Suisse
Assurance maladie

Voici où les primes d'assurance maladie risquent d'exploser

Voici les cantons où les primes maladie risquent d'augmenter le plus

Les chiffres de Santésuisse montrent que les coûts de la santé augmentent dans toute la Suisse depuis le début de l'année. La situation change pourtant énormément d'un canton à l'autre. Neuchâtel et le Valais sont mal placés.
21.08.2023, 06:1321.08.2023, 10:29
Team watson
Team watson
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Le choc approche: en septembre, les autorités sanitaires suisses vont annoncer les primes maladie pour l'année prochaine, et les signaux ne sont pas bons. L'Office fédéral de la Santé publique a déjà fait savoir qu'il s'attend à une augmentation importante. Santésuisse, la faîtière des assureurs, table elle aussi sur des hausses significatives, même si leur ampleur reste encore impossible à chiffrer. Selon Comparis, l'augmentation moyenne devrait atteindre 6%.

Si ces prévisions se réalisent, il s'agira de la deuxième augmentation consécutive. L'année dernière, la prime moyenne avait grimpé de 6,6%, soit la plus forte hausse depuis 2010. L'inflation, la hausse des taux hypothécaires et les augmentations de loyer qui se profilent n'améliorent pas le scénario.

Santésuisse est, dans tous les cas, inquiète. En effet, selon des chiffres élaborés par la faîtière et publiés par 20 Minuten, les coûts de la santé ont nettement augmenté au cours de la première moitié de 2023. Pendant les six premiers mois de l'année, médecins, hôpitaux et autres fournisseurs de prestations ont facturé aux assureurs des coûts s'élevant à 19,8 milliards de francs: il s'agit d'une augmentation de 7,85% par rapport à la même période de l'année précédente.

L'augmentation par habitant est légèrement plus faible (6,35%), car une partie de la hausse des coûts s'explique par la croissance démographique.

Neuchâtel mal placé

L'analyse des données montre également qu'il existe d'énormes différences au niveau régional: tous les cantons n'ont pas vu les coûts augmenter de la même manière pendant le premier semestre 2023, ce qui pourrait se refléter dans l'évolution des primes pour l'année prochaine.

Premier des romands, Neuchâtel occupe la quatrième place nationale, avec une hausse des coûts de 9,9%. Alors que le Valais affiche également une valeur élevée (9,3%), Vaud, Fribourg, Genève se situent très légèrement au-dessous de la moyenne nationale. Très loin des autres, le Jura a enregistré une hausse modérée (3,9%).

Des explications qui font débat

A quoi faut-il imputer cette augmentation des coûts? Les explications sont rares et ne font pas l'unanimité. Les chiffres de Santésuisse montrent que ce sont surtout les coûts des séjours hospitaliers et de la physiothérapie qui ont augmenté. Par rapport au premier semestre 2022, ces derniers ont grimpé de 12,58 et 10,2%, respectivement.

Pourtant, les deux branches se rejettent la faute, comme l'écrit 20 Minuten. L'association faîtière des hôpitaux H+ considère les comparaisons semestrielles comme «peu judicieuses», tandis que l'association Physioswiss constate que la physiothérapie contribue à faire baisser les coûts ailleurs. Pour cette raison, elle estime qu'on pourrait dépenser davantage pour ces prestations.

Les coûts des séjours hospitaliers ont augmenté de 12,58% selon Santésuisse.
Les coûts des séjours hospitaliers ont augmenté de 12,58% selon Santésuisse. (image d'illustration)Image: KEYSTONE

Autre exemple: dans une interview, toujours accordée à 20 Minuten, la directrice de Santésuisse Verena Nold décrit la psychothérapie comme l'une des principales causes de l'augmentation rapide des coûts de la santé. Elle évoque une «croissance alarmante» de 38%.

Faux, réagit la Fédération suisse des psychologues (FSP) dans un communiqué. L'organisation estime que «ce pourcentage est trop élevé et ne se laisse pas déduire des chiffres actuels».

«Les données dont dispose la FSP montrent que le modèle de la prescription n'a pas d'influence déterminante sur l'augmentation des coûts, mais plutôt que la tendance des années précédentes se poursuit»
La FSP

Au-delà des explications possibles, une chose est sûre: nous allons tous devoir passer à la caisse. Pour connaître l'ampleur de la hausse, rendez-vous en septembre.

Cet article est une adaptation d'un article de CH Media publié le 17 août.

Vous avez mérité des photos de lapins fluffy:
1 / 13
Vous avez mérité des photos de lapins fluffy:
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une collision interrompt la circulation entre La Chaux-de-Fonds et Le Locle
Une collision a provoqué l'interruption de la liaison CFF entre La Chaux-de-Fonds et Le Locle jeudi à 17h. La circulation ferroviaire devrait reprendre vers 19h30.

Le trafic ferroviaire a été interrompu entre La Chaux-de-Fonds et Le Locle, dans le canton de Neuchâtel. Une collision entre un train et un véhicule est à l'origine de la perturbation.

L’article