International
Israël

«La Servante écarlate» inspire les Israéliennes pour manifester

A line of protesters supporting women's rights, dressed as characters from The Handmaid's Tale television series, and other Israelis protest against plans by Prime Minister Benjamin Netanyah ...
Une bande rouge traverse Tel Aviv, Israël, le 25 mars 2023.image: keystone

Ces Israéliennes ont trouvé comment frapper fort pendant les manifs

Une bande rouge se distinguait de la masse lors des manifestations en Israël contre la réforme de la Justice désormais suspendue. Mais pourquoi?
28.03.2023, 11:4328.03.2023, 18:03
Chantal Stäubli
Chantal Stäubli
Chantal Stäubli
Suivez-moi
Plus de «International»

Silencieuses et les yeux rivés au sol, des manifestantes vêtues de toges rouges et de bonnets blancs défilaient lors des manifestations de masse en Israël. Elles rappellent les servantes de la série dystopique La Servante écarlate, basée sur le roman du même nom de Margaret Atwood paru en 1985.

L'histoire décrit une société occidentale post-apocalyptique dans laquelle les femmes, selon le modèle biblique, sont inférieures aux hommes. Elles sont privées de leurs droits, abusées et se voient refuser l'accès à l'éducation. Leur rôle? Procréer uniquement.

Ceux qui connaissent l'histoire vont sans doute frémir à la vue de ces images 👇

A line of protesters supporting women's rights dressed as characters from The Handmaid's Tale television series and other Israelis protest against plans by Prime Minister Benjamin Netanyahu& ...
Des femmes en robe rouge manifestent à Tel Aviv contre le projet de réforme judiciaire, le 25 mars 2023.image: keystone
Protesters supporting women's rights dressed as characters from The Handmaid's Tale TV series protest agains plans by Prime Minister Benjamin Netanyahu's government to overhaul the judi ...
Les femmes rappellent la série à succès La Servante écarlate.image: keystone
Protesters supporting women's rights dressed as characters from The Handmaid's Tale TV series traveling to a protest against plans by Prime Minister Benjamin Netanyahu's new government  ...
Les servantes déguisées dans une gare de Jérusalem.image: keystone

Par cette action remarquée, les femmes veulent attirer l'attention du monde entier sur le fait que le chef du gouvernement israélien, Benjamin Netanyahou, a franchi une ligne rouge avec les réformes judiciaires prévues. Elles craignent qu'Israël, qui se considère comme une démocratie isolée au Proche-Orient, ne devienne un Etat dans lequel les femmes et les minorités sont défavorisées.

Tard lundi soir, le Premier ministre a annoncé une «pause» dans le processus d'adoption de la réforme de la justice, en cours d'examen au Parlement, et contestée dans la rue. La grève générale a pris fin. Pour l'instant.

La situation de départ du roman (et de la série) ne peut toutefois pas être comparée à la situation actuelle en Israël. Dans les oeuvres fictives, les catastrophes nucléaires et la pollution ont rendu la majeure partie de la population stérile. Les femmes qui peuvent encore donner naissance à des enfants deviennent des servantes, des machines à bébés. Leur tâche principale: mettre au monde des enfants pour des couples élitistes et stériles.

On peut néanmoins établir quelques parallèles avec la réforme controversée de la justice. La Servante écarlate commence par l'émergence d'un Etat autoritaire qui renvoie les droits des femmes dans les limbes. Il existe une stricte séparation des sexes. En Israël, ce phénomène est un sujet qui divise. Par exemple, les partis ultra-orthodoxes de la coalition actuelle n'acceptent pas de membres féminins. Ainsi, le gouvernement actuel est composé d'aussi peu de femmes qu'il ne l'a été depuis des années.

epaselect epa10540639 Women's rights campaigners dressed as characters from the TV show The Handmaid's Tale protest against the Israeli government's planned reform of the justice system ...
Des femmes de Londres se sont jointes à la protestation.image: keystone
epa10538830 Women wearing costumes from the TV series 'The Handmaid's Tale' attend a protest against the Israeli government's planned reform of the justice system, in Jerusalem, Is ...
Les femmes israéliennes voient leurs droits menacés par le projet de réforme de la justice.image: keystone
epa10490535 Women protesters wearing 'Handmaid's Tale' costumes demonstrate near the Dizengoff Square ahead of a mass protest against the government justice system reform plan in Tel Av ...
Les femmes se sont rassemblées sur la place Dizengoff pour une manifestation de masse contre le projet de réforme de la justice du gouvernement.image: keystone

Mais ce n'est pas le seul problème. Les manifestantes et manifestants craignent qu'Israël n'instaure une dictature de la majorité. Avec cette réforme, Netanyahou souhaite affaiblir la Cour suprême et ainsi supprimer de facto la séparation des pouvoirs. Cela permettrait au Parlement israélien, la Knesset, d'exercer un plus grand contrôle sur la justice.

Le gouvernement pourrait ainsi légiférer à sa guise (et selon ses idéologies), sans tenir compte des droits fondamentaux et des minorités. Sur les ondes de la SRF, Susanne Brunner, spécialiste du Moyen-Orient, cite un exemple:

«Si une majorité trouve que les femmes doivent, comme l'exigent les milieux religieux, toujours s'asseoir à l'arrière du bus, elle peut édicter une loi en ce sens.»

Dans la série, les couples gays et lesbiens sont également dégradés. Les personnes de la communauté LGBTQI+ craignent également un retour en arrière. Jusqu'à présent, Tel Aviv en particulier, était considérée comme très ouverte sur ce sujet. Moins dans les milieux orthodoxes et conservateurs.

Peine de mort pour les terroristes

Quiconque s'oppose au gouvernement de Gilead – l'Etat autoritaire du roman La Servante écarlate –, risque la peine de mort. En Israël aussi, les partenaires de coalition d'extrême droite du gouvernement de Netanyahou veulent introduire la peine de mort pour les terroristes, mais uniquement pour les Palestiniens. Susanne Brunner commente:

«Si cette mesure est introduite, Israël ne sera plus un Etat de droit»

Rien n'est encore définitif. Le gouvernement est sous pression après les violentes manifestations ainsi que les déclarations du ministre de la Défense. Le vote sur les réformes, qui s'apparentent à une révolution, a été reporté à fin juillet.

Traduit de l'allemand (nva)

Un impressionnant banc de méduses aperçu au large des côtes d'Israël
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Chine met sa «punition» à exécution contre Taïwan
La Chine a entamé jeudi de vastes manœuvres militaires autour de Taïwan, qu’elle décrit comme une «sévère punition» à l’encontre du nouveau président taïwanais, Lai Ching-te. Taipei a immédiatement qualifié ces actions de «provocations et d’actes irrationnels».

Pékin avait promis des «représailles», la promesse a été tenue. Après le discours d'investiture du nouveau président taïwanais Lai Ching-te cette semaine, un «aveu de l'indépendance de Taïwan» selon la Chine, des exercices militaires ont débuté autour de l'île à 07h45 (01h45 GMT Heure suisse). Ils doivent durer jusqu'à vendredi inclus.

L’article