assez clair, brumeux-1°
DE | FR
1
International
ukraine

Guerre en Ukraine: Wali le sniper-star est de retour

Guerre en Ukraine: Wali le sniper-star est de retour
Wali, le sniper-star «aux 40 morts par jour», est de retour en Ukraine.

Tremble Poutine! Wali le sniper-star est de retour avec ses flingues

On l'appelle le «sniper aux 40 morts par jour». Après avoir passé quelques mois en Ukraine, risqué la mort (et même été déclaré mort par le Kremlin), le Canadien est de retour au front. Dans quel but?
28.09.2022, 11:5328.09.2022, 12:35

C'est le guerrier solitaire le plus connu au monde depuis le début de l'agression de Poutine. Wali, à la fois tireur d'élite professionnel et people des tranchées, avait fait beaucoup parler de lui au moment de rejoindre pour la première fois l'Ukraine pour filer un coup de main à l'armée de Zelensky. Aujourd'hui, le Canadien qui se fait appeler le «sniper aux 40 morts par jour» est de retour sur le champ de bataille, après une petite pause méritée, en famille, de l'autre côté de l'Atlantique.

Une chose est sûre: Wali sait raconter des histoires. La sienne, surtout. Ce quadra, accent frenchy bourré de sirop d'érable, fraîchement papa et ancien combattant en Afghanistan, a déjà plusieurs fois dévoilé ses exploits de soldat de l'extrême dans des livres ou des reportages TV. Depuis qu'il se bat contre Poutine, c'est principalement sur son blog personnel, sur sa page Facebook «La Torche et l’Epée», mais aussi aux médias, qu'il donne régulièrement des nouvelles.

Le 13 mars, des sites chinois l'avaient même annoncé mort, à Marioupol, «vingt minutes après son arrivée». Wali avait dû démentir son propre décès le lendemain. Il faut dire que la vérité et le fantasme n'arrêtent pas de croiser le fer depuis ses premiers combats. Olivier Lavigne-Ortiz, de son vrai nom, est-il d'ailleurs «le meilleur tireur d'élite du monde?»

«Non, c'est faux. Je ne suis pas le meilleur tireur d’élite, mais je suis un bon soldat. J’ai tué de nombreux talibans, j’ai fait mes preuves»
Wali

Rentré d'Ukraine en mai dernier, Wali avoue qu'il avait de nouveau la bougeotte un mois plus tard. Mais c'est à mi-septembre qu'il a lancé trois treillis dans le paquetage pour retourner au front. Et sa mission a un peu changé. Dans l'esprit, déjà: L'homme voudrait passer «de la défense à l'attaque». Mais ce n'est pas tout.

«Je veux faire plusieurs Wali d'un seul Wali. Former de nouveaux Wali peu expérimentés»
Wali qui parle de Wali et des autres Wali.

Selon l'interview que cet informaticien (au civil) a donné au journal Bild mardi, il serait même sur le point d'être nommé commandant par Kiev.

Le média précise tout de même en fin d'article qu'il n'y a aucune confirmation officielle de son déploiement du côté ukrainien. (fv)

Selon la télévision russe, on devrait fusiller publiquement les recruteurs.

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Miracle en Indonésie: un enfant retrouvé vivant deux jours après le séisme
Plus d'un tiers des victimes sont des enfants, qui étaient à l'école ou à la maison quand le séisme est survenu, selon les données de l'agence de gestion des catastrophes.

Un garçon de six ans a été extrait vivant des décombres deux jours après un séisme qui a fait au moins 271 morts en Indonésie, a indiqué jeudi un sauveteur. Pour lui, il s'agit d'un «miracle».

L’article