ciel couvert
DE | FR
Sport
Football

Noël Le Graët n'en peut plus des provocations argentines

FILE - Head of French Football Federation (FFF) Noel Le Graet attends a press conference in Paris, Wednesday, March 2, 2016. France's sports minister ordered inspectors to audit and control the m ...
Noël Le Graët a très peu goûté aux célébrations des joueurs argentins après la finale de Coupe du monde contre la France. Image: sda

Le boss du foot français n'en peut plus des provocations argentines

Le président de la fédération française de football, Noël Le Graët, a écrit à son homologue argentin pour se plaindre du comportement des siens lors des célébrations du titre mondial.
23.12.2022, 12:0823.12.2022, 15:00
Plus de «Sport»

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Emiliano Martinez a eu davantage de classe sur sa ligne de but que lors des célébrations du titre de l'Argentine. Depuis qu'il est champion du monde, le portier de l'Albiceleste n'a cessé de dénigrer les Français et plus particulièrement Kylian Mbappé. «Dibu» (son surnom) a d'abord demandé ironiquement une minute de silence pour l'attaquant vedette des Bleus, «qui est mort», en pleine chenille dans le vestiaire.

Il a remis une couche, au propre et au figuré, en tenant dans ses bras une poupée de bébé dont le visage a été recouvert d'une photo de Mbappé, lors de la parade à Buenos Aires.

La star du PSG n'a pas répondu à ces provocations, mais le président de la Fédération française de foot (FFF), Noël Le Graët, oui. Il a expliqué vendredi dans Ouest France qu'il avait contacté la fédération argentine pour se plaindre du comportement de ses membres:

«J’ai écrit une lettre à mon homologue de la Fédération argentine, je trouve ces excès anormaux, dans le cadre d’une compétition sportive, et j’ai du mal à comprendre. Cela va trop loin. Le comportement de Mbappé a été exemplaire»
Noël Le Graët, président de la Fédération française de football

En même temps, on ne demande pas à Martinez d'être un poète...👇

L'ex-international argentin Sergio Agüero a, lui, anticipé les critiques en publiant un message sur Twitter. Le néo-retraité avait largement participé aux célébrations au Qatar avec ses anciens coéquipiers. Dans une vidéo diffusée en direct sur Instagram, il avait traité le milieu des Bleus Eduardo Camavinga de «cara de pinga» («tête de bite»). Sa justification? Un simple jeu de mots. «Je n’ai rien contre lui et c’est une blague (…), il a toujours plaisanté avec son nom. Ne cherchez pas les ennuis», a tweeté l'Argentin.

Attaques racistes en ligne

Noël Le Graët a aussi annoncé que la FFF a porté plainte contre les auteurs d'attaques racistes sur les réseaux sociaux, après la finale perdue, contre Kingsley Coman, Aurélien Tchouaméni et Randal Kolo Muani. «On a lancé différentes procédures. C'est très choquant. Ce sont des garçons qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour que l’équipe de France réussisse. C’est important qu’on les soutienne», a déclaré le boss.

Le ministre de l'économie français, Bruno Le Maire, s'est aussi plaint du comportement «indigne» des footballeurs argentins. Il a exprimé son ras-le-bol jeudi dans une interview à Sud Radio:

«Que fait la FIFA? Le sport, c’est le fair-play, c’est le respect des autres, c’est le respect de celui qui a perdu, on ne va pas ajouter l’insulte à la déception»
Bruno Le Maire, ministre de l'économie français

Alors à quand l'asado de la réconciliation? Une chose est quasi certaine: la viande ne sera pas préparée ni saupoudrée de sel par Salt Bae. L'encombrant boucher turc, qui était rentré sur le terrain après la finale et s'était permis de toucher le trophée sans autorisation, vient d'être banni par la Fifa pour le prochain Mondial. (yog)

Salt Bae, désormais tête de Turc pour la Fifa👇

Revivez la finale du Mondial Argentine - France en images
1 / 19
Revivez la finale du Mondial Argentine - France en images
source: epa / friedemann vogel
partager sur Facebookpartager sur X
Les commentateurs de la Coupe du monde 2022
Video: watson
Plus d'articles sur le sport
Montrer tous les articles
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Une petite révolution se prépare dans le hockey suisse
Le match de National League disputé le dimanche soir - au cours de la saison régulière - devrait bientôt être de l'histoire ancienne. Interrogé à ce sujet, Willi Vögtlin, «Monsieur Calendrier» de la ligue, estime qu'il est «probable qu'il soit déplacé en semaine à partir de la saison prochaine».

Les fans de hockey n'apprécient pas la rencontre de National League programmée le dimanche à 20h00. Ils ne sont d'ailleurs pas les seuls, puisque cet horaire ne satisfait pas non plus les dirigeants de clubs.

L’article