DE | FR
Analyse

Sans un mot, Djokovic est devenu le héros de la lutte antivax

Le combat que le champion de tennis a livré aux autorités sanitaires, triomphant de l'obligation vaccinale imposée aux participants de l'Open d'Australie, lui vaut l'admiration des Covid-sceptiques.
05.01.2022, 11:4306.01.2022, 11:46

Bien malgré lui, Novak Djokovic obtient par ses silences une attention que ses exploits lui ont rarement apportée. Voilà enfin une victoire retentissante, décrochée à huis clos: à peine l'Open d'Australie lui a-t-il délivré une dispense médicale que le monde entier s'est mis à crier, de Tolochenaz à Philadelphie, certains au génie, d'autres à la filouterie.

Plus fascinant que l'hostilité, somme toute habituelle, dont il est l'objet, Djokovic suscite chez les antivax une forme de vénération internationale, à faire passer Francis Lalanne pour un chanteur de salle de bain et Kyrie Irving pour un basketteur de Boncourt. «Djokovic est un exemple pour tous ceux qui défendent le secret médical», «un héros», «une icône de la lutte antivax», «notre opposant à la tyrannie sanitaire», s'exclament les tweets.

Prêt à sacrifier son ambition pour ses principes

Pour rappel, le n°1 mondial refuse obstinément de dire s'il est vacciné et, en cela, n'était pas éligible pour l'Open d'Australie (17-30 janvier) qui exige la preuve d'un processus complet. Mais Djokovic a de la ressource et aussi de bons avocats. Ses multiples requêtes pour obtenir une dérogation ont fini par trouver grâce auprès de la direction – à moins que les finances un peu malades du tournoi, le tableau un peu décharné, ne nécessitent davantage de soins.

Le délai était proche d'expirer. En clair, et si toutes les rumeurs sont vraies, Djokovic était prêt à renoncer à son tournoi préféré (neuf trophées) et à l'opportunité de devenir le joueur le plus titré de l'histoire. Prêt à sacrifier une ambition suprême sur l'autel de grands principes. L'éthique personnelle avant l'avantage matériel. Délaisser un but immense, l’œuvre de toute une vie, de toute famille: devenir «the Goat». Rien que ça...

Les antivax sont aux anges

Forcément, les antivax sont épatés, qui n'ont pour sacrifice à offrir, eux, «que» des sorties au resto et au fitness. «Le non-vacciné Novak Djokovic, n°1 mondial de tennis, pourra se rendre en Australie jouer l’Open. 6-0, 6-0, 6-0. La raclée est légendaire. Djokovic a obtenu sa première victoire», s'enflamme Marcel D. sur Twitter.

Autre post réservé à un public averti: «Parce que c'est quelqu'un qui va au bout de ses convictions... et qui ne baisse pas son froc pour de l'argent ou autre... Si on pouvait avoir plus de personnalités publiques qui aient autant de couilles que lui, ça ferait du bien à ce pauvre monde! Le courage finit par payer», jubile Stano.

🔞🔞🔞🔞🔞🔞🔞

Hommage aux «cojones» de Djokovic par une opposante espagnole à la vaccination forcée.
Hommage aux «cojones» de Djokovic par une opposante espagnole à la vaccination forcée. twitter

Djokovic, lui, n'en fait pas un combat, encore moins des postures militantes ou des divagations complotistes. C'est le privilège des monuments: ils n'ont pas besoin de parler. Le Serbe a seulement déclaré en avril 2020, au début de la pandémie:

«Personnellement, je suis opposé à la vaccination et je ne voudrais pas être forcé à la faire pour voyager. Mais si ça devient obligatoire, que se passera-t-il? Je devrai prendre une décision. J’ai mon propre avis sur la question, est-ce qu’il changera à un moment donné? Je ne le sais pas.»

Pour les antivax, le message est fort. Des milliers de commentaires, dans les langues les plus diverses, témoignent d'une gratitude et d'une admiration sans bornes envers Djokovic, «un homme de conviction qui ne se laisse pas corrompre par les puissants», ose un internaute sur le forum de L'Equipe. Le combat livré aux autorités sanitaires «fera date dans l'histoire de l'Humanité», annonce un autre.

A Melbourne, où la vaccination reste imposée à tous les autres habitants de la planète, Novak Djokovic aura moins d'amis dans la salle. Il en a l'habitude, certes, mais il a aussi montré à de nombreuses reprises, jusqu'à la crise de nerfs, que l'hostilité de la foule pouvait le blesser. Un indigène l'annonce sur Twitter: «Djokovic is now the most unwelcome visitor to Australia».

Petite sélection de tweets à la gloire de Novak Djokovic

Et si on devait porter le masque à vie? Décryptage en vidéo.

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Aux JO, la restauration sera entièrement assurée par des robots
Pour éviter au maximum les infections de Covid-19 à Pékin, des robots feront la cuisine et distribueront les plats sur les différents sites.

Si un serveur renverse une assiette de frites-entrecôte sur le pantalon d'un athlète aux Jeux de Pékin, il sera difficile de le blâmer. Et pour cause: tous les restaurants seront équipés de robots, qui feront la cuisine et assureront le service (sans enregistrer les plaintes).

L’article