International
Italie

Migrants à Lampedusa: ce petit garçon émeut l'Italie

Ein geflüchtetes Kind bei der Ankunft in Italien (Symbolbild): Laut der Hilfsorganisation Save the Children kommen immer mehr unbegleitete Minderjährige im Land an.
(Image d'illustration): un enfant réfugié à son arrivée en Italie. Selon Save the Children, de plus en plus de mineurs non accompagnés entrent dans le pays.Image: IMAGO/Ximena Borrazas

«Il ne pleure pas, il ne sourit pas, il ne parle pas»

Les images de milliers de migrants sur l'île méditerranéenne de Lampedusa font le tour du monde. Le sort d'un petit garçon émeut tout particulièrement l'Italie.
19.09.2023, 17:0019.09.2023, 18:59
Anna-Lena Janzen / t-online
Plus de «International»
Un article de
t-online
«Il ne pleure pas, il ne sourit pas et il ne parle pas»

C'est ce que rapportent les médias italiens au sujet du petit garçon débarqué seul, vendredi dernier, sur l'île de Lampedusa. On ignore son nom, son parcours, son origine. Même son âge ne peut être confirmé, mais on l'estime à environ trois ans. Le destin de cet enfant émeut de nombreuses personnes en Italie.

Le petit n'était pas tout à fait livré à lui-même lorsqu'il est arrivé sur l'île méditerranéenne. Un adolescent le tenait par la main. Celui-ci a ensuite raconté aux autorités qu'il avait trouvé le gamin seul dans le désert. Dans les médias italiens, il déclare:

«Je ne pouvais pas le laisser mourir là-bas, alors je l'ai pris avec moi et nous avons fait le voyage ensemble»

Et d'ajouter: «Mais il ne fait pas partie de ma famille et je ne sais pas comment m'occuper de lui». Depuis leur rencontre, l'enfant n'aurait pas lâché un seul mot à son compagnon.

«C'est comme s'il vivait dans son propre monde»

Des bénévoles et des psychologues de la Croix-Rouge et de l'organisation humanitaire Save the Children s'occupent désormais du garçon. Ils essaient de le faire parler, mais sans succès jusqu'à présent. «C'est comme s'il vivait dans son propre monde et ne voulait pas le quitter», a déclaré un bénévole cité par la télévision italienne.

Giovanna Di Benedetto, porte-parole de Save The Children, a déclaré au Corriere della Sera: «Nous ne savons toujours rien de l'enfant et il ne sera pas facile de connaître son passé dans un contexte aussi délicat». Selon elle, le garçon n'est pas un cas isolé. «Ces dernières années, nous avons enregistré une augmentation constante des arrivées de mineurs non accompagnés, de plus en plus souvent âgés de moins de dix ans».

Le garçon est soumis à un fort stress émotionnel

Le tribunal pour enfants de Palerme doit décider du sort du garçon dans les heures à venir. L'objectif est de le faire sortir le plus rapidement possible du centre de premier accueil dans lequel il se trouve pour l'instant. Si aucun membre de la famille ne se manifeste, le tribunal nommera un tuteur.

«Le petit est soumis à un fort stress émotionnel et ne peut pas s'exprimer verbalement», a déclaré Claudia Caramanna, procureure pour les mineurs à Palerme, à la chaîne d'information Rai News 24. En cas de besoin, «une intervention urgente du service de neuropsychiatrie infantile est également prévue». Selon les médias, plusieurs familles de Lampedusa se sont manifestées et ont proposé une prise en charge temporaire du garçon.

Ces derniers jours, plusieurs milliers de migrants ont à nouveau débarqué à Lampedusa sur des bateaux en provenance d'Afrique du Nord. L'Italie a décidé de prendre immédiatement des mesures plus sévères pour endiguer l'immigration irrégulière via la Méditerranée – y compris un renforcement de la détention en vue de l'expulsion.

Rien que mardi dernier, plus de 5 000 personnes sont arrivées sur la petite île située entre la Sicile et l'Afrique du Nord – un record journalier absolu. Des milliers d'entre eux ont ensuite été emmenés en Sicile ou en Italie continentale sur des ferries et des bateaux de police. Selon l'agence de presse Ansa, environ 1 300 personnes se trouvent encore dans le camp de l'île.

Traduit et adapté par Valentine Zenker

Un puissant séisme a touché le Maroc
1 / 10
Un puissant séisme a touché le Maroc
L'armée travaille à la récupération des corps des victimes du tremblement de terre, à Tafeghaghte, le 09 septembre 2023.
source: epa / jalal morchidi
partager sur Facebookpartager sur X
Chaque année, cette île se déplace toute seule
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Trump offre la libération d'un trafiquant de drogue contre un soutien
Lors de la convention du Parti libertarien, Trump a promis de libérer un trafiquant de drogue en échange de leur soutien électoral. Cette proposition suscite des débats au sein du parti quant à son adéquation avec les principes libertariens.

Donald Trump a promis samedi en échange du soutien du très marginal Parti libertarien, de faire libérer une fois réélu président un Américain condamné à perpétuité pour avoir dirigé un site internet vendant des millions de dollars de drogue.

L’article