bien ensoleillé
DE | FR
International
Youtube

BTS met le feu à l'ONU avec «Permission to dance»

A l'ONU, BTS inspire plus que Boris Johnson
Sur Youtube, le discours des BTS a battu celui du premier ministre britannique Boris Johnson, qui avait également prononcé un discours quelques heures plus tôt.Image: Keystone

A l'ONU, la K-pop inspire plus que Boris Johnson

Lundi, les BTS sont devenus diplomates aux Nations unies. Pour accompagner leur discours plaidant la cause de la «Gen Z» sous pandémie, les sept membres ont fait ce qu'ils savaient faire de mieux: danser. Un record sur Youtube.
21.09.2021, 12:4521.09.2021, 14:51
Suivez-moi

C'était une scène d'un tout autre genre sur laquelle est monté le groupe BTS ce 20 septembre. Pour la 76e session de l'Assemblée générale de l'Organisation des nations unies (ONU) organisée à New-York, les rois de la K-pop ont pris la parole pour parler de l'un des plus grands enjeux internationaux: le climat.

Porte-parole des jeunes

J-Hope, Jimin, Jin, Jungkook, RM, Suga, et V ont ainsi profité de leur tout nouveau passeport diplomatique reçu en juillet dernier, afin de partager leurs ressentis et celui d'autres jeunes du monde, sondés sur leurs réseaux sociaux. Rien de nouveau sous la pluie, on apprend que cette génération a notamment souffert de:

  • L'annulation des remises de diplôme.
  • La mise en pause des concerts.
  • L'impression de ne pas avoir le droit de se plaindre.

Le discours des BTS a mis en lumière les nombreuses difficultés rencontrées par la jeunesse ces deux dernières années, tant face aux dérèglements climatiques mondiaux qu'à la pandémie du Covid-19. Or, présentée comme la génération perdue, cette jeune population a pu compter sur ces diplomates d'un nouveau genre pour surtout souligner leur résilience et leur adaptation «incroyables» face aux crises.

«Au lieu de craindre le changement, cette génération que l'on devrait plutôt décrire "de bienvenue" continue à aller de l'avant»
Jin, membre des BTSassemblée générale des nations unies

Fraîchement vaccinés, les membres du groupe ont, par ailleurs, insisté sur la nécessité de se faire piquer contre le Covid-19.

Pas comme l'ami du cousin de Nicki Minaj qui clame avoir souffert des testicules à cause du vaccin

Mieux que Boris Johnson et Emma Watson

Chassez le naturel et il revient au galop, les superstars de la K-pop n'ont pas pu s'empêcher de chapeauter leur discours par la diffusion du clip de leur dernier tube Permission to dance (2021). Exit la posture officielle, les cravates serrées et les vestons cintrés, la vidéo réalisée au cœur de l'ONU et des alentours a fait exploser les records d'audience sur Youtube, dès sa publication.👇

En moins de 24 heures, la performance a été vue près de dix millions de fois. Soit plus que le premier ministre britannique Boris Johnson qui avait également prononcé un discours quelques heures avant et qui ne compte que 4000 vues. Le discours des BTS a, dans le même temps, détrôné celui d'Emma Watson présenté au siège de l'ONU en 2014 et qui compte aujourd'hui près de 4,7 millions de vues, comme le rapporte Insider.

Ça pourrait aussi vous intéresser:

Ces statistiques devraient faire plaisir au gouvernement de Séoul qui entendait tirer parti de la célébrité du groupe en les nommant diplomates aux côtés du président sud-coréen Moon Jae-in. Lequel, avec les quelque 192 autres chefs d'Etat, assistera à l'Assemblée générale des Nations Unies jusqu'au 28 septembre. Ce, notamment afin de débattre sur la pauvreté dans le monde.

Sa voix va vous scotcher... genre vraiment

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Robots policiers tueurs: San Francisco dit non (pour l'instant)
Les robots de la police de San Francisco ne pourront pas tuer, du moins pour l'instant. Le conseil municipal de la ville californienne a renvoyé la mesure en commission.

La demande déposée par la police de San Francisco avait suscité une avalanche de critiques. Et pour cause: les forces de l'ordre avaient demandé aux autorités citadines la permission de faire tuer des suspects par des robots.

L’article