International
Italie

Silvio Berlusconi quitte l'hôpital après six semaines de soins

Silvio Berlusconi quitte l'hôpital après six semaines

Le Milanais, éternel revenant de la politique italienne, est sorti d'hôpital vendredi. Son retour a été célébré par ses partenaires politiques.
19.05.2023, 14:5420.05.2023, 12:27
Plus de «International»

L'ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, 86 ans, a quitté vendredi l'hôpital milanais où il avait été admis il y a six semaines pour une leucémie et une infection pulmonaire. Silvio Berlusconi s'est engouffré dans une berline aux vitres teintées, qui a quitté vers 13h15 l'hôpital San Raffaele de la capitale lombarde où il était entré le 5 avril.

epa10638503 Silvio Berlusconi leaves the San Raffaele hospital after a 45-day of hospitalization, in Milan, northern Italy, 19 May 2023. The 86-year-old media magnate and ex-premier was admitted to ho ...
Keystone

Il avait été admis dans ce prestigieux établissement pour traiter un état de faiblesse lié à une infection pulmonaire mais ses médecins avaient révélé qu'il souffrait de leucémie chronique.

Il s'était adressé début mai à ses sympathisants pour la première fois, dans un message vidéo, depuis sa chambre d'hôpital, assis derrière un bureau avec la bannière du parti et le drapeau italien derrière lui.

«Bienvenue à la maison»

La première ministre Giorgia Meloni lui avait rendu visite à l'hôpital dimanche, déclarant qu'il était «d'excellente humeur» et qu'il continuait à travailler «sans relâche». Le numéro deux de Forza Italia, le ministre des Affaires étrangères Antonio Tajani, et son allié de coalition Matteo Salvini, chef du parti anti-immigration de la Ligue, lui ont également rendu visite.

«Bienvenue à la maison, grand Silvio», a tweeté Matteo Salvini vendredi. «Nous sommes tous heureux de votre retour à la maison, bienvenue président», a aussi écrit Antonio Tajani.

Eternel revenant

Silvio Berlusconi a été hospitalisé à plusieurs reprises ces dernières années, notamment après avoir contracté le Covid-19 en 2020.

Le parcours de cet éternel revenant, dont la mort politique fut maintes fois annoncée à tort, se confond avec l'histoire italienne des 30 dernières années. Premier ministre à trois reprises entre 1994 et 2011, il est actuellement sénateur et président de son parti de droite, Forza Italia, un partenaire mineur du gouvernement de coalition de la première ministre d'extrême droite Giorgia Meloni.

Le nord de l'Italie connait de fortes inondations
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Emmanuel Macron a-t-il traité Jordan Bardella de «Tartemolle»?
Durant «sa» (très longue) conférence de presse de mercredi, en réaction à «sa» dissolution de l'Assemblée nationale, le président de la République a surtout fusillé le jeu des alliances qui se forment (ou se déforment) à droite comme à gauche. L'occasion pour lui de dépoussiérer son fameux dictionnaire des vieilles expressions françaises.

Mercredi, tel un marathonien et comme annoncé, le président de la République n'a pas lâché son pupitre de 11h à 13h. Objectif: rassembler ses troupes et dégoupiller la campagne pour des législatives anticipées, qu'il a lui-même provoquées en dissolvant l'Assemblée nationale dimanche soir.

L’article