en partie ensoleillé
DE | FR
Suisse
Covid-19

Covid: le confinement a-t-il engendré un babyboom en Suisse?

Comment s'appellent les premiers bébés suisses de 2023?
En Europe, le nombre de bébés nés pendant le premier confinement a été inférieur à celui des années précédentes. Et qu'en est-il en Suisse?Image: Shutterstock

On sait enfin si le semi-confinement a engendré un babyboom en Suisse

Une étude du Chuv montre l'impact que le semi-confinement a eu sur les naissances en Suisse, en comparant les chiffres de janvier 2021 à janvier 2018 et 2019.
14.10.2022, 20:3901.11.2022, 13:57

En Europe, le nombre de bébés nés pendant le premier confinement a été inférieur à celui des années précédentes. Le nombre de naissances – neuf mois après le pic du premier confinement – a baissé en moyenne de 14% (considération de 24 pays européens), comme le rapporte dans la revue spécialisée Human Reproduction le spécialiste en obstétrique Léo Pomar, sage-femme échographiste au Chuv et professeur associé à HESAV.

Ce résultat a surtout été influencé par 13 pays dans lesquels la baisse des naissances se situait entre 12% et 28%. Selon l'étude du Chuv, ce chiffre était de 7,1% en Allemagne et de 5,4% en Suisse. Le nombre de naissances en janvier 2021 a particulièrement baissé en Lituanie (28,1%), en Ukraine (24,4%) et en Espagne (23,5%), mais aussi en Italie, au Portugal ou en France.

Plus le confinement est long, moins il y a de grossesses

Les chercheurs ont examiné le nombre national de naissances en janvier 2021 et l'ont comparé à la moyenne des mois de janvier 2018 et janvier 2019. Parmi 24 pays, seuls la Finlande et le Danemark ont enregistré un nombre de naissances supérieur à celui de la période de référence. Pour rappel, les mesures sanitaires durant la pandémie étaient différentes dans chaque pays, mais se résumaient pratiquement partout à un confinement, c'est-à-dire à une restriction de la vie sociale. Seule la Suède n'en a pas connu.

Léo Pomar a déclaré:

«Plus le confinement était long, moins il y a eu de grossesses, même dans les pays qui n'ont pas été très gravement touchés par la pandémie»

En conclusion, l'étude stipule:

«Des mesures telles que le maintien de la distance et la réduction des contacts, les craintes liées à l'agent pathogène et la crise sociale et économique pourraient être des facteurs indirects jouant un rôle dans la décision des couples de reporter la grossesse»

Depuis fin mars 2021, le nombre de naissances était en moyenne légèrement supérieur à celui d'avant la pandémie dans tous les pays. Mais les naissances «manquantes» de janvier n'ont pas été compensées, du moins pas immédiatement, écrivent les auteurs. Dans certains pays, mais pas tous, le nombre de naissances en février et mars 2021 a toutefois augmenté de manière significative par rapport à la moyenne des mois comparés de 2018 et 2019 – notamment en Finlande et aux Pays-Bas, mais aussi en Allemagne.

Les meilleurs costumes d'Halloween pour chiens

1 / 20
Les meilleurs costumes d'Halloween pour chiens
source: boredpanda
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Charlie Puth n'a besoin que d'une tasse pour produire un hit

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Genève: un élu MCG accusé d'avoir tabassé un communiste
A Genève, Esteban Munoz, membre du Parti communiste, aurait été frappé lors de la dernière séance du conseil de fondation de Fondetec par un représentant du MCG. Les versions diffèrent et les deux hommes ont porté plainte.

La Tribune de Genève le raconte: le 26 janvier dernier, Esteban Munoz, membre du Parti communiste et délégué d'Ensemble à Gauche (EàG) au sein de la Fondetec, aurait été jeté à terre puis frappé par Thomas Zogg, ancien conseiller municipal désigné par le Mouvement citoyens genevois (MCG).

L’article