DE | FR

Boutcha présentée comme un «plateau de tournage»: le tweet de la «honte»

Un tweet de mauvais goût partagé par l'ambassade russe en France a provoqué l'indignation.
07.04.2022, 10:4807.04.2022, 11:03

Depuis la découverte des cadavres des civils tués à Boutcha, Moscou défend son point de vue: il s'agit d'une mise en scène orchestrée par les Ukrainiens, qui ont déplacé les corps pour inculper les Russes.

Cette thèse, réfutée par Kiev et des analyses basées sur des images satellites, est répétée inlassablement par les organes de communication officiels liés à l'Etat russe. Parfois, de manière particulièrement gratuite.

Dernier exemple en date? Une photo partagée sur Twitter par l'ambassade russe en France, mercredi soir. On y voit une rue de Boutcha, remplie de journalistes en train de prendre des photos. L'image est accompagnée de la légende suivante:

Plateau de tournage, ville de Boutcha.
Image: twitter

Un commentaire pour le moins inapproprié, qui a immédiatement fait réagir internautes et politiques. «Au-delà de la honte, stop», a tweeté Clément Beaune, le secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes. «Cette communication donne la nausée. La Russie répondra de ces crimes», a de son côté affirmé l'eurodéputée Valérie Hayer.

La réaction officielle n'a pas tardé. Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a décidé de convoquer l'ambassadeur au Quai d'Orsay, a-t-il écrit sur Twitter. Le Drian a fustigé l'«indécence» de la communication de l'ambassade de Russie.

Le tweet, toujours visible jeudi matin, a ensuite été supprimé.

Tournage vs reportage

Mais que montre cette scène, au juste? La question peut en effet se poser. L'image ne représente pas un «tournage», comme l'affirme l'ambassade, mais elle n'est pas non plus une mise en scène. Et elle a bien été prise à Boutcha.

La scène est issue d'un reportage, publié – ironie du sort – par un média ukrainien, appelé Vechirniy. L'article montre des journalistes documentant les exactions commises dans la ville après le départ des Russes.

Ce n'est pas la première fois que les tweets de l'ambassade de Russie en France provoquent des réactions. Le 25 mars dernier, rapporte le Parisien, l'ambassadeur a été convoqué au ministère des Affaires étrangères après avoir partagé sur Twitter des caricatures jugées «inacceptables» par la diplomatie française.

La communication agressive sur les réseaux est une marque de fabrique des ambassades et autres comptes officiels russes depuis le début du conflit en Ukraine. (asi)

«Un complot!» Comment la TV russe parle du massacre de Boutcha

En savoir plus sur le massacre de Boutcha

Cadavres de Boutcha: la complosphère crie à la mise en scène ukrainienne

Link zum Artikel

«Massacre délibéré» de civils à Boutcha: ce que l'on sait en 4 points

Link zum Artikel

La Suisse et le monde réagissent aux images choc de Boutcha

Link zum Artikel

Comment punir les responsables du massacre de Boutcha? Réponse en 6 points

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Suède va déposer une demande d'adhésion à l'Otan +++ Trêve à Azovstal
La Russie a attaqué, jeudi 24 février, l'Ukraine. Suivez les derniers développements de la crise ukrainienne.
L’article