Suisse
Argent

En Suisse, les données mobiles sont les plus chères d'Europe

Les Suisses paient leurs données mobiles 31 fois plus cher que les Français

En 2022, la Suisse s'est hissée à la première place du classement européen des pays où les données mobiles sont les plus chères. Et ce malgré des offres plutôt alléchantes sur le marché.
09.06.2023, 20:5510.06.2023, 12:52
Plus de «Suisse»

Selon une étude menée par Hellosafe, la Suisse est le septième pays du monde où les données mobiles sont les plus chères. Le Yémen offre les pires tarifs, avec un prix de 16,32 francs en moyenne, contre 7,25 francs en Suisse. En Europe en revanche, nous occupons ni plus ni moins que la première place du classement.

Image
cable.co.uk

La Suisse, championne d'Europe

Pour obtenir ces chiffres, l'étude s'est basée sur les comparaisons du prix d'un gigaoctet (Go) de données mobiles dans 233 pays et territoire. Conclusion, la différence de prix du Go en Suisse comparé aux autres pays d'Europe tels que l'Allemagne, la France ou encore l'Italie est édifiante.

Image
cable.co.uk

Ici, on constate par exemple que les Suisses paient leurs données mobiles 31 fois plus cher que les Français. L'Allemagne, qui se rapproche le plus du prix des données mobiles affiché par la Suisse, reste bien en dessous avec un gigaoctet au prix moyen de 2,63 francs. Tout comme l'Italie et la France, qui affichent un prix moyen de respectivement 0,12 franc et 0,23 franc.

Comment expliquer une telle différence?

Mais pourquoi une telle différence? Si ces prix peuvent s'expliquer par l'inflation ou les salaires plus élevés que chez nos voisins européens, la raison peut en fait se trouver ailleurs.

Selon l'étude, le prix affiché par la Suisse est le résultat d'une chose: le quasi-monopole de Swisscom.

«Le prix très élevé des données mobiles observé en Suisse peut s'expliquer par le fait que le marché de la téléphonie mobile suisse est détenu à 58 % par un seul opérateur historique, Swisscom; laissant ainsi moins d'opportunités aux plus petits acteurs.»

Le prix des abonnements mobiles est en baisse

L'inflation frappe la Suisse, mais le secteur de la téléphonie mobile semble échapper à cette tendance. Une analyse des tarifs moyens des abonnements mobiles par rapport à l'Indice des prix à la consommation (IPC) montre en effet que:

  • En 2022, le coût moyen d'un abonnement mobile est inférieur de 20% à celui de 2018, passant de 37,14 à 29,84 francs. Un niveau de prix jamais atteint jusqu'à présent.
  • L'IPC est resté stable entre 2018 et 2021. Cependant, une augmentation significative de 3% a été enregistrée en 2022, atteignant 103,9 points en fin d'année. Une hausse qui reflète l'augmentation généralisée des prix des biens et services du panier moyen des Suisses.
Consultez HelloSafe Suisse pour plus d'outils.

Plusieurs entreprises comme La Poste ont déjà déclaré vouloir augmenter leurs tarifs. Reste à savoir donc ce qu'il en sera de l'année 2023.

(sia)

Ce prof est sprayé par une élève après lui avoir confisqué son téléphone
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
4 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
4
Les courriers A et B vont disparaître
Le Conseil fédéral veut supprimer les courriers A et B sous leur forme actuelle, face au recul des lettres envoyées ainsi que l'expansion de l'envoi de paquets.

Le service universel de La Poste doit être modernisé afin de répondre aux besoins des clients. Une révision totale de la loi pour la période après 2030 devrait être mise en consultation rapidement et décidé au Parlement en 2025-2026.

L’article