DE | FR

Le général favori de Poutine a disparu et ce n'est pas le seul

Sergueï Choïgou (droite) serait absent de l'espace public depuis le 11 mars.
Sergueï Choïgou (droite) serait absent de l'espace public depuis le 11 mars.image: keystone
Où est passé Sergueï Choïgou? Ce militaire de haut rang est un membre proche de l'entourage du président russe n'a plus donné signe de vie depuis un moment et ce n'est pas le seul. Les rumeurs vont bon train.
24.03.2022, 20:54

Deux proches du président russe Vladimir Poutine auraient disparu depuis le 11 mars. C'est, en somme, la rumeur qui court. De qui s'agit-il? Du ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou et du chef d'état-major général des forces armées de la Fédération de Russie, Valéri Guerassimov. Autant dire: des pontes du régime. Personne ne semble savoir où ils se trouvent.

Si vous êtes un lecteur assidu de watson, le premier vous dira sans doute quelque chose. Il s'agit de l'un des plus proches conseillers de Poutine.

D'où vient la rumeur de cette disparition?

A l'origine, il y a un tweet du journaliste Dmitry Treschanin. Celui-ci travaille pour Mediazona, un portail d'information russe indépendant, fondé à l'origine par des militants des droits humains. Ce journaliste a écrit, le 22 mars:

«Choïgou est absent de l'espace public depuis le 11 mars. Depuis onze jours de guerre, nous n'avons plus de chef au ministère de la Défense»
Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, le 23 novembre 2021.
Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, le 23 novembre 2021.Bild: keystone

Le fil d'information russe sur Telegram Агентство. Новости (agence) a relayé l'info du journaliste. Mais elle est allée plus loin. Pour vérifier les assertions de Treschanin, elle a énuméré les dates et les apparitions connues de Choïgou depuis le début de la guerre. Conclusion: c'est le 11 mars que Choïgou est mentionné pour la dernière fois par le service de presse du ministère russe de la Défense, puis une nouvelle fois le 18 mars à la télévision nationale russe.

Ce qu'il faut retenir, c'est qu'avant le 11 mars, Choïgou est mentionné très régulièrement par le service de presse du ministère russe de la Défense. Nous avons également remonté la piste.

  • Le 11 mars, le ministère a annoncé que Choïgou avait eu une conversation téléphonique avec son homologue turc Hulusi Akar. Le même jour, l'agence de presse russe Interfax a rapporté que Choïgou, vidéos à l'appui, avait remis des décorations à des soldats russes lors d'une visite dans un hôpital militaire. Le communiqué correspondant à cette visite est le dernier à mentionner Choïgou sur ce site du ministère russe de la Défense.
  • Le 18 mars, Choïgou est mentionné dans une déclaration sur le site du Kremlin. Il y est dit que Vladimir Poutine a discuté avec les membres permanents du Conseil de sécurité «des progrès de l'opération spéciale en Ukraine». Selon le rapport, le ministre était présent.
  • Le même jour, le 18 mars, Chanel One aurait diffusé un reportage sur Choïgou. Il y avait remis des distinctions à l'hôpital militaire. Le reportage a indiqué que l'événement avait eu lieu «aujourd'hui». Or, la vidéo semblerait correspondre à celle publiée le 11 mars sur le site Internet du ministère de la Défense. Cette contribution n'est pas accessible depuis la Suisse.
Valéri Guerassimov et Sergueï Choïgou (en petit à gauche) avec Poutine. L'une des dernières apparitions de ces deux militaires de haut rang, le 27 février 2022.
Valéri Guerassimov et Sergueï Choïgou (en petit à gauche) avec Poutine. L'une des dernières apparitions de ces deux militaires de haut rang, le 27 février 2022.Bild: keystone

Le manque d'informations sur Choïgou, après le 18 mars, est d'autant plus frappant que le service de presse du ministère russe de la Défense communiquait de façon presque frénétique chaque jour depuis le début de la guerre sur les apparitions et les rendez-vous de ce dernier.

