Suisse
Assurance maladie

Helvetia augmente son volume d'affaires en 2023

Helvetia augmente son volume d'affaires en 2023

L'assureur Helvetia a enregistré une hausse des recettes l'année dernière, mais la charge des sinistres a pesé sur la rentabilité du groupe st-gallois. Les actionnaires recevront néanmoins un dividende relevé de 40 centimes à 6,30 francs par action.
11.04.2024, 08:10
Plus de «Suisse»

En 2023, le volume d'affaires d'Helvetia a crû de 5,4% à 11,3 milliards de francs. Hors effet des devises, il a même augmenté de 7,2% a détaillé l'entreprise jeudi dans un communiqué. L'activité a été portée par les affaires non-vie, dont les primes ont progressé de 10,8% à 7,1 milliards, alors que dans l'activité vie elle ont gagné 1,7% à 4,2 milliards.

Face aux nombreuses catastrophes naturelles l'année dernière, le ratio combiné (qui mesure le rapport entre les primes encaissées et les charges) s'est détérioré de 3 points de pourcentage à 97,4%. Le bénéfice net s'est du coup contracté de 37,3% à 301,3 millions.

En novembre dernier, Helvetia avait estimé que les dommages dus à des intempéries ayant affectés plusieurs de ses marchés devaient atteindre environ 200 millions de francs au 3e trimestre. Les dommages enregistrés au 3e partiel sont ainsi une fois et demi supérieurs à ceux de l'ensemble de l'année 2022.

Au cours du deuxième semestre un nombre élevé de sinistres naturels tels que des tempêtes, la grêle, de fortes pluies et un incendie avaient provoqué des dommages importants notamment en Suisse, en Italie et en Allemagne.

Alors que le chiffre d'affaires est légèrement supérieur aux prévisions des analystes interrogés par l'agence AWP, le ratio combiné a dépassé de peu les attentes du marché. Le dividende était quant à lui anticipé à 6,28 francs par titre. (sda/awp/ats)

Des photos vintage de passages piétons en Suisse:

1 / 10
Des photos vintage de passages piétons en Suisse:
«Oups, c'était limite!» - Photo prise en mai 1957 à Zurich, où un homme est presque renversé par une voiture.
source: photopress-archiv / bischof
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Scandale CarPostal: voici comment les chefs ont «manipulé les comptes»
Dans la plus grande escroquerie aux subventions de Suisse, Fedpol a désormais reconnu coupables cinq cadres de CarPostal. L'ancien chef des finances de La Poste ainsi qu'un membre du conseil d'administration ont également été condamnés.

Par un mardi matin froid de février 2018, le scandale CarPostal éclate. «Il y a eu quelques irrégularités chez CarPostal SA», déclare en substance Susanne Ruoff, alors directrice de La Poste, devant les médias à Berne. Une tentative maladroite de minimiser la plus grande fraude aux subventions jamais commise en Suisse.

L’article