pluie modérée
DE | FR
Société
LGBTIQ+

Voici les cantons où il y a le plus de changements de sexe en Suisse

Voici les cantons où il y a le plus de changements de sexe en Suisse

L'année dernière, la procédure de changement de sexe a été simplifiée. Une modification de loi qui a profité à 1171 personnes. Les opérations de ce type sont en forte augmentation en Suisse.
24.03.2023, 09:2726.03.2023, 12:21
Sabine Kuster et Ruben Schönenberger / ch media
Plus de «Société»

Au début de l'année dernière, la démarche pour modifier la mention de son sexe sur le passeport et les documents officiels a été simplifiée. En 2022, plus d'un millier de personnes en Suisse ont profité de cette possibilité. Désormais, il n'est plus nécessaire d'obtenir la validation d'un tribunal, un rendez-vous à l'état civil suffit. Ce changement a donc a multiplié par cinq le nombre de démarches: avant 2022, on comptabilisait environ 200 cas par an.

Parmi les changements de sexe administratifs effectués cette année, une petite majorité de 53% concernait le passage d'homme à femme, comme le montrent les nouveaux chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS). Avec 681 demandeurs, c'est dans le canton de Zurich qu'il y a eu le plus de changement de sexe. Mais proportionnellement à la population, c'est à Bâle-Ville que le plus grand nombre de demandes a été déposé, suivi par le canton de Neuchâtel.

L'année passée, la majorité des demandes provenaient de personnes âgées de 15 à 24 ans (53%). Personne n'avait plus de 79 ans. En revanche, 39 individus qui ont fait modifier leur sexe dans le registre de l'état civil avaient moins de 15 ans. Selon l'OFS, à partir de l'âge de 20 ans, il y a eu plus de changements d'hommes en femmes. Chez les moins de 20 ans, c'est l'inverse.

De plus en plus d'opérations sur des mineurs

Le passage de femme à homme implique parfois une ablation des seins, appelée mastectomie. On constate une augmentation très prononcée entre 2017 et 2021. Et ce, dans toutes les catégories d'âge. Pourtant, on observe de nouveau que la plus forte poussée s'est produite chez les jeunes de 18 à 24 ans.

Ces chiffres, issus des statistiques hospitalières, ont été demandés à l'OFS par l'Association pour une approche mesurée des questionnements de genre chez les jeunes (AMQG), qui s'engage pour plus de retenue dans les interventions chirurgicales sur les personnes transgenres mineures et qui a parfois été critiquée par des personnes et associations trans.

Entre 2018 et 2021, dix enfants âgées de 10 à 14 ans ont eu recours à une mastectomie dans un hôpital suisse (sans compter les cliniques privées) et 58 âgées de 14 à 18 ans.

Les vaginoplasties aussi en augmentation

En 2016, 42 personnes nées femmes avaient subi une opération pour changer de sexe en Suisse. En 2021, elles étaient 264.

Il y a également eu une augmentation des opérations de réassignation sexuelle d'homme à femme, c'est-à-dire de vaginoplasties. En 2016, on ne comptait que 32 opérations de ce type, contre 98 en 2021.

L'OFS ne comptabilise pas dans ses statistiques les traitements hormonaux auxquels les personnes transgenres se soumettent généralement avant les interventions chirurgicales.

C'est le retour du printemps pour les vaches
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les Anglais chantent à la gloire d'un cul
Les Britanniques retiennent leur souffle suite à l'annonce du cancer du roi Charles III, chantonnant des «God Save the King» à tout bout de champ. Mais savent-ils que leur hymne a été composé à la gloire du cul d'un autre roi, Louis XIV, et de l'opération de sa fistule anale?

Holy shit, le roi Charles III est malade. Après avoir subi une opération pour une hypertrophie de la prostate, voilà que les Britanniques viennent d'apprendre que leur monarque est atteint d'un cancer. Pour l'aider à se remettre, ils vont sans doute entonner, à l'heure du tea time avec des scones, leur hymne, God Save the King.

L’article