  • Le 24 février, l'agence de presse russe Interfax a annoncé, en se référant au service de presse du ministère russe de la Défense, que Choïgou avait ordonné la création de couloirs sûrs pour les militaires ukrainiens s'ils déposaient leurs armes.
  • Le 25 février, une rencontre a eu lieu avec le ministre arménien de la Défense. Le ministère russe de la Défense a publié un communiqué de presse, photos à l'appui.
  • Le 27 février, Choïgou a participé à une réunion avec Poutine. A l'époque, l'ordre avait été donné de mettre «les armes de dissuasion en état d'alerte spéciale».
  • Le 1er mars, le patron de la Défense russe a tenu une conférence téléphonique avec le commandement des forces armées. Le ministère de la Défense a derechef publié un rapport illustré à ce sujet.
  • Le 4 mars, le ministère russe de la Défense a rapporté que Choïgou s'était entretenu au téléphone avec le secrétaire général de l'ONU António Guterres. Les images n'ont pas été publiées.

Et l'autre haut gradé, où est-il? Là aussi, les rumeurs vont bon train. «Après le 11 mars, aucun événement impliquant le chef d'état-major général des forces armées russes, Valéri Guerassimov, n'a été signalé», indique le fil Telegram Агентство. Новости (agence). Le média d'information ajoute deux articles de presse qui seraient les derniers concernant le haut gradé.

Le chef d'état-major des forces armées russes, Valéri Guerassimov, et le président russe Vladimir Poutine, le 11 décembre 2015.
Le chef d'état-major des forces armées russes, Valéri Guerassimov, et le président russe Vladimir Poutine, le 11 décembre 2015.Bild: EPA/SPUTNIK POOL

Jeudi, le Washington Post a écrit que le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin ainsi que le président des chefs d'état-major réunis, le général Mark A. Milley, avaient tenté d'avoir des conversations téléphoniques avec Choïgou et Gerasimov. Les Russes «ont jusqu'à présent refusé de s'y engager», a expliqué le porte-parole du Pentagone, John Kirby.

Le média d'investigation russe indépendant Agentstvo a rapporté mercredi que Choïgou était en mauvaise santé, citant des sources anonymes au sein du ministère, rapporte CNN.

Que dit le Kremlin?

Du côté du gouvernement russe, on qualifie toutes ces rumeurs d'absurdités. Jeudi, à Moscou, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, cité par l'agence Interfax, a déclaré:

«Le ministre de la Défense a beaucoup à faire en ce moment»

Ce n'est pas le moment de faire des apparitions dans les médias, a-t-il ajouté.

C'est, par ailleurs, jeudi que Choïgou aurait rendu compte aux membres du Conseil national de sécurité «de l'avancement de l'opération militaire spéciale» - pour rappel, c'est ainsi que l'on qualifie la guerre en Ukraine dans le langage du régime de Poutin. Peskov a conseillé aux journalistes: «Veuillez vous adresser au ministère de la Défense». Ce que, selon son message Telegram, «l'agence» a fait, mais sans jamais recevoir de réponse. La rumeur est donc toujours d'actualité.

(jah/yam/avec ats)

La guerre en Ukraine en images

1 / 18
La guerre en Ukraine en images
source: sda / efrem lukatsky
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Un Ukrainien découvre une roquette dans sa cuisine

Plus d'articles sur la Suisse et la guerre en Ukraine

Famille de réfugiés en Suisse: «Notre maison a été rasée par les bombes»

Link zum Artikel

Genève, cette petite Russie inquiète pour son business et sa quiétude

Link zum Artikel

Réfugiés ukrainiens en Suisse: tout savoir sur leur statut exceptionnel

Link zum Artikel

Quand la Suisse se pare des couleurs de l'Ukraine

Link zum Artikel
4 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
4
Cette Française est restée coincée dans un ascenseur et l'eau montait...
En région parisienne, Souhayla, 22 ans, s'est retrouvée bloquée dans l'ascenseur de son immeuble avant d'être sauvée in extremis par les pompiers.

C'est une scène tout droit sortie d'un film d'horreur. Imaginez rester coincé dans un ascenseur, seul et sans aucun moyen de contacter qui que ce soit. Imaginez ensuite que l'ascenseur en question soit en train de prendre l'eau et que la cabine se remplisse petit à petit.

L’article