Sport
Football

Guillaume Hoarau chez blue Sport: sa première comme consultant

Guillaume Hoarau (à gauche) a vécu sa grande première aux commentaires mardi avec le journaliste de blue Sport Alain Rohrbach.
Guillaume Hoarau (à gauche) a vécu sa grande première aux commentaires mardi avec le journaliste de blue Sport Alain Rohrbach.image: watson

On a suivi Guillaume Hoarau pour sa grande première aux commentaires

L'ex-attaquant charismatique du PSG, Young Boys et Sion a vécu son baptême de co-commentateur sur blue Sport mardi lors du match YB-Maccabi Haïfa. Reportage.
30.08.2023, 18:4731.08.2023, 08:23
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Une présence dans la salle de presse déjà 1h30 avant le coup d'envoi, des habits classes mais sobres, quelques small talks avec les confrères et un petit passage à la machine à café: pour qui ne le reconnaîtrait pas, Guillaume Hoarau passerait pour un journaliste sportif classique et routinier ce mardi soir. Et pourtant, l'ancienne star du PSG, Young Boys et Sion s'apprête à vivre sa grande première aux commentaires d'un match de foot, en l'occurrence le duel retour du barrage de Ligue des champions entre YB et le Maccabi Haïfa à Berne sur blue Sport.

Plan tactique et auto-censure

Revenu en Suisse il y a quelques jours seulement après une année sur son île natale de La Réunion, il dégage la même coolitude et décontraction que lorsqu'il était joueur. Même avant ce baptême en direct devant des dizaines de milliers de téléspectateurs. «Avant mes concerts, je prends un petit rhum pour me chauffer la voix, mais là, à la TV, on va éviter», se marre le Français, musicien accompli. Aucun trac n'est perceptible chez lui à nonante minutes du début du match. «J'ai toujours eu un caractère à la cool», confirme-t-il.

«Quand j'étais joueur, c'était la même chose: je ressentais un peu de pression seulement 10-15 minutes avant le match. Ça sera pareil derrière le micro»
Guillaume Hoarau
Les derniers réglages quelques minutes avant le coup d'envoi.
Les derniers réglages quelques minutes avant le coup d'envoi. image: watson

Mais ne vous y trompez pas: sous ses airs relax, Guillaume Hoarau est déjà concentré et pleinement conscient des responsabilités qu'incombe le rôle de consultant. «C'est un véritable travail. On attend de moi que je sois précis, concis et que je partage mon expérience. Je dois aussi être capable de transmettre des émotions, celles par exemple que j'ai vécues en jouant ce genre de matchs dans ce même stade.» Comme sur le terrain à l'époque, il a son plan tactique: «Jouer simple au début, histoire de trouver mon style et mon rythme. Et surtout être moi-même.»

Dans cette optique, la nouvelle recrue de blue Sport, pourtant «blagueuse» selon ses propres mots, s'est fixée des limites niveau humour:

«Ça me démange de faire des jeux de mots à la con sur les noms des joueurs. Mais je ne dois pas aller sur ce terrain-là. (rires) Mais bon, je trouverai bien un moment dans le match où faire un peu d'humour»
Guillaume Hoarau

Derniers réglages et cri de joie

20h55, cinq minutes avant le coup d'envoi. Le Wankdorf, qui s'apprête à voir entrer les équipes sur la pelouse, est surchauffé. Au milieu de ce brouhaha et de la tribune de presse, Guillaume Hoarau – casque sur les oreilles – règle quelques boutons de sa table de mixage et écoute les derniers conseils de son binôme, le journaliste Alain Rohrbach.

Guillaume Hoarau aux commentaires 📺

Vidéo: watson

Une demi-heure plus tard, Cedric Itten ouvre le score pour Young Boys. Tout le stade se lève. Le duo de blue Sport reste assis (mieux vaut éviter les gestes brusques avec tous ces câbles!) mais le consultant applaudit la réussite, sourit et laisse éclater un cri de joie. «Mes collègues m'ont expliqué que pour les matchs de Coupe d'Europe, on est pro-clubs suisses, et comme ancien joueur de YB, je souhaite forcément une victoire bernoise», justifiait-il par anticipation avant la rencontre.

