dégagé-3°
DE | FR
International
Iran

Ukraine: la Russie a commandé des centaines de drones iraniens

FILE - A drone is seen in the sky seconds before it fired on buildings in Kyiv, Ukraine, on Oct. 17, 2022. The Iranian-made drones that Russia sent slamming into central Kyiv this week have produced h ...
La Russie s'est servie des drones iraniens Shahed-136 pour bombarder les villes ukrainiennes.Image: sda

La Russie serait à court de drones iraniens et de missiles

Moscou semble avoir des problèmes avec l'approvisionnement en drones de combat iraniens. Les négociations sur la livraison de missiles seraient au point mort.
08.12.2022, 16:49
Un article de
t-online

Dans une interview accordée au journal britannique The Guardian, le conseiller à la présidence ukrainienne Mikhaïlo Podoliak a déclaré que Moscou arrivait à court de missiles, alors que les drones iraniens seraient complètement épuisés.

Selon le Guardian, les milieux militaires occidentaux auraient confirmé la pénurie de drones. Un haut responsable, qui souhaite rester anonyme, a expliqué que la Russie avait déjà utilisé les derniers drones iraniens il y a deux ou trois semaines et qu'elle attendait désormais une nouvelle livraison. Il n'est toutefois pas certain que celle-ci arrive.

Vidéo: watson

Construire les drones en Russie

La Russie aurait à nouveau commandé des centaines de drones et de missiles balistiques à l'Iran. «Nous savons que l'Iran prévoit d'augmenter ses livraisons de missiles sans pilote et de missiles à la Russie en quantités importantes», ont fait savoir des diplomates des Nations unies à New York à l'agence de presse allemande.

Moscou veut faire face à la grave pénurie de ravitaillement militaire, qui concerne plusieurs centaines d'obus et de drones. «Je ne pense pas qu'ils aient déjà été expédiés, mais ils sont clairement dans les carnets de commande», a-t-on indiqué à New York.

Après la révélation publique de l'utilisation par la Russie de drones de fabrication iranienne, le régime de Téhéran a tenté de limiter les dégâts. Les drones ont été livrés avant la guerre, avait-on affirmé.

Début novembre, les services secrets américains ont rapporté que l'Iran souhaitait désormais construire ses drones en Russie également. Mikhaïlo Podoliak affirme que la Russie dispose désormais de la technologie nécessaire pour construire elle-même ces armes. Mais apparemment, aucune production n'a encore été mise en place.

L'Iran sous pression

Le Guardian croit savoir que les ayatollahs sont réticents à l'idée de livrer des missiles balistiques.

«L'Iran voudra réfléchir soigneusement à ce à quoi il s'engage, mais il y aura aussi une discussion intensive sur l'accord auquel les Iraniens et les Russes parviendront»
Un haut responsable au «Guardian»

La lenteur des négociations pourrait s'expliquer par une nouvelle augmentation de la pression internationale sur l'Iran, notamment en raison de la répression brutale des manifestations dans le pays. Celles-ci pourraient être tout aussi prioritaires pour le gouvernement que la possibilité de s'impliquer encore plus dans la guerre en Ukraine.

Après avoir détruit une grande partie de l'infrastructure ukrainienne et des cibles civiles avec des missiles et des drones, la Russie doit désormais se défendre elle-même contre des attaques similaires. Dernièrement, des attaques de drones ukrainiens ont été signalées contre des aérodromes militaires sur le territoire russe. Vladimir Poutine avait convoqué mardi son Conseil de sécurité nationale à ce sujet. (wan)

Les coupures de courant en Ukraine visibles depuis l'espace

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La France va bloquer les visites des sites porno aux mineurs
Le gouvernement français veut devenir le premier pays du monde à proposer une telle solution pour la protection des mineurs.

La France va imposer un dispositif de certification de l'âge afin de bloquer l'accès aux sites internet pornographiques pour les mineurs. C'est ce qu'a annoncé dimanche le ministre délégué chargé du Numérique, Jean-Noël Barrot:

L’article