DE | FR
Vladimir Poutine, le dangereux artilleur.
Vladimir Poutine, le dangereux artilleur. Image: sda

Poutine brandit la menace nucléaire et son arsenal est vertigineux

L'arsenal nucléaire russe fait peur. Mais est-il si important? Pour certains experts, cela ne fait aucun doute: Vladimir Poutine a les moyens de faire vaciller la vie sur Terre.
28.02.2022, 17:5901.03.2022, 09:34

Une nouvelle onde de choc a secoué le monde dimanche: Vladimir Poutine mettait en alerte son chef d'état-major d'activer les forces de dissuasion de l’armée russe en régime spécial d’alerte au combat. Les sanctions énoncées par l'Union européenne (UE) n'ont pas plu au roi du Kremlin, prêt à répondre par la force.

1600 ogives opérationnelles

«Ces forces de dissuasion de l’armée russe qu’évoque Vladimir Poutine sont bien l’ensemble des dispositifs d’armes nucléaires que possède la Russie», explique Jean-Marie Collin, expert en désarmement nucléaire dans les colonnes du 20 minutes français.

La Russie a modernisé son arsenal nucléaire ces dix dernières années. C'est même le plus grand du monde, devant les Etats-Unis. Comme le révèlent d'autres experts sur BFM TV, ce sont plus de 6000 ogives que détient la nation de Poutine. Aussi, pour être précis, il faut trier entre les ogives qui ne sont pas opérationnelles, qui sont en réserve, en fin de service ou encore qui vont être démantelées. Après ce grand tri, la Russie posséderait plus de 1600 ogives «déployées», donc opérationnelles. Et ça fait beaucoup:

«La Russie a cette capacité de toucher n’importe quel coin du globe grâce à ses sous-marins nucléaires et un faible pourcentage seulement de cet arsenal suffirait à changer la vie sur Terre»
Jean-Marie Collin

Vladimir Poutine a investi massivement. Il a lui-même présenté ces armes ces dernières années, tout spécialement celui qu'on surnomme le «Satan 2», le plus gros missile nucléaire intercontinental jamais conçu. Un missile capable de frapper à plus de 10 000 kilomètres et raser un territoire grand comme la France ou le Texas, selon les propos des autorités et médias russes.

Image: twitter

D'après l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan), les Russes besognent sur de nouveaux engins: des missiles d'un nouveau type, volant à basse altitude, à une vitesse très élevée et guidés en vol. Des objets d'un nouveau genre et difficiles à tracer pour les adversaires. Ce sont des armes extrêmement puissantes.

>>> Suivez les derniers rebondissements de la crise dans notre live

«Menace nucléaire tendue»

Pour Jean-Marie Collin, c'est la première fois que «la menace nucléaire est aussi tendue». Il faut remonter à la crise des missiles de Cuba en octobre 1962.

«Le problème est qu’en face, il y a un président russe dont la rationalité pose question. On en arrive ainsi à ce nouveau palier franchi ce dimanche»
Jean-Marie Collin

Ce qui est certain - et déstabilisant -, c'est que Vladimir Poutine possède un arsenal prêt à l'emploi. Mais pour beaucoup d'observateurs, le président russe opte pour la surenchère. Lui, l'adepte de la communication agressive, userait de cette combine pour faire abdiquer l'Ukraine. Toujours est-il que le sort de cette guerre est incertain. (svp)

L'opération militaire russe en images

1 / 18
La guerre en Ukraine en images
source: sda / efrem lukatsky
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Clope au bec, il déplace une mine de ses propres mains

Plus d'articles sur le président Zelinsky et la guerre en Ukraine

«Zelensky fait de sa communication un show au service de sa cause»

Link zum Artikel

A Berne, Zelensky remercie la Suisse, mais attaque Nestlé et en demande plus

Link zum Artikel

L’héroïque Zelensky, ce président ukrainien qui joue sa peau face aux Russes

Link zum Artikel

Le discours émotionnel de Zelensky devant le Parlement allemand

Link zum Artikel

Pour aider l'Ukraine, des Suisses lancent la vodka Zelensky

Link zum Artikel

Président de l'Ukraine: qui est cet humoriste qui veut «tuer des Russes»?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Face à Poutine, l'Ukraine a un nouvel adversaire: l'Allemagne
Berlin freine ses livraisons d'armes lourdes alors que l'Ukraine lutte pour sa survie. Les critiques à l'encontre d'Olaf Scholz, tant en Allemagne qu'à l'étranger, sont accablantes. Lors de son discours au WEF, il a nourri les doutes sur ses intentions.

Trois mois après le début de la guerre en Ukraine, l'Allemagne donne une image que beaucoup qualifient de «honteuse». Le chancelier Olaf Scholz fait face à de nombreuses critiques. Ses hésitations et ses tergiversations sur les livraisons d'armes lui valent de violents reproches au niveau international.

L’article