DE | FR

Letta a été élu chef des Démocrates italiens, mais aurait préféré une femme

Le nouveau secrétaire général du Parti démocrate, situé au centre-droit, a dit qu'il mettrait le paquet sur la parité entre femmes et hommes. Son parti est la deuxième force au sein de la coalition au pouvoir en Italie.



Enrico Letta (

Enrico Letta, en 2014, remet le pouvoir à Matteo Renzi au terme d'une trahison qui a même donné une expression dans le langage courant (davantage d'infos plus bas). Image: AP

«Le seul fait que je sois ici, et non pas une femme, démontre qu'il existe un problème» de parité en Italie, a relevé Enrico Letta officiellement élu, dimanche, au poste de secrétaire général du Parti démocrate italien (PD, centre-gauche). Ce parti est membre de la coalition au pouvoir. L'ancien chef du gouvernement (d'avril 2013 à février 2014) a promis de faire de la parité un sujet «central».

Unique candidat, élu à la quasi-unanimité dimanche par son parti, Enrico Letta a également promis de se battre pour les jeunes. Il a ainsi annoncé son intention de mener «une bataille pour le droit de vote à partir de 16 ans», afin «d'élargir le poids des jeunes dans la société».

Le PD est le deuxième parti en importance au sein de la coalition hétéroclite au pouvoir dirigée par le premier ministre Mario Draghi. Cette dernière rassemble quasiment tous les partis représentés au parlement, du PD à la Ligue (extrême droite) en passant par Forza Italia (droite) et aussi le Mouvement 5 Etoiles (M5S), antisystème.

Une phrase devenue culte en Italie

A l'époque, l'opinion publique italienne a retenu l'éviction d'Enrico Letta de la tête du gouvernement italien, en 2014, comme un coup bas de Matteo Renzi (son successeur, alors président du PD), qui à peine quelques semaines avant la démission de Letta lui avait envoyé un message devenu célèbre: «Enrico stai sereno» (Enrico sois tranquille), une expression entrée ensuite dans le langage courant pour dire le contraire: «Fais attention!».

(ats/jah)

Plus d'articles «Actu»

Le manque de sport accroit le risque de décès du Covid

Link zum Artikel

Piccard a 1000 idées pour le climat, dont 9 qui vous touchent au quotidien

Link zum Artikel

Joe Biden envoie une délégation américaine non officielle à Taïwan

Link zum Artikel

Sofagate: le Parlement européen exige la fin des «querelles»

Link zum Artikel

Aux Pays-Bas on vote au musée, à vélo et les urnes sont des poubelles

Mercredi c'est le dernier jour des législatives aux Pays-Bas. La fin de trois jours un peu spéciaux où les citoyens sont allés au drive-in au musée et au théâtre pour voter.

Les Néerlandais ont vécu trois jours d'élections un peu particuliers. En effet, Covid oblige, ils sont allés déposer leur vote dans des endroits inhabituels. Ainsi, les musées et les salles de spectacles ont retrouvé du public (ils sont fermés jusqu'au 30 mars). Il a donc soufflé comme un air de liberté dans le pays, car des exceptions au couvre-feu (de 21heures à 4h30) étaient aussi prévues.

Les Pays-Bas, face au Covid ont multiplié les innovations. Il était ainsi possible de voter au drive-in …

Lire l’article
Link zum Artikel