Le Français est plongé dans son match. La preuve? Il ne détourne même pas le regard de la pelouse quand on se faufile à moins d'un mètre de lui pour prendre quelques vidéos de sa grande première. Et il semble prendre beaucoup de plaisir. «Je kiffe», valide-t-il à la mi-temps. Quelques secondes plus tard: «Je peux quand même aller aux WC?», demande-t-il, soucieux du timing, à Alain Rohrbach.

Meublage, satisfaction et selfies

Plus léger, au propre comme au figuré, Guillaume Hoarau assiste à une deuxième mi-temps moins passionnante que la première, la «faute» au 3-0 bernois inscrit dès la 47e par Ugrinic. Une situation pas forcément facile derrière un micro, où il s'agit de meubler.

«On en a profité pour raconter des anecdotes sur certains joueurs ou des aventures que Guillaume avait vécues avec YB en Ligue des champions», explique Alain Rohrbach. «C'est dans ces instants aussi qu'il est chouette d'avoir un consultant qui est passé par ces moments et qui a toujours un contact avec ses ex-coéquipiers. C'est plus sexy que de raconter des histoires lues ou entendues ailleurs.»

Guillaume Hoarau concentré à 100% sur le match.
Guillaume Hoarau concentré à 100% sur le match. image: watson

22h50. YB vient de valider aisément son billet pour la phase de groupes de la Ligue des champions. Dans la tribune de presse, c'est l'heure du débriefing à chaud pour Guillaume Hoarau.

«Il y avait un peu d'appréhension tout au début, mais j'étais dans mon match. J'ai essayé d'être simple et les mots sortent tout seuls, donc c'est cool. Je vais me plaire dans ce rôle! Il faut le perfectionner, mais ça s'est bien passé.»

Son mentor du soir est aussi satisfait. «C'est très positif!», s'enthousiasme Alain Rohrbach. Le journaliste choisit la métaphore footballistique pour juger de la prestation de son nouveau collègue:

«Au début, j'ai eu l'impression d'avoir un junior crispé à côté de moi. Mais Guillaume s'est libéré au fil du match. Il a la tchatche, les connaissances, il parle super bien. Et il sait être cool quand il le faut, c'est important pour un match de foot, qui reste un divertissement»
Alain Rohrbach

Un moment particulièrement marquant? «On a eu quelques sourires de connivence quand Guillaume hésitait à balancer ou non des informations confidentielles, on sentait qu'il devait trier ce qu'il osait dire ou non.»

Alain Rohrbach est en convaincu: «Perfectionniste et passionné comme il l'est, Guillaume va devenir un excellent consultant.» Quant au principal intéressé, il ne rêve que d'une chose: YB et le PSG, deux clubs pour lesquels il a joué de longues années, dans le même groupe de Ligue des champions cette saison (tirage jeudi à 18h00). «On va allumer quelques bougies et faire les bonnes prières pour ça!», sourit-il, avant d'aller faire de nombreux selfies avec les fans bernois puis féliciter ses anciens coéquipiers.

Qui est qui? Voici 19 stars d'Hollywood et leurs doublures
1 / 21
Qui est qui? Voici 19 stars d'Hollywood et leurs doublures
source: instagram
partager sur Facebookpartager sur X
Il imite un footballeur après un but à la perfection
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La tenue des athlètes américains aux JO est 100% PLR compatible
Après les Français et les Suisses, au tour des athlètes américains de découvrir comment ils seront affublés lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques. Spoiler: ça sent bon la soirée en terrasse chez Christian Lüscher.

C'est la neuvième fois consécutive que la team USA fait appel à la marque chouchou de la droite libérale en villégiature à Deauville ou dans les Hamptons pour l'habiller. Nous avons nommé: la seule et l'unique Ralph Lauren. La brand iconique des amateurs de golf et de polo vient de dévoiler, ce mardi, les uniformes qu'elle a imaginés pour la délégation olympique et paralympique américaine, à Paris.

L’article