International
Joe Biden

Elections américaines 2024: Joe Biden candidat contre Trump

Elections américaines 2024: Joe Biden candidat contre Trump
Joe Biden vient d'annoncer être candidat aux élections américaines de 2024.

Biden se présente et pense être le seul capable de vaincre Trump

Le président américain Joe Biden a annoncé ce mardi sa candidature aux élections de l'année prochaine. Malgré les mauvais sondages, il est considéré comme le seul espoir des démocrates.
25.04.2023, 12:0725.04.2023, 12:14
Renzo Ruf, Washington / ch media
Plus de «International»

C'est un secret de polichinelle: Joe Biden n'est pas un combattant électoral doué. Il s'emmêle les pinceaux lors de ses apparitions publiques, module sa voix au mauvais moment ou perd le fil. Et comme le président américain a déjà 80 ans, cela ne risque pas de changer de son vivant.

Ainsi, le démocrate, en poste depuis janvier 2021, a annoncé sa candidature à l'élection présidentielle de 2024 par un bref message vidéo et pas devant une assemblée en liesse.

Aucune alternative pour les Démocrates

Joe Biden ne s'attend pas à rencontrer d'adversaire sérieux au sein de son parti. Il peut donc prendre son temps et se concentrer sur son point fort: gouverner.

Quoique dans ce contexte, cet «avantage» est relatif. Selon des sondages d'opinion récents, les électeurs américains sont largement mécontents du travail du gouvernement Biden. Selon les calculs du portail de sondage FiveThirtyEight, seuls 42% trouvent des mots positifs pour le président. En revanche, 53% désapprouvent son bilan, en particulier sa politique économique — ce, bien que le marché du travail de la plus grande économie nationale soit toujours solide, malgré une inflation élevée et des chiffres de croissance peu enthousiasmants.

Près de 70% des Américains estiment ainsi que Biden ne devrait pas se présenter pour un second mandat. Même une majorité de ses amis de parti semble être de cet avis, ce qui est tout de même très inhabituel. Le dernier président américain à avoir pris volontairement sa retraite après un mandat complet était le républicain Rutherford Hayes en 1881.

Un contrepoids à Trump

Un deuxième coup d'œil attentif aux sondages d'opinion montre toutefois que le rejet de Biden est tiède. Le président n'est vraiment mal vu qu'à l'extrême droite de l'échiquier politique.

Ses détracteurs considèrent que Biden est trop âgé et que sa santé est fragile. Ils font également référence aux différentes enquêtes juridiques menées contre lui et son fils Hunter. De telles objections peuvent cependant aussi être formulées à l'encontre du principal candidat républicain, l'ex-président Donald Trump. Trump a 76 ans, improvise souvent et volontiers lors de ses apparitions publiques et se voit confronté à toute une série de procédures juridiques.

Lors de la prochaine campagne électorale, Biden jouera donc l'optimiste ensoleillé capable de stopper l'extrémiste Trump. Comme il l'a déjà fait une fois en 2020.

(Traduit et adapté par Noëline Flippe)

Cette amitié improbable entre un oiseau et un homme émeut internet
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Le général de Gaulle avait des ancêtres jurassiens
Une exposition revient sur les racines helvétiques de l'ancien président français.

Le général Charles de Gaulle avait des liens étroits avec la Suisse même s'il n'y a jamais effectué de voyage officiel ou ne la mentionne qu'à quatre reprises et de façon très succincte dans ses mémoires. Le fondateur de la Ve République était par exemple l'arrière-arrière-arrière-petit-fils d'un mercenaire natif de Porrentruy (JU).

L’article