DE | FR

La guerre entre Meghan, Harry et la famille royale, épisode #53

Meghan a sorti l'artillerie lourde en accusant sa belle-soeur, Kate et sa belle-mère, Camilla, d'être à l'origine des fuites sur les accusations de harcèlement à son encontre.
05.03.2021, 11:0706.03.2021, 09:08

Décidément, l'interview de ce dimanche de la Duchesse de Sussex, avec Oprah Winfrey, semble attiser les foudres de tous les côtés de la couronne britannique. A notre gauche, Meghan est «under attack» pour des faits de harcèlement de ses employés, datant de 2018, et qui sortent, comme par hasard, maintenant. A notre droite, Kate Middleton et Camilla, l'épouse du Prince Charles, sont accusées, par Meghan, de la trahir dans la presse.

L'interview de la discorde

La bande-annonce de l'interview de dimanche, chez Oprah Winfrey Vidéo: YouTube/CBS

Et le Prince Andrew, on en reparle?

Certains médias anglais s'offusquent d'un système de deux poids deux mesures entre Meghan et la polémique pédophile autour du Prince Andrew et son ancien meilleur ami, Jeffrey Epstein. Pourquoi est-ce que Buckingham Palace lancerait une enquête contre Meghan et son ancienne équipe, alors que, jusqu'ici, rien n'a été fait officiellement autour du Prince Andrew? (jch)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Blocage de la Suède et de la Finlande: l'Otan pourrait-elle expulser la Turquie?
Tous les pays y sont favorables, seule la Turquie qui s'y oppose: le président Erdogan bloque l'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'Otan afin d'atteindre ses propres objectifs politiques. L'alliance militaire doit-elle se laisser faire?

La situation en matière de politique de sécurité est critique: la Russie mène une guerre sanglante en Ukraine et le président russe Vladimir Poutine s'attaque également à l'ordre mondial actuel avec son invasion. Il y a donc suffisamment de raisons pour que l'Otan réagisse de manière unie face à ces menaces.

L’article