DE | FR
Le punchliner Laurent Baffie à «On est en direct» le 30 octobre 2021
Le punchliner Laurent Baffie à «On est en direct» le 30 octobre 2021Image: Capture d'écran YouTube
People

Sans rides, le nouveau visage de Laurent Baffie fait-il encore rire?

Finies, cernes et calvitie: Laurent Baffie s'est rajeuni la face. Pour l'anus, on attendra, nous a-t-il prévenus. Mais en plus d'être beau, l'humoriste est-il toujours aussi drôle? C'est peut-être la crainte qui se cachait derrière une récente polémique.
08.11.2021, 18:1212.11.2021, 09:26
Suivez-moi

Nombre de téléspectateurs ont fait part de leur surprise devant l’émission «On est en direct» du 30 octobre dernier, présentée par Laurent Ruquier sur France 2: qui était cet homme présenté comme étant Laurent Baffie? Eh bien, Laurent Baffie. Mais avec un visage légèrement différent. La barbe! Serait-ce donc cette pilosité de trois jours qui lui donne des airs d'acteur fit? Non, il doit bien y avoir aussi un peu de chirurgie là-derrière. Ciel! Ce coquin de Baffie n'a plus de pochettes sous les yeux! Et il a retrouvé des cheveux.

image after
image before
Baffie avant/après (Gala nous voici)

Face à l'avalanche de réactions sur les réseaux sociaux, l'intéressé a confirmé avoir bénéficié de quelques retouches, tout en lâchant une de ces blagues légères dont lui seul a le secret:

Bon, on dirait bien que c'est un peu plus que les cernes et les implants. Mais Laurent Baffie fait ce qu'il veut et, autant le dire tout de suite: pour une fois, qu'est-ce que c'est réussi! On ne compte plus les opérations ratées de stars, mais alors là, Baffie fait bel et bien plus jeune. Et plus beau. Mais au-delà du fait qu'on a pu ne pas le reconnaître tout de suite (et encore, c'est sûrement exagéré), cette mini-polémique a peut-être un fond plus intéressant – et bienveillant.

Des rires et des rides

Le comique de quelqu'un a quelque chose de profondément lié à son physique. La fragile particularité d'une mimique tient à la subtile singularité d'un visage. Il était devenu impossible de penser aux punchlines cultes de Baffie sans avoir en tête ce regard plissé, ce crâne dégarni, cet homme fatigué, au propre comme au figuré. D'où son image de dézingueur en mode «cause toujours, tu m'emmerdes». Comme ici:

Image: Capture d'écran YouTube

La petite stupeur qui s'est saisie de fans de Baffie témoigne moins d'un refus de le voir changer, ne serait-ce qu'un tantinet, que d'un attachement à un gars et une gueule qu'ils connaissent par cœur. Le «Baffie d'avant» – il ne s'agit pas de dramatiser non plus – avait finalement quelque chose de très français. Sa nouvelle tronche, plus lisse et carrée, en ferait presque un Américain républicain.

Désormais rafraîchi, Baffie est, supposons-le, mieux dans sa peau. Or, ce n'est pas tout de se refaire une beauté, il faudra encore être drôle. Et quand on est Laurent Baffie, faire rire autant qu'avant est un sacré défi. Je fais le pari de la mission accomplie. Mais comment savoir tout ça, Thierry...

Certains disent non à la chirurgie et optent pour le sport, le vrai

1 / 12
Le marathon de New York, en images
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Et si vous préférez la corde à sauter

Et sinon dans l'actu...

10 manières de réagir à la mort de l'inventeur du tiramisu

Link zum Artikel

Des professionnels de la santé écrivent une lettre alarmiste à Berset

Link zum Artikel

Pourquoi la mort sera bientôt moins mortelle et plus tendance?

Link zum Artikel

Les infirmiers sont les «souffre-douleur» de notre système de santé

Link zum Artikel
Recommandations de sécurité pour les vacancières: le Costa Rica s'excuse
S'habiller comme les autochtones, ne pas se déplacer seules la nuit ou adopter un comportement amical: des recommandations adressées à toutes les touristes créent la polémique au Costa Rica.

Le gouvernement du Costa Rica s'est excusé pour des recommandations de sécurité controversées adressées aux voyageuses étrangères, contenues dans un guide du ministère du tourisme s'adressant à toutes les femmes. Il y était notamment conseillé de:

L’article