DE | FR
Image: Shutterstock

Le nouveau jouet nucléaire de Poutine testé en Arctique

Le président russe Vladimir Poutine ne s'en est jamais caché: il veut faire de son pays une puissance militaire mondiale. Pour atteindre cet objectif, une torpille nucléaire serait en plein développement en Arctique: une «super arme».
09.04.2021, 11:3609.04.2021, 16:46

Nom de code: Poseidon 2M39. Ce serait l'appellation de la torpille nucléaire que développerait la Russie, rapporte CNN. Cette super arme serait capable de se faufiler dans les fonds marins, provoquant des tsunamis radioactifs. Le projet daterait déjà de 2015, mais des tests ont été lancés à la fin du mois de mars, en Arctique. Les Etats-Unis s'inquiètent. Le début d'une nouvelle Guerre froide?

Ce que ça veut dire?

Le Point explique que Vladimir Poutine aurait mis un coup de pression à son ministre de la Défense, afin que le projet Poseidon 2M39 entre en phase de tests dans les mois à venir. D'un point de vue international, selon Katarzyna Zysk, une professeure en recherches pour la défense, la torpille nucléaire serait en réalité une sorte de carte de négociations pour la Russie, qui accorde de plus en plus d'importance aux territoires arctiques.

«C'est un projet qui sera utilisé pour faire peur, comme une carte de négociations à l'avenir, peut-être en matière de contrôle de l'armement»
Katarzyna Zysk, professeure à l'Institut norvégien de recherches pour la défenseCNN

Et l'environnement?

Les essais nucléaires font aussi peser une sérieuse menace sur l'environnement. «Nous sommes inquiets sur le plan écologique», a confié un chef du renseignement norvégien. Ce n'est pas juste une théorie. Nous avons connu de graves accidents ces dernières années», a-t-il déclaré, faisant référence à l'accident de Nyonoksa en août 2019, imputé à l'explosion supposée d'un missile de croisière.

L’accident de Nyonoksa

Un accident nucléaire s'est produit en août 2019 à Nyonoksa, sur une plateforme maritime russe. Selon la version russe, une explosion se serait produite, dispersant une certaine quantité de radionucléides dans l'atmosphère. Cela entraîna une hausse de la radioactivité dans les environs, faisant plusieurs victimes parmi le personnel de la base. Pour les experts américains, l'explosion pourrait avoir provoqué la fuite d'un petit réacteur nucléaire, engendrant beaucoup plus de dégâts environnementaux.

(jch)

Les photos des expéditions du glaciologue Matthias Huss

1 / 7
Les photos des expéditions du glaciologue Matthias Huss
source: matthias huss / matthias huss
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Blocage de la Suède et de la Finlande: l'Otan pourrait-elle expulser la Turquie?
Tous les pays y sont favorables, seule la Turquie qui s'y oppose: le président Erdogan bloque l'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'Otan afin d'atteindre ses propres objectifs politiques. L'alliance militaire doit-elle se laisser faire?

La situation en matière de politique de sécurité est critique: la Russie mène une guerre sanglante en Ukraine et le président russe Vladimir Poutine s'attaque également à l'ordre mondial actuel avec son invasion. Il y a donc suffisamment de raisons pour que l'Otan réagisse de manière unie face à ces menaces.

L’article