Société
Voile

Le gérant d'un magasin Geox refuse son employée ne porte le voile

Le gérant d'une boutique refuse une intérimaire voilée puis porte plainte

L'entreprise Geox assure que son règlement intérieur respecte strictement les termes de la législation française.
L'entreprise Geox assure que son règlement intérieur respecte strictement les termes de la législation française.Image: Shutterstock
La vidéo est devenue virale sur les réseaux sociaux. On y voit le gérant d'une boutique Geox, à Strasbourg, refuser que la jeune femme venue assurer une mission d'intérim ne conserve son voile. Cible de menaces, le responsable de l'établissement a décidé de porter plainte.
13.04.2024, 12:40
Plus de «Société»

Le parquet de Strasbourg a ouvert une enquête à la suite d'une plainte du gérant d'un magasin de chaussures de la ville. L'homme est la cible de menaces après avoir refusé une intérimaire souhaitant conserver son voile pour travailler, a-t-on appris vendredi.

La plainte a été déposée jeudi pour diffamation par moyen de communication au public par voie électronique, injure publique et appels téléphoniques malveillants.

Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, le gérant de la boutique Geox échange avec une jeune femme voilée venue pour assurer une mission d'intérim.

«Vous n'avez pas la tenue adéquate, je ne peux pas vous garder. On est en France, c'est dans la loi».
Le gérant de l'établissement

La jeune femme, qui filme l'échange, rétoque:

«Sur le contrat, ce n'est pas écrit que je ne dois pas mettre le voile».

Elle finit par récupérer ses affaires et quitter la boutique.

La vidéo a reçu des milliers de commentaires, certains insultants ou menaçants à l'encontre de la jeune femme ou du gérant. Selon le quotidien Dernières Nouvelles d'Alsace, le magasin de chaussures est resté fermé jeudi, avant de rouvrir vendredi avec un dispositif de sécurité renforcé et sans le gérant, placé en arrêt.

Que dit la loi?

Dans un communiqué, l'entreprise Geox assure que son «règlement intérieur respecte strictement les termes de la législation française (...) qui autorise les employeurs pour ce qui est de la liberté religieuse à insérer une clause de neutralité ou une note de service relevant des mêmes règles».

La société exprime «tout son soutien aux équipes et aux clients menacés depuis (jeudi) et souhaite que le calme revienne le plus rapidement possible».

Depuis 2016, les entreprises peuvent intégrer dans leur règlement intérieur «des dispositions inscrivant le principe de neutralité et restreignant la manifestation des convictions des salariés». Ces restrictions doivent être «justifiées par l'exercice d'autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l'entreprise», et doivent rester «proportionnées». (baf/ats)

France: une autoroute vidée par les blocus est utilisée par des passants
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La RTS fait un débat avec de faux politiciens
Lors du lancement de l’émission Infrarouge de la RTS mercredi soir, tout nous paraissait normal. Mais à y regarder de plus près, quelque chose clochait. La RTS aurait-elle osé un débat politique avec un faux Alexis Favre et de faux invités? On vous explique.

Mercredi soir, l'émission Infrarouge de la RTS nous a peut-être donné un petit avant-goût du futur en organisant un débat politique entièrement orchestré par l'intelligence artificielle.

L’article