en partie ensoleillé
DE | FR
International
Poutine

Poutine «mourant»? Ce que l'on sait sur les rumeurs

Poutine «mourant»? Ce que l'on sait sur les rumeurs

Les démentis répétés du Kremlin n'empêchent pas les rumeurs de circuler. Selon les services secrets ukrainiens, la santé de Poutine ne cesse de se détériorer. Des informations en provenance du Danemark font également état d'une maladie.
08.01.2023, 11:57
Plus de «International»
Un article de
t-online

Le président russe Vladimir Poutine est gravement malade et n'aurait plus longtemps à vivre. C'est ce qu'a déclaré le chef des services secrets militaires ukrainiens, Kyrylo Budanov, dans une interview accordée à la chaîne de télévision américaine ABC News. A sa connaissance, le chef du Kremlin a un cancer.

«Il est malade depuis longtemps»

Interrogé sur le fait de savoir si Poutine allait bientôt mourir, Budanov a répondu: «Je pense très bientôt, j'espère». L'agent des services secrets n'a pas présenté de preuves de ses déclarations. «Nous le savons simplement, nous avons des sources», s'est-il contenté de dire.

Vidéo: twitter

Selon lui, le successeur de Poutine pourrait poursuivre la guerre s'il venait à mourir. «Mais la guerre devrait normalement être terminée avant que cette question ne se pose», a ajouté le général de l'armée.

Poutine est affaibli

Les rumeurs concernant une potentielle maladie de Poutine sont fréquentes. Des vidéos ont ainsi attiré l'attention sur le fait qu'une main ou même un bras du chef du Kremlin semblent nettement affaiblis. D'autres rapports encore le montraient boiteux sur la Place Rouge à Moscou. On s'est également interrogé sur une décoloration du dos de sa main. Sur certaines photos, le chef de l'Etat semble devoir s'accrocher à plusieurs reprises au bord de la table.

La dernière fois que cela a été observé, c'était lors d'une rencontre avec le chef de la république russe de Karatchaï-Tcherkessie, Rachid Temresov, jeudi dernier.

Le journal danois Berlingske a récemment cité un membre des services secrets du pays. L'homme, qui se prénomme Joakim et dont le nom de famille n'a pas été révélé pour des raisons de sécurité, pense qu'un traitement médical pris par Poutine pourrait être l'une des raisons de la guerre. Le top-espion qui dirige l'équipe d'analyse de la Russie au sein des services secrets danois a notamment déclaré:

«Je ne peux pas le dire avec certitude, mais je pense que cela a influencé ses décisions lorsqu'il a commencé la guerre en Ukraine. La mégalomanie fait partie des effets secondaires connus du type de traitement hormonal.»

Chute ou cancer? Les rumeurs vont bon train

Néanmoins, il ne pense pas que Poutine soit malade au point d'en mourir, mais pense que c'est possible qu'il souffre de fortes douleurs suite à quelques chutes. Le président russe passionné de chevaux était notamment tombé de cheval en 2000. D'autres rapports font état de blessures sportives.

Néanmoins, les services secrets danois pensent que le dirigeant russe a également été traité pour un cancer et que les médicaments qui lui ont été administrés ont pu avoir une influence sur les décisions.

«Par ailleurs, au début de l'année, il avait un visage en forme de lune, ce qui est un autre effet secondaire connu du traitement hormonal»

En avril, le média russe proekt.media soupçonnait déjà un cancer de la thyroïde. Le magazine Newsweek quant à lui a rapporté en juin 2022, rapportant des sources des services secrets américains, que Poutine avait subi un traitement contre le cancer en avril. Le journaliste John Sweeney avait déjà prédit en juillet dernier qu'il ne restait plus beaucoup de temps au chef du Kremlin.

«Quelque chose ne joue absolument pas avec la santé de Poutine. Est-ce une sorte de cancer, comme on le prétend si souvent? C'est possible. C'est pourquoi Poutine prend désormais beaucoup de risques avec la guerre contre l'Ukraine – le temps lui est compté. Mais je soupçonne aussi Poutine de prendre des stéroïdes.»
Le journaliste John Sweeney.

Toutes les rumeurs ont jusqu'à maintenant été démenties par le Kremlin. Dimitri Peskov, le porte-parole du président, a toujours qualifié ces informations de «fiction et de mensonges».

Vladimir Poutine dans tous ses états
1 / 10
Vladimir Poutine dans tous ses états
Poutine en mode chasseur, 2010.
source: ap ria novosti russian governmen / dmitry astakhov
partager sur Facebookpartager sur X
Vladimir Poutine s'accroche à la table: «Je vous ordonne d'annuler»
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Chris LaCivita, le «méchant bouledogue» chargé de faire gagner Trump
Officieusement, cet ancien marine rêve d'empêcher Trump de raconter des âneries en public. Mais en réalité, le poids lourd des républicains passe ses journées à muscler le programme politique de son patron. Immersion dans la stratégie d'un directeur de campagne qui cherche discrètement la bagarre.

L'esprit de loyauté n'empêche pas le petit coup de règle sur les doigts quand le chef fait une bêtise. Il faut en revanche une bonne dose d'assurance, pour ne pas finir au chômage. On raconte que Chris LaCivita a enguirlandé Donald Trump quand il s'était rué sur Nikki Haley avec des arguments aussi agressifs que racistes. Prudent, le principal intéressé minimise soigneusement le pouvoir qu'on lui prête depuis qu'il dirige la campagne du candidat le plus controversé de l'Histoire.

L’article