DE | FR
Marine Le Pen compte-elle nous refaire son numéro d'opposition clownesque de 2017? Il semblerait que non.
Marine Le Pen compte-elle nous refaire son numéro d'opposition clownesque de 2017? Il semblerait que non.Image: Montage watson
Présidentielle 2022

5 ans après son échec, comment Le Pen prépare son débat face à Macron

Marine Le Pen laisse le souvenir d'un débat catastrophique face à Emmanuel Macron lors de leur précédent affrontement pour la présidentielle. Cinq ans après, comment se prépare-t-elle à ce moment crucial? Voici ce que l'on sait.
12.04.2022, 06:0212.04.2022, 10:52
Suivez-moi

Un second tour qui a un goût de déjà-vu. Quoique... Les choses sont sensiblement différentes d'il y a cinq ans. D'un côté, un Emmanuel Macron plébiscité pour un second mandat, réalisant un meilleur score qu'en 2017, mais faisant l'objet d'un rejet de la part de beaucoup de Français, qui lui reprochent d'avoir divisé le pays. De l'autre, une Marine Le Pen arrivée seconde, atteignant, elle aussi, un pourcentage de voix plus important que la fois précédente, mais bénéficiant d'une réserve électorale plus importante que son rival pour le second tour.

Voilà que tous les yeux sont maintenant rivés sur le grand rendez-vous traditionnel qui opposera ces deux candidats à l'entre-deux-tours. Avec le souvenir de la prestation ratée de Marine Le Pen au débat de 2017. Mais également avec cette nouvelle donne importante qui est l'effet «président sortant», Macron devant assumer un bilan auprès des électeurs, auprès des téléspectateurs. Or, justement, Marine Le Pen compte-elle nous refaire son numéro d'opposition clownesque de 2017? Il semblerait que non.

Préparation, repos et changement de stratégie

Selon les informations de L'Express, la figure du Rassemblement national (RN) devrait cette fois-ci se concentrer sur ses propres propositions pour la France et sa vision de la fonction présidentielle. Il y a cinq ans, la candidate s'était attachée à contrecarrer son adversaire, ce qui n'avait pas exactement consisté en une stratégie gagnante.

Aussi, les conseillers de la politicienne ont assuré à l'hebdomadaire que son emploi du temps de l'entre-deux-tours est «bloqué de chez bloqué». Jean-Philippe Tanguy, son directeur adjoint de campagne, a déclaré au magazine:

«On a bloqué trois jours de repos et de préparation avant (le débat)»

Trois jours... A la fois beaucoup pour une personne si occupée, et peu si l'on songe à l'immense enjeu que représente ce débat. On ignore si la prétendante à l'Elysée a déjà profité ou profitera d'un peu de coaching rhétorique. Mais que l'on se rassure: elle n'arrivera pas fatiguée à cette nouvelle confrontation télévisuelle – ce qui est le point le plus important, à en croire son équipe...

Le risque pour Macron d'une trop grande assurance

Le risque pour Emmanuel Macron, justement, serait de partir au combat avec une trop grande assurance. Après tout, Marine Le Pen a totalement changé durant cette campagne. D'image, d'une part, apparaissant comme la candidate sympathique, toujours le sourire aux lèvres. De discours, d'autre part, centrant ses déclarations sur le pouvoir d'achat en laissant le martelage identitaire à son rival Eric Zemmour.

Un ministre proche du locataire de l'Elysée a confié au Point il y a quelques semaines que cette mue de la candidate inquiète le camp macronien: «Elle a un côté plus libéré, plus sympathique» que la dernière fois, «ce qui la rend plus dangereuse». Le camp du RN, lui, serait d'ailleurs persuadé, selon BFM TV, que le candidat qui gagnera sera la personne qui «suscite le moins de rejet». Et là, bien naïf qui pourrait exclure aujourd'hui que le front anti-Macron, à gauche et à droite, ne se révèle pas au moins aussi fort que ce qu'il reste de «barrage contre l'extrême droite».

«Quoi qu'elle dise, quoi qu'elle fasse, elle a été tellement mauvaise il y a cinq ans qu'elle sortira gagnante cette fois», a confié un membre de la campagne d'Emmanuel Macron à la chaîne d'info. L'actuel président n'est ainsi pas à l'abri d'une prestation de Marine Le Pen non seulement plus réussie que la fois précédente, mais réussie tout court. Sur ce, il ne reste plus qu'à préparer les pop-corn.

Nouvelles inondations en Australie mercredi 30 mars 2022

1 / 13
Nouvelles inondations en Australie mercredi 30 mars 2022
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Un avion-cargo DHL se brise en deux lors d’un atterrissage d’urgence

Présidentielle: tout savoir sur le premier tour!

2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Une élue proche de Zelensky: «Les Russes ne seront jamais nos amis!»
Yevheniya Kravchuk, 36 ans, est une proche alliée de Volodymyr Zelensky. Ancienne journaliste, elle a été sa responsable de la communication et siège désormais au Parlement pour le parti au pouvoir. Elle raconte pourquoi l'attaque de la Russie lui rappelle Hitler et nous donne également un aperçu de sa vie de famille en temps de guerre.

Vous faites partie d'une délégation de cinq femmes parlementaires ukrainiennes. Pourquoi n'y a-t-il que des femmes? Est-ce parce que les hommes doivent se battre et ne peuvent pas quitter le pays?
C'était le cas juste après l'invasion. Maintenant, les membres masculins du Parlement peuvent aussi voyager. Mais nous, les femmes, avons bien travaillé ensemble jusqu'à présent. Nous étions ensemble à Washington, au Canada et au Parlement européen.

L’article