 chefs d'Etat et de gouvernement. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky est arrivé en Suisse vendredi soir.

Un total de 92 pays, dont près de 60 chefs d'Etat et de gouvernement, participeront à la conférence pour la paix en Ukraine au Bürgenstock (NW). Le Premier ministre britannique Rishi Sunak est désormais annoncé. L'Arabie saoudite enverra son chef de la diplomatie.

L’article