DE | FR
Terrasse

Malgré le risque d'une troisième vague, des réouvertures se profilent. Keystone

Ce à quoi nos sorties pourraient ressembler dès le 22 mars

Réouverture des terrasses, manifestations avec public réautorisées... Ce qu'il faut retenir des assouplissements prévus pour le 22 mars.



Le parlement et la société civile auront été entendus. Malgré une relative augmentation du nombre de cas et la possibilité d'une troisième vague, le Conseil fédéral annonce, en ce vendredi 12 mars, une série d'allègements qui entreront en vigueur le 22 mars, si la situation le permet:

Une décision définitive sera prise le 19 mars, après la consultation avec les cantons.

Cet assouplissement est aujourd'hui envisageable, notamment grâce à la vaccination, ainsi qu'à la généralisation des tests. Dans le même temps, les mesures d'hygiène (distance, gel, masque) resteront, bien sûr, la règle.

En outre, le Conseil fédéral détaille une nouvelle stratégie de dépistage, confirmée après consultation des cantons. La nouvelle stratégie de test entre en vigueur le 15 mars. L’objectif est de tester 40% de la population mobile une fois par semaine. La campagne repose sur trois piliers:

Plus d'articles sur la gestion du Covid-19

Chaque habitant pourrait bientôt se faire dépister du Covid en Suisse

Link zum Artikel

Se faire vacciner? Les Suisses Romands préfèrent laisser ça aux Alémaniques

Link zum Artikel

Les effets secondaires des vaccins restent limités en Suisse

Link zum Artikel

Pfizer teste son vaccin chez les jeunes enfants

Link zum Artikel

Les plus pauvres de Suisse ont peur pour leur avenir

Un sondage de Comparis explique qu'un tiers des habitants craint pour son avenir économique. Pourtant, la situation financière de la population semble s'être détendue.

Un an après la fin du premier confinement, un tiers de la population dit avoir des craintes liées au coronavirus, soit 9%, de plus qu'en mai 2020. Ce constat intervient alors que la situation financière de la population s'est détendue, indique un sondage Comparis réalisé en avril.

Malgré les mesures de soutien de la Confédération et la vaccination, la crise pèse toujours sur le moral et la peur de perdre son emploi reste forte, a commenté, lundi, Michael Kuhn, expert chez Comparis.

L'inquiétude …

Lire l’article
Link zum Artikel