International
Pays-Bas

Pays-Bas: arrestations après deux nuits de manifestations violentes

Pays-Bas: arrestations après deux nuits de manifestations violentes

Le pays a réintroduit un confinement partiel pour faire face à une flambée de cas de Covid-19. De violentes manifestations contre ces mesures ont éclaté ce week-end.
21.11.2021, 14:4221.11.2021, 16:56
Plus de «International»

La police néerlandaise a annoncé, dimanche, avoir arrêté 19 personnes après une deuxième nuit de manifestations violentes contre les dernières mesures sanitaires décidées par le gouvernement.

Les Pays-Bas ont réintroduit, la semaine dernière, un confinement partiel pour faire face à une flambée de cas de Covid-19, avec une série de restrictions sanitaires touchant notamment le secteur de la restauration, qui doit fermer à 20 heures. Le gouvernement projette désormais d'interdire certains lieux aux non vaccinés, notamment les bars et les restaurants, comme c'est le cas en Autriche dès ce lundi 👇.

Les événements de la nuit

Les manifestations contre les restrictions sanitaires ont de nouveau tourné à l'émeute samedi soir aux Pays-Bas, notamment à La Haye où cinq policiers ont été blessés, au lendemain de violences à Rotterdam (sud-ouest) où 51 personnes ont été arrêtées et trois blessées par balle.

A La Haye, dans la nuit de samedi à dimanche, plusieurs policiers en tenue anti-émeute ont chargé des groupes de manifestants qui leur jetaient des pierres et des objets divers dans un quartier populaire, et ont utilisé un canon à eau pour éteindre des vélos en feu à une intersection très fréquentée, a expliqué la police de la ville.

Au total, les forces de l'ordre ont procédé à «19 arrestations pour insultes entre autres choses», a-t-elle ajouté.

Des violences ont également éclaté à Urk, petite ville du centre du pays, et dans plusieurs localités de la province du Limbourg (sud). (jah/ats)

Une petite histoire insolite entre le Covid et les Pays-Bas? Par ici 👇

Et si on devait porter le masque à vie? Décryptage en vidéo.
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Sera-t-elle la première? Ce qu'il faut savoir sur Kamala Harris
La démocrate de 59 ans est désormais la grande favorite pour remplacer Joe Biden comme adversaire contre Donald Trump aux élections générales de novembre. Retour sur le parcours de Kamala Harris, qui pourrait devenir la première femme présidente des Etats-Unis.

«Je suis prête. Cela ne fait aucun doute. Quiconque me voit au travail est pleinement conscient de mes qualités de leadership». Fin février, Kamala Harris s'était déjà exprimée sur le scénario possible d'une prise de fonction. La vice-présidente seule sait si elle s’attendait réellement à hériter de son patron à l’époque, ou s'il ne s'agissait que de déclarations diplomatiques aux médias.

L’article