DE | FR
Jeux olympiques

Encore un directeur des JO de Tokyo qui démissionne pour sexisme

Naomi Watanabe, la star japonaise victime de propos sexistes et grossophobes.
Naomi Watanabe, la star japonaise victime de propos sexistes et grossophobes.Image: Shutterstock
Le directeur artistique des Jeux olympiques de Tokyo a annoncé sa démission, après la publication de commentaires offensants sur le physique d'une célébrité japonaise.
18.03.2021, 16:3818.03.2021, 16:47

A quatre mois de l'ouverture des JO de Tokyo, un autre directeur est contraint de démissionner, pour des propos sexistes. Un tabloïd nippon a révélé qu'un des cadres du comité d'organisation avait suggéré de déguiser en porc la star japonaise des réseaux sociaux, Naomi Watanabe.

Naomi Watanabe en couverture du magazine ELLE.instagram

Cette affaire survient à peine plus d'un mois après la démission fracassante de Yoshiro Mori, le président du comité d'organisation de Tokyo-2020, poussé vers la sortie après avoir affirmé que les femmes parlaient trop lors des réunions.

La nouvelle présidente du comité d'organisation, Seiko Hashimoto, s'est dite jeudi «choquée» par l'affaire. «Plaisanter sur le physique est très inapproprié», a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse convoquée dans l'urgence, ajoutant qu'elle comptait rapidement remplacer le directeur artistique.

La déception de Naomi Watanabe

«Je suis sincèrement surprise» a-t-elle réagi, ajoutant qu'elle espérait qu'un jour «chaque personne pourra respecter et accepter les pensées et caractéristiques des autres».

«Je suis heureuse avec la forme de mon corps»
Naomi Watanabe

Cette femme de 33 ans, qui a des origines taïwanaises, est une personnalité médiatique ultra-connue au Japon et très influente sur les réseaux sociaux: son compte Instagram est suivi par 9.3 millions de personnes.

Ses rondeurs totalement assumées contrastent avec les canons de beauté féminins au Japon, et elle a déjà été victime d'insultes sur son apparence par le passé. (ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Blocage de la Suède et de la Finlande: l'Otan pourrait-elle expulser la Turquie?
Tous les pays y sont favorables, seule la Turquie qui s'y oppose: le président Erdogan bloque l'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'Otan afin d'atteindre ses propres objectifs politiques. L'alliance militaire doit-elle se laisser faire?

La situation en matière de politique de sécurité est critique: la Russie mène une guerre sanglante en Ukraine et le président russe Vladimir Poutine s'attaque également à l'ordre mondial actuel avec son invasion. Il y a donc suffisamment de raisons pour que l'Otan réagisse de manière unie face à ces menaces.

L’article