Sport
Football

Euro 2024: le ballon Fussballliebe détecte les fautes de main

«Fussballliebe», le ballon officiel de l'Euro 2024, est une prouesse technologique.
«Fussballliebe», le ballon officiel de l'Euro 2024, est une prouesse technologique. image: keystone/capture d'écran x

Le ballon de l'Euro 2024 espère régler l'un des plus gros fléaux du foot

«Fussballliebe», le ballon officiel du tournoi allemand (14 juin au 14 juillet), a des fonctionnalités insolites grâce à sa technologie. Le Times en a révélé une nouvelle ce lundi.
06.12.2023, 16:4306.12.2023, 17:50
Plus de «Sport»

La nouvelle a de quoi ravir les férus de technologie, elle fera au contraire pâlir ceux qui déplorent la présence accrue de celle-ci dans le football et le sport en général. Dans un article publié ce lundi, le Times informe que le ballon de l'Euro 2024, nommé «Fussballliebe», sera capable de détecter les fautes de main. La fonction sera appliquée durant le tournoi en Allemagne (14 juin au 14 juillet) – auquel la Nati participe – mais en principe seulement pour annuler un but en cas de faute d'un attaquant.

Les actions défensives dans les seize mètres, très souvent matière à polémique, ne rentreront pas en compte selon le quotidien britannique. Car, précise-t-il, le problème avec les fautes de main dans la surface de réparation, pouvant amener un penalty, n'est souvent pas de savoir si le ballon a effectivement touché la main mais de déterminer l'intention du défenseur.

La présentation de «Fussballliebe» en détail👇

Concrètement, cette nouveauté de «Fussballliebe» est possible grâce à son capteur sous forme de puce à l'intérieur de la balle, combiné à des images 3D qui reproduisent les mouvements des squelettes des joueurs.

«Ces appareils permettent aux arbitres assistants vidéo (VAR) de créer une image informatisée qui affiche exactement l'endroit où le ballon a touché le corps»
The Times

De quoi, selon le Times, aider les arbitres à prendre la bonne décision. Ce média rappelle qu'il est parfois très difficile de déterminer avec quelle partie du corps un footballeur a touché le cuir. Il en veut pour exemple le but de l'attaquant de Crystal Palace Jordan Ayew contre Tottenham en octobre quand, malgré un long check de la VAR, «les officiels n'ont pas pu déterminer de manière concluante quelle partie de son corps Ayew avait utilisée et le but a été validé».

La Nati défiera la Hongrie, l'Ecosse et l'Allemagne à l'Euro 2024👇

Des experts «extrêmement impressionnés»

Le quotidien basé à Londres rapporte également que les responsables de l'UEFA qui ont découvert cette nouvelle fonctionnalité lors de démonstrations ont été «extrêmement impressionnés par le niveau de précision». Après l'Euro 2024, pas sûr toutefois que la technologie sera rapidement utilisée dans les autres compétitions nationales ou européennes. En cause: son prix dissuasif, même pour la pourtant très lucrative Ligue des champions.

«Il n’est pas certain que ce dernier système soit étendu à la Ligue des champions la saison prochaine, car cela entraînera des coûts pour les 36 clubs qualifiés. Le système de puce dans le ballon est considérablement plus coûteux que le système de hors-jeu semi-automatique utilisé lors de la campagne en cours, qui utilise uniquement des caméras et le suivi des membres du corps.»
The Times

Pour rappel, «Fussballliebe» est aussi le premier ballon doté d'une puce utilisé dans une compétition européenne et capable de déterminer des hors-jeu. Ce n'est néanmoins pas une première au niveau mondial, puisque la Coupe du monde 2022 au Qatar bénéficiait déjà de ce système. (yog)

Ces inventions «révolutionnaires» déjà vintage
1 / 9
Ces inventions «révolutionnaires» déjà vintage
source: shutterstock
partager sur Facebookpartager sur X
Andrea Bocelli fait pleurer Roger Federer
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Lausanne perd à Zurich et peut nourrir des regrets
Le LHC s'est incliné 2-1 lors de l'acte I de la finale des play-off. Il a longtemps fait jeu égal avec l'ogre du championnat mais est tombé sur un immense gardien adverse.

Le LHC n'a pas à rougir de sa performance pour son premier match d'une finale de National League, mais c'est bien la force tranquille zurichoise qui a fini par s'imposer. Les Vaudois auraient mérité mieux, mais ils n'ont pas su marquer lorsqu'ils avaient les meilleures chances. Au cours du troisième tiers, les pensionnaires de Malley ont eu de vraies occasions, mais Simon Hrubec a su fermer la porte.

L’article