DE | FR

La Suisse va-t-elle étendre le certificat Covid? Réponse cet après-midi

A waitress wearing a protective mask reacts while watching on a TV screen Swiss Interior and Health Minister Alain Berset as he speaks during a press conference in Bern announcing new measures against the Coronavirus (COVID-19), inside of the bar-restaurant

Image: KEYSTONE

Les rumeurs se font de plus en plus pressantes: ce mercredi, le Conseil fédéral devrait annoncer l'extension du certificat Covid à plusieurs lieux clos, dont bars et restaurants.



Il est fort probable que le Conseil fédéral annonce ce mercredi l'extension du certificat sanitaire dès lundi prochain, en raison de la pression sur les hôpitaux du pays. Cette mesure concernerait plusieurs lieux fermés, dont:

C'est ce que soutiennent plusieurs médias alémaniques. Si l’on en croit la NZZ, qui cite le quotidien Blick, il est aussi prévu de délivrer une amende de 100 francs à toutes celles et ceux qui utiliseraient un faux certificat ou le certificat d’autrui. Cette information, selon le Tages-Anzeiger, a été confirmée par les proches de l'entourage d'Alain Berset.

«Totalement inacceptable»

En apprenant l'hypothétique mesure, l'UDC s'est insurgée dans un communiqué:

«Il serait inacceptable que le gouvernement étende cette espèce de harcèlement contre la population en Suisse»

UDC

Le premier parti de suisse demande «instamment» au Conseil fédéral de ne pas étendre l’obligation de présenter un tel certificat.

Plusieurs partis et organisations ont déjà pris position

Le PLR n'est pas du même avis. «L’unique but de cet instrument est d'éviter des mesures plus restrictives et liberticides. De plus, l'infrastructure hospitalière doit être protégée d’une surcharge, et l'économie ne doit en aucun cas être davantage affaiblie. Là où l'utilisation du certificat est étendue, les autres restrictions (exigence du masque, limites de capacité, distances, etc.) doivent être abandonnées», souligne le parti dans un communiqué.

Un obstacle pour un quart des Suisses

Ce mardi, lors de la conférence de presse des experts de la Confédération, l’économiste Marius Brülhart a estimé que l’extension du certificat Covid serait un obstacle pour un quart de la population. Son raisonnement: actuellement, les personnes ayant reçu une première dose du vaccin et les jeunes de moins de 16 ans représentent trois quarts de la population.

Pour ce membre de la Task force Covid, il faut une bonne pesée d'intérêt entre les effets positifs et négatifs d'une telle extension. Certaines personnes devront affronter des obstacles supplémentaires pour accéder à leurs loisirs, alors que d'autres se sentiront plus en sécurité. (wat/ats)

Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images

1 / 17
Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
source: keystone / jean-christophe bott
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le Covid

L'appel des scientifiques pour un assouplissement des mesures anti-Covid

Link zum Artikel

Peut-on faire un Covid long tout en étant vacciné?

Link zum Artikel

Ils sont UDC, ministres de la santé et soutiennent la loi Covid

Link zum Artikel

Le deuxième référendum contre la loi Covid a abouti

Link zum Artikel

Extension du certificat Covid: qui est pour et qui est contre?

La proposition du Conseil fédéral d'étendre l'obligation du certificat Covid a été bien accueillie. Mais les personnes directement concernées dans les secteurs commerciaux et culturels sont largement sceptiques. Tour d'horizon des camps en présence.

Tous les partis, à l'exception de l'UDC, sont d'accord avec l'idée d'étendre l'obligation du certificat pour protéger le système de santé de la surcharge.

Ce moyen a fait ses preuves et fait l'objet d'un large consensus avant la fin de la période de consultation.

Selon le sondage effectué par les Professionnels du spectacle suisse, 58% de ses membres sont favorables au recours obligatoire du certificat Covid.

Il y a aussi un grand nombre de voix (42%) s’exprimant contre le recours au certificat …

Lire l’article
Link zum Artikel