Sport
Tennis

Naomi Osaka est retournée en conférence de presse, et ça s'est mal passé

Naomi Osaka conférence de presse Cincinnati
L'intervention de Naomi Osaka face aux envoyés spéciaux de Cincinnati a été dure à vivre pour la joueuse.

Osaka est retournée en conférence de presse, et ça s'est mal passé

La Japonaise a participé lundi à son premier rendez-vous avec les médias depuis mai. Elle n’a pu retenir ses larmes après avoir été interrogée sur son rapport aux journalistes et sur la situation en Haïti.
17.08.2021, 08:4517.08.2021, 15:26
Team watson
Team watson
Suivez-moi
Plus de «Sport»

La numéro 2 mondiale boycottait les salles de presse depuis Roland-Garros dans le but de préserver sa santé mentale. Elle y est retournée lundi, en marge du tournoi de Cincinnati, et doit certainement le regretter. Car les journalistes ne lui ont pas fait de cadeaux, l'interrogeant très vite sur ses rapports ambigus avec la presse, notamment sur le fait qu'elle bénéficiait d'un large écho des médias sans donner beaucoup en retour.

Le modérateur a senti venir les embrouilles et a proposé de passer à autre chose, mais la tenniswoman de 23 ans a insisté pour répondre.

«Il y a eu beaucoup d’intérêt médiatique autour de moi et c’est aussi bien en raison de mon histoire qu’en raison de la manière dont je joue. Mais je suis avant tout une joueuse de tennis. Je ne peux rien faire sur le fait que ce que je dis ou fais génère des articles de presse»

Mais c'est lorsqu'elle a été questionné sur la situation en Haïti (l'île a été dévastée par un violent séisme), et sur sa décision de reverser son prize money aux victimes, que l'athlète dont le père est Haïtien n'a pu retenir ses larmes.

Son agent a toutefois laissé entendre que ce n'était pas ce sujet qui l'avait ébranlée mais bien la première question sur son rapport aux médias. Il a rédigé un communiqué de presse pour fustiger l'attitude de celui qu'il a appelé «le tyran du Cincinnati Enquirer», du nom du journal local. «Il est la raison pour laquelle les relations entre les joueurs et les médias sont si tendues en ce moment. Tout le monde conviendra que son seul but était d’intimider. Son comportement a été épouvantable».

À la suite de ces échanges douloureux pour elle, Naomi Osaka a pris une pause de plusieurs minutes. Elle est ensuite réapparue pour conclure sa conférence de presse, en anglais d'abord, puis avec des journalistes japonais ensuite.

Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Ceci vous a sans doute échappé sur le 1er but de la Nati à l'Euro
L'inattendu Kwadwo Duah a délivré le peuple suisse dès la 12e minute du match contre la Hongrie, samedi à Cologne. La façon dont le buteur - admirablement servi par Michel Aebischer - a percé la défense adverse a largement été commentée. L'action dans son intégralité est pourtant entrée dans l'histoire.

Kwadwo Duah a joué avec les nerfs des Suisses samedi à Cologne lorsque son but face au portier hongrois a d'abord été refusé à cause d'un hors-jeu imaginaire. Il a ensuite attiré tous les regards, on ne peut plus logique compte tenu de la situation. Le buteur de 27 ans a en effet marqué dès sa deuxième titularisation en équipe de Suisse, alors que le grand public ne le connaissait pas, lui qui évolue à Ludogorets en Bulgarie.

L’article