DE | FR

Wali, le super-sniper canadien, est de retour du front ukrainien

Il a combattu depuis février aux côtés des forces ukrainiennes. De retour du conflit, celui qui ferait partie des «meilleurs tireurs d'élite du monde» raconte ce qu'il a vécu.
12.05.2022, 20:1613.05.2022, 10:14
Suivez-moi

Il est vivant. Et de retour dans son pays, le Canada. Wali, de son vrai nom Olivier Lavigne-Ortiz, a combattu depuis des mois contre les Russes, suivant l'invitation de Volodymyr Zelensky. Roi du sniper, il s'est répandu ces dernières semaines dans les médias – notamment Bild – sur son action aussi héroïque que scénarisée. Et c'est justement au tabloïd allemand qu'il s'est livré ce 10 mai, une fois revenu d'Ukraine.

«Je ne pouvais pas dire non»

On ne sait pas qui du Bild ou de Wali donne le plus dans le sensationnel. Le journaliste se serait dirigé vers un petit pont au-dessus d'une rivière, dans une forêt reculée. «Il suit les coordonnées qu'il a reçues auparavant. C'est là qu'il doit attendre. Attendre les prochaines instructions. Puis, peu avant son arrivée, un message sur Telegram: "Je vous vois..."» Et:

«Il traverse le pont d'un pas élastique, casquette de baseball sur la tête, lunettes de soleil de sport, chemise de bûcheron et pantalon kaki»

Deux mois et demi: c'est le temps passé au front par le sniper le plus connu du monde. «Je ne pouvais pas dire non», explique-t-il au Bild. «Quand on est un guerrier, on ressent une responsabilité, ces gens se dressent contre ce qu'on croyait à l'époque être la deuxième armée du monde – ils avaient besoin de mon aide!» Wali a eu l'occasion de se moquer de ladite armée depuis...

Il a failli mourir trois fois

Accueilli par un «Bienvenue en enfer» au sein de son groupe de combat, le Franco-canadien dit n'avoir tué personne: «J’ai bien eu quelqu’un dans mon viseur une fois. Mais je n’étais pas sûr à 100% qu’il s’agissait d’un Russe. Alors je n’ai pas appuyé sur la gâchette.» Mais il a failli y passer trois fois. Selon ses dires, il a notamment dû:

  • S'extirper d'une maison où lui et ses camarades étaient enfermés au milieu d'une «grêle de balles» et d'explosions de centaines d'obus de mortier.
  • Puis, échapper à une attaque avec des munitions lourdes qui perçaient les murs en béton, passant à moins d'un mètre de lui.
  • Puis, apprendre sa propre mort après tout le monde (c'était une fausse information disséminée par Moscou).

Wali est retourné au Québec fin avril. Avant ses interventions en Ukraine, il s'était fait connaître de la planète entière en 2017, pour avoir abattu un terroriste de l’Etat islamique à 3,5 kilomètres de distance.

Et sinon, voici 26 abominables plats préparés par des criminels culinaires

1 / 29
26 abominables plats préparés par des criminels culinaires
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Une maison se fait emporter par les vagues aux Etats-Unis

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Blocage de la Suède et de la Finlande: l'Otan pourrait-elle expulser la Turquie?
Tous les pays y sont favorables, seule la Turquie qui s'y oppose: le président Erdogan bloque l'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'Otan afin d'atteindre ses propres objectifs politiques. L'alliance militaire doit-elle se laisser faire?

La situation en matière de politique de sécurité est critique: la Russie mène une guerre sanglante en Ukraine et le président russe Vladimir Poutine s'attaque également à l'ordre mondial actuel avec son invasion. Il y a donc suffisamment de raisons pour que l'Otan réagisse de manière unie face à ces menaces.

L’article