DE | FR
Dans cette photo d'archive du 11 octobre 2012, Hunter Biden attend le début du débat de son père, le vice-président Joe Biden, au Center College de Danville, Ky. Watson.

Dans cette photo d'archive du 11 octobre 2012, Hunter Biden attend le début du débat de son père, le vice-président Joe Biden, au Center College de Danville, Ky. Image: Keystone

Les confidences du fils sulfureux de Joe Biden agitent les Américains

Hunter Biden, le fils un peu bad-boy du président américain, souvent décrié par les Républicains, publie son autobiographie. Il répond à de nombreuses polémiques le concernant.



Le livre s'intitule «Beautiful Things» (De belles choses). Hunter Biden, le fils du président américain à la réputation sulfureuse, publie ce mardi son autobiographie. Lors de la dernière campagne présidentielle, le parti républicain avait utilisé ses frasques pour attaquer Joe Biden. L'ouvrage revient sur de nombreuses polémiques: que ce soit ses addictions à l'alcool et à la drogue ou son lien avec l'Ukraine, aucun sujet n'est épargné.

Hunter Biden présente son livre:

abspielen

Vidéo: YouTube/CBS Sunday Morning

Les confidences chocs

Hunter Biden espère que son livre donnera de l'espoir à tous ceux qui sont enfermés dans les rouages de l'addiction. (jch)

Plus d'articles «Actu»

Un parc éolien va pouvoir pousser en terres vaudoises, une première

Link zum Artikel

Face au Covid, une Suisse à deux vitesses se profile dès cet été

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel

Les 6 questions posées par le duel Rochebin/«Le Temps»

Link zum Artikel

Et sinon pour se détendre: Renardeau, bébé hyène... 25 photos d'animaux rigolos

1 / 28
Renardeau, bébé hyène... 25 photos d'animaux rigolos
source: imgur
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Analyse

Que penser des 65 premiers jours du Président Biden

Certes, ce n’est que le début. Le plus âgé des locataires de la Maison Blanche de l’histoire ne s’en sort pas si mal. Il n’a pas encore gaffé. Et enchaîne les actions décisives.

C’est peu dire qu’elle était attendue, cette première conférence de presse de la présidence Biden. Il était 13h17, jeudi à Washington, quand Joseph Robinette Biden s’est présenté devant les micros, d’une placidité sotto voce proche de l’effacement, sa marque de fabrique, éprouvée pendant la campagne. Nous avions devant nous un homme concerné, responsable, calme. Archi préparé, déterminé, peut-être avait-il même eu droit à quelques vitamines avant la performance.

En préambule, trois minutes pour …

Lire l’article
Link zum Artikel