Société
Technologie

Elizabeth Holmes, reine déchue de la tech, est en prison

Disgraced Theranos CEO Elizabeth Holmes, right, is escorted by prison officials into a federal women?s prison camp on Tuesday, May 30, 2023, in Bryan, Texas. Holmes will spend the next 11 years servin ...
Elizabeth Holmes juste avant de purger sa peine dans une prison texane.Keystone

La reine déchue de la tech est (enfin) en prison

Elizabeth Holmes enfile la combinaison orange. L'ancienne fondatrice de Theranos va purger une peine de 11 ans dans une prison texane.
01.06.2023, 11:5801.06.2023, 13:35
Plus de «Société»

Au début du mois de mai, la fondatrice de Theranos, une start-up qui devait révolutionner la medtech, donnait une interview au New York Times. Un entretien fleuve vertement critique par les lecteurs, le qualifiant de «tribune offerte et complaisante» à une criminelle.

Titré «Liz Holmes veut que vous oubliez Elizabeth», l'article mettait en avant cette nouvelle image que l'ancienne étoile de la Silicon Valley s'évertuait à véhiculer dans la presse: mère de deux enfants, mariée à un certain Billy Evans, un Californien de San Diego issu d'une famille ayant bâti un groupe hôtelier (Evans Hotel Group). Elle roule en Tesla, fait du bénévolat pour une ligne d'assistance téléphonique en cas de viol, et souhaite être présente pour ses rejetons.

Mais on échappe pas à la justice comme ça. Holmes a tenté à maintes reprises de faire appel à sa condamnation pour l'invalider auprès de la justice, en vain. Il lui faudra bien troquer son rôle de mère dévouée à celle de détenue. Le Bureau fédéral des prisons (BOP) a confirmé à l'AFP que l'ancienne boss de Theranos est arrivée à la prison fédérale de Bryan, dans le Texas.

A 39 ans, Elizabeth Holmes est incarcérée dans un établissement pénitencier au dispositif de sécurité dit «minimum», avec un nombre faible de gardiens et des programmes de réinsertion.

Rends l'argent Holmes!

Sa technologie présentée comme révolutionnaire n'ayant jamais fonctionné malgré les promesses de diagnostics, elle a été reconnue coupable et condamnée pour fraude par un tribunal. De nombreux investisseurs ont été grugés dans l'affaire, tels que Rupert Murdoch (125 millions de dollars d'investissement) ou encore la famille Walton (Walmart).

Une enquête du Wall Street Journal en 2015 exposera les faits: les résultats étaient en fait erronés. Theranos était en une coquille vide. Une arnaque à grande échelle qui lui vaudra un lynchage public, et Holmes est sommée de restituer le magot qu'elle avait levé pour son entreprise - environ 452 millions de dollars - avec son ancien compagnon d'affaires et dans la vie, Ramesh «Sunny» Balwani.

A cela s'ajoute une ardoise de 30 millions de dollars pour les frais d'avocat. Holmes est endettée jusqu'au cou et avouait qu'elle devra «travailler le restant de ses jours pour rembourser».

L'ancienne milliardaire qui faisait la couverture du magazine Forbes il y a encore neuf ans assurait ne pas vouloir s'arrêter de faire parler d'elle. La star déchue de la Silicon Valley lorgne toujours sur un retour dans le milieu. Mais avant d'enfiler le bleu de travail, la combinaison orange l'attend pendant de longues années. (svp)

Le canapé à 8000 balles de cette TikTokeuse fait débat
Video: extern / rest
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ce que l'on sait de la metformine la «pilule miracle» contre le cancer
Autrefois développée comme médicament contre le diabète, la metformine est censée protéger contre le cancer. Deux experts se sont penchés de plus près sur cette pilule prétendument miraculeuse.

Le vieillissement fait peur à beaucoup de gens. Le médicament metformine devrait bientôt faire disparaître ce problème. Il est considéré comme un moyen de freiner ou de ralentir notre processus de vieillissement. Qu'en est-il de cette pilule miracle? Le professeur Volker Limmroth, médecin-chef de la clinique de neurologie et de médecine palliative de Cologne-Merheim, et le docteur Gerd Wirtz, neurophysiologiste, nous éclairent.

L’article