Sport
Football

Ligue des champions: YB s'en va défier l'Etoile rouge Belgrade

Darian Males et ses coéquipiers de Young Boys affrontent l'Etoile rouge Belgrade ce mercredi soir en Ligue des champions.
Darian Males et ses coéquipiers de Young Boys affrontent l'Etoile rouge Belgrade ce mercredi soir en Ligue des champions. image: Freshfocus

Ce joueur d'YB vivra un match particulier à Belgrade

Young Boys défie l'Etoile rouge dans la capitale serbe ce mercredi (21h00) lors de la deuxième journée de Ligue des champions. Un match crucial pour les Bernois et spécial pour son milieu Darian Males, d'origine serbe.
04.10.2023, 12:0304.10.2023, 14:35
Raphael Gutzwiller / ch media
Plus de «Sport»

L'ambiance sera chaude mercredi soir pour les Young Boys à Belgrade. «Ce stade est un vrai chaudron», prévient le Bernois Darian Males. Il s'extasie quand il parle du stade Rajko Mitic, que tout le monde appelle par son surnom, le «Marakana». L'enceinte de l'Étoile rouge peut accueillir 40 000 spectateurs, qui créent à chaque fois une ambiance électrique.

La nouvelle recrue d'YB sait de quoi elle parle: ses parents sont originaires de Serbie. De quoi rendre l'événement particulier pour Darian Males.

«Il y a bien sûr un certain attachement avec la Serbie. Pour moi, ce sera un match spécial»
Darian Males, milieu de terrain de Young Boys

Toute sa famille sera au stade à Belgrade, certains de ses proches le verront jouer pour la première fois. «J'ai dû réserver beaucoup de billets», se réjouit le milieu de terrain.

Une montée en puissance

Sur le plan sportif aussi, ce match devrait être un moment fort de la carrière de Darian Males, 22 ans, qui a été formé au FC Lucerne et a joué dernièrement au FC Bâle. C'est justement dans la capitale du pays natal de ses parents qu'il pourrait être pour la première fois sur le terrain au moment du célèbre hymne de la Ligue des champions. Lors du premier match contre Leipzig (défaite 1-3 à Berne), le milieu offensif n'est entré en jeu qu'à quelques minutes de la fin.

Le coach d'YB Raphael Wicky a fait confiance à Darian Males lors des derniers matchs.
Le coach d'YB Raphael Wicky a fait confiance à Darian Males lors des derniers matchs. image: keystone

Mais ces derniers jours, Males est monté en puissance, même si ses statistiques sont encore loin de celles qu'il avait à Bâle. La saison dernière, le Lucernois était le meilleur buteur du FCB avec 28 buts en 47 matchs. Depuis son arrivée à Berne, il n'a pas encore trouvé le chemin des filets en six matchs de Super League.

Pourtant, l'ex-Bâlois se sent de plus en plus à l'aise dans la capitale. Il était titulaire lors des trois derniers matchs de championnat la semaine passée.

«Ces trois matchs m'ont fait du bien, je me sens très en forme»
Darian Males au média en ligne Nau.ch
Males avec le maillot du FC Bâle.
Males avec le maillot du FC Bâle. image: freshfocus

La saison dernière, Males avait été prêté à Bâle par l'Inter Milan. Lors du dernier mercato estival, il a quitté les vice-champions d'Europe pour Young Boys pour environ deux millions de francs suisses. Dans la capitale fédérale, il veut désormais franchir une nouvelle étape.

Fort enjeu et manque de confiance

Le match des Bernois à Belgrade ne sera pas seulement spécial pour Darian Males et Filip Ugrinic, qui possède également un passeport serbe, mais pour toute l'équipe: c'est un duel déterminant dans la saison d'YB, qui a fait de l'Europe un objectif. L'Etoile rouge et Young Boys devraient logiquement se battre – derrière Manchester City et Leipzig – pour la troisième place du groupe G, synonyme de participation à l'Europa League ce printemps.

Dans le chaudron belgradois, l'enjeu n'est donc rien de moins qu'un avenir sur la scène continentale. Les deux équipes ont perdu leur premier match il y a deux semaines sur le même score de 3-1, respectivement contre Leipzig (YB) et Manchester City (Etoile rouge). «Nous voulons passer l'hiver en étant Européen, tout comme l'Étoile rouge», assure Raphael Wicky. L'entraîneur d'YB ne veut toutefois pas entendre parler d'une «finale» pour la troisième place.

«Ce n'est que le deuxième des six matchs de groupe. C'est trop tôt pour parler de duel couperet»
Raphael Wicky, coach de Young Boys

Reste une question: comment YB doit-il aborder ce match pour se donner les meilleures chances de victoire? Raphael Wicky donnera-t-il la consigne de jouer davantage l'attaque cette fois?

Lors de la première journée face à Leipzig, il a mis en place un dispositif plus défensif que jamais depuis qu'il est sur le banc bernois: une défense à cinq, deux milieux défensifs et un bloc bas. A Belgrade, YB a de quoi se montrer plus actif face à un adversaire à sa portée. Wicky ne révèle rien de sa tactique avant cet affrontement, se contenant de cette réponse:

«Nous voulons jouer avec courage, même en Ligue des champions»
Raphael Wicky

Mais le champion de Suisse n'aborde pas ce duel avec une immense confiance, la faute à de récentes prestations peu abouties en championnat. YB s'est incliné contre Saint-Gall et a également déçu samedi dernier sur la pelouse de GC. Ce n'est que grâce à un exploit de Cedric Itten que les Bernois l'ont emporté (1-0). Sa reprise de volée du talon a été le seul fait marquant d'un match médiocre.

Cedric Itten pourrait à nouveau se montrer déterminant ce mercredi soir à Belgrade.
Cedric Itten pourrait à nouveau se montrer déterminant ce mercredi soir à Belgrade. image: keystone

En cas de bon résultat, la rencontre de ce mercredi soir à Belgrade aurait aussi le mérite de booster Young Boys en Super League. Pour ça, il faudra éviter de se liquéfier dans le chaudron.

Adaptation en français: Yoann Graber

Les images spectaculaires du télescope James Webb
1 / 22
Les images spectaculaires du télescope James Webb
La nébuleuse de la Lyre prise en photo par le télescope James Webb.
source: esa/webb
partager sur Facebookpartager sur X
Jeremstar milite contre la maltraitance animale au défilé Vuitton
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Xherdan Shaqiri: «Ce débat commence à me fatiguer...»
Le joueur de la Nati en a marre de devoir répondre à des questions sur sa forme physique.

«Je ne suis pas en vacances lorsque je rejoins l’équipe de Suisse. Si je suis titulaire, je serai prêt à jouer les 90, 95 minutes d’un match, explique-t-il devant la presse. On lit et on entend beaucoup de choses sur ce sujet. Mais pour moi, il n’a pas lieu d’être. Il n’y a aucun problème. Comme il n’y a aucun problème dans ma relation avec l’entraîneur. Elle est ouverte et transparente.»

L’article