Suisse
AVS

13e rente AVS: voici le projet du Conseil fédéral pour la payer

Voici le projet du Conseil fédéral pour financer la 13ᵉ rente AVS

La 13ᵉ rente AVS sera versée une fois par an. Son financement sera assuré par une hausse des cotisations salariales et, éventuellement, une hausse de la TVA, annonce mercredi le Conseil fédéral.
27.03.2024, 15:0528.03.2024, 08:06
Plus de «Suisse»

La 13ᵉ rente AVS sera versée annuellement et financée de manière durable à partir de 2026. Lors de sa réunion du 27 mars 2024, le Conseil fédéral a défini les grandes lignes de la mise en œuvre de l'initiative populaire acceptée le 3 mars 2024 en votation populaire. Un projet défendu par la ministre de la Santé, Elisabeth Baume-Schneider (PS/JU).

Quelles sont les options du Conseil fédéral pour financer la 13ᵉ rente?

En 2026, l'introduction d'une 13e rente mensuelle entraînera des dépenses supplémentaires de 4,2 milliards de francs. Pour couvrir ces coûts, le Conseil fédéral a retenu deux options:

  1. L'une consiste à financer exclusivement par une augmentation des cotisations salariales.
  2. L'autre implique une augmentation combinée des cotisations salariales et de la TVA.

Le Conseil fédéral vaut ainsi:

«Empêcher que les finances de l’AVS ne se dégradent rapidement»
Le Conseil fédéral

De plus, il est prévu de réduire temporairement la contribution fédérale pour éviter une charge financière supplémentaire pour les finances fédérales.

Quand est-ce que les gens vont toucher la 13ᵉ rente?

Deux mesures ont été décidées par le peuple et les cantons le 3 mars 2024, selon le Conseil fédéral, lors de l'acceptation de l'initiative pour une 13ᵉ rente AVS:

  • Que la hausse des rentes de vieillesse puisse être distribuée à tous les bénéficiaires dès 2026.
  • Garantir que personne ne voit ses prestations complémentaires réduites à cause de cette augmentation.
Bundesraetin Elisabeth Baume-Schneider, spricht an einer Medienkonferenz ueber die Umsetzung der Initiative fuer eine 13. AHV-Rente, am Mittwoch, 27. Maerz 2024, im Medienzentrum Bundeshaus in Bern. ( ...
La ministre de la Santé, Elisabeth Baume-Schneider.Keystone

Le Conseil fédéral a mandaté le Département fédéral de l'Intérieur (DFI), dirigé par Elisabeth Baume-Schneider, pour préparer les modifications correspondantes de la loi fédérale sur l'assurance-vieillesse et survivants (AVS) et de la loi sur les prestations complémentaires (LPC).

Le Conseil fédéral prévoit de répondre au souhait exprimé par le peuple en mettant en place un versement annuel de la 13e rente, conformément à l'intitulé de l'initiative et aux discussions préalables au vote.

Comment financer la 13ᵉ rente selon le Conseil fédéral?

Le financement de cette 13ᵉ rente représentera un coût initial de 4,2 milliards de francs, qui atteindra environ cinq milliards de francs après cinq ans, selon les calculs du gouvernement. Sans un financement supplémentaire, l'AVS risque de rencontrer des difficultés financières, avec des déficits croissants à partir de 2026.

Pour éviter cette situation, le Conseil fédéral souhaite assurer le financement de la 13ᵉ rente dès son introduction en 2026. A cette fin, deux options sont envisagées:

  1. Soit augmenter les cotisations salariales de 0,8 point (de pourcentage).
  2. Soit augmenter simultanément ces dernières de 0,5 point et la TVA de 0,4 point.

Qui paye aujourd'hui pour l'AVS?

Actuellement, la Confédération supporte 20,2% des coûts de l'AVS. Avec l'introduction de la 13ᵉ rente, sa part devrait normalement représenter 840 millions de francs sur les 4,2 milliards de coûts supplémentaires.

«Pour ne pas alourdir davantage le budget de la Confédération, le Conseil fédéral prévoit de réduire la part fédérale aux coûts de l’AVS à 18,7% à partir du 1ᵉʳ janvier 2026, et ce, jusqu’à l’entrée en vigueur de la nouvelle réforme de l’AVS.»

Malgré cette réduction, la contribution fédérale restera supérieure à 11 milliards de francs en 2026, augmentant encore par la suite en termes absolus.

Comment le Conseil fédéral compte financer la baisse de sa contribution?

Pour compenser la réduction de la contribution fédérale, le Conseil fédéral envisage, là aussi, deux options:

  • L’une prévoit de prélever les moyens manquants dans le fonds AVS.
  • L’autre vise à dégager des recettes supplémentaires via une augmentation des cotisations salariales (+0,2 point de pourcentage) ou via une hausse combinée de ces dernières (+0,1) et de la TVA (+0,2 point de pourcentage).

Ces revenus seraient affectés à l'AVS afin d'éviter une surcharge accrue du fonds AVS suite à la baisse de la contribution fédérale.

Le Conseil fédéral veut présenter une réforme complète de l'AVS

Même en tenant compte des coûts supplémentaires liés à la 13ᵉ rente, l'AVS sera confrontée à des défis financiers considérables. Malgré les mesures proposées, des déficits sont anticipés dès 2030.

Cette situation découle d'une part de l'augmentation plus rapide du nombre de bénéficiaires de rentes par rapport à ceux qui contribuent par le biais de leur activité professionnelle. D'autre part, l'allongement de l'espérance de vie entraîne le versement des rentes sur des périodes de plus en plus longues.

«Le Parlement a chargé le Conseil fédéral, il y a trois ans déjà,d’élaborer d’ici 2026 une réforme pour la période postérieure à 2030»

Cette réforme envisagera des mesures structurelles telles que l'augmentation de l'âge de la retraite ou d'autres options de financement qui ne sont pas réalisables à court terme.

Quelles sont les prochaines étapes pour la 13ᵉ rente?

Le Conseil fédéral s'est engagé à respecter un calendrier serré pour garantir la mise en place et le financement de la 13ᵉ rente d'ici 2026. Il a donné pour mission au Département fédéral de l'intérieur (DFI) de présenter, d'ici l'été 2024, un projet de consultation comprenant les points essentiels qu'il a retenus.

Le message destiné au Parlement sera ensuite transmis d'ici l'automne 2024. Les modifications législatives nécessaires pour mettre en œuvre la 13ᵉ rente et assurer son financement seront traitées ensemble, bien qu'elles représentent deux projets distincts. Cette approche vise à garantir que la 13ᵉ rente puisse être versée en temps voulu, même en cas de retard ou de rejet du financement par voie référendaire. (jah)

Immersion dans le plus grand bunker d'or privé de Suisse
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
6 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
6
Les Suisses ont des semaines de travail moins longues
La durée hebdomadaire effective de travail a en moyenne diminué ces cinq dernières années. Sur un an, en revanche, le nombre d'heures travaillées a augmenté.

Entre 2018 et 2023, la durée hebdomadaire effective de travail des salariés à plein temps s'est réduite de 46 minutes en moyenne pour s'établir à 40 heures et 12 minutes. C'est ce qui ressort de la statistique du volume de travail (Svolta) publiée mardi par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

L’article