DE | FR

En grève de la faim depuis fin mars, Navalny sera hospitalisé

Image: EPA ANSA
L'opposant politique avait arrêté de s'alimenter le 31 mars pour protester contre ses mauvaises conditions de détention. Selon ses proches, il risque un arrêt cardiaque «d’une minute à l’autre».
19.04.2021, 12:1219.04.2021, 16:06

Les autorités carcérales russes ont fini par céder. Lundi, elles ont décidé de transférer, vers un hôpital pour prisonniers, l'opposant russe Alexeï Navalny, en grève de la faim depuis environ trois semaines.

L'ambassadeur russe à Londres avait assuré dimanche que son pays n'allait pas laisser Navalny mourir en prison, tout en le qualifiant de «hooligan».

L'Union européenne (UE) avait réclamé l'hospitalisation de l'opposant russe. Le chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell avait qualifié son état de santé de «très inquiétant».

Selon le médecin personnel de l'opposant de 44 ans, «de graves problèmes de rythme cardiaque peuvent survenir d'une minute à l'autre».

Grève de la faim

Alexeï Navalny a arrêté de s'alimenter le 31 mars pour protester contre ses mauvaises conditions de détention. Il accuse notamment l'administration pénitentiaire russe de lui refuser l'accès à un médecin et à des médicaments alors qu'il souffre d'une double hernie discale. (ats/asi)

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Norvège: au moins trois blessés, dont un grave, dans une agression
L'agression s'est produite dans une vallée appelée Numedal, dans le village de Noire, selon les médias norvégiens. La police locale a annoncé avoir arrêté le suspect, un Danois souffrant, selon les experts, de troubles psychiatriques.

Au moins trois personnes ont été blessées, dont une grièvement, dans une agression «à l'aveugle» vendredi dans le sud-est de la Norvège, a annoncé la police locale sur Twitter.

L’article