DE | FR

Les soldats d'Azovstal risquent la peine de mort à Donetsk

Des prisonniers de guerre et combattants ukrainiens du régiment Azov sont accusés par un tribunal russe d'avoir tué une centaine de personnes. Ils connaîtront leur sort mercredi.
09.08.2022, 10:2009.08.2022, 11:22

Un groupe de défenseurs ukrainiens prisonniers de l'aciérie Azovstal à Marioupol risque la peine de mort devant un tribunal de la région séparatiste de Donetsk, contrôlée par la Russie. Dans le cadre du procès pénal, le parquet a requis, lundi, la peine maximale, a rapporté l'agence de presse officielle de Donetsk. Un jugement devrait être rendu mercredi.

Un soldat dans l'aciérie d'Azovstal en mai dernier.
Un soldat dans l'aciérie d'Azovstal en mai dernier.image: keystone

Les prévenus, dont le nombre exact n'a pas été précisé, sont accusés d'avoir tué plus de 100 personnes. Les Ukrainiens faisaient partie d'un groupe de néonazis qui aurait servi d'unité distincte au sein du régiment nationaliste Azov pour des attaques et des sabotages. L'opinion publique ukrainienne appelle ce groupe «les ours», la presse russe parle de «Ours SS».

>>> Suivez en direct l'évolution de la guerre en Ukraine <<<

Les soldats du régiment Azov sont restés retranchés dans l'aciérie jusqu'à la fin du mois de mai, alors que le reste de la ville portuaire de Marioupol avait déjà été conquis par les troupes russes. Les derniers défenseurs ont alors été faits prisonniers. L'Ukraine s'efforce depuis lors d'obtenir leur libération.

Selon des rapports ukrainiens, de nombreux prisonniers ont été maltraités aux mains des Russes. Une cinquantaine d'entre eux ont été tués fin juillet lors d'une attaque dans la prison d'Olenivka près de Donetsk, dans des circonstances qui restent à éclaircir.

Les soldats d'Azov se sont retranchés dans l'aciérie après des attaques russes.
Les soldats d'Azov se sont retranchés dans l'aciérie après des attaques russes.image: keystone

Début août, la Russie a classé le régiment Azov comme organisation terroriste. Les membres d'Azov en captivité en Russie pourraient ainsi être jugés selon le droit russe. La république séparatiste de Donetsk veut, selon ses propres dires, faire comparaître encore plus de défenseurs de Marioupol devant sa propre Cour suprême.

Ce régiment sert régulièrement à Moscou à justifier la guerre d'agression qui dure déjà depuis plus de cinq mois et à prétendre «libérer» l'Ukraine des «fascistes». En réalité, les experts internationaux sont largement d'accord pour dire que les nationalistes et les extrémistes de droite ne représentent qu'une fraction des combattants ukrainiens.

(Traduit et adapté de l'allemand par mndl)

Les civils évacués de Marioupol

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
UE: les conditions d'entrée des Russes durcies ++ Zelensky demande l'adhésion à l'Otan
Suivez les dernières informations sur la guerre en Ukraine et ses implications en Suisse et dans le monde dans ce direct. 👇
L